Site collaboratif d’infos alternatives

Apartheid social

Brèves Éducation - partage des savoirs

Lycée Doisneau : la grève est finie, la lutte continue !

Une délégation composée de personnels enseignant(e)s et vie scolaire, de parents et d’élèves du lycée a été reçue dans la matinée à la Préfecture par deux conseillers du gouvernement et l’inspecteur d’académie adjoint, ce mardi 21 mars. Cette audience a permis d’insister sur la nécessité de débloquer des moyens provisoires pour la vie scolaire, et sur l’importance d’abonder encore la dotation horaire globale, au-delà des moyens alloués la veille en audience au Rectorat – qui ne permettent pas d’envisager (...)

Mémoire Apartheid social

« Minguette blues » : aux origines de l’antiracisme moral

Le texte qui suit a été écrit en octobre 1984 et publié dans le premier numéro de la revue Os Cangaceiros paru en janvier 1985. Il parle des événements qui, à partir des émeutes de 1981 jusqu’à la "Marche contre le racisme et pour l’égalité des droits" fin 1983, marquent le début des années 80. On y voit le développement de formes de luttes, autonomes des anciennes institutions de médiation dans les banlieues, et de la manière dont elles ont été récupérées au sein d’un antiracisme moral. C’est une analyse posée alors que débute une configuration politique dans les banlieues toujours en place. Cette trace directe de témoin indirect permet de mettre en perspective la situation récente.

Infos locales Droits sociaux - santé - services publics

Première avancées dans la mobilisation du lycée Doisneau : la lutte continue, 4ème jour de grève

Suite à la journée de grève du mardi 14 mars, et face au silence de leur administration, les personnels ont reconduit leur mouvement le jeudi 16 mars a 70% de gréviste toujours soutenue massivement par les élèves et leurs parents. Si le rectorat reconnait la légitimité des demandes et a donnée de premières garantis, elles sont pour l’instant bien trop faible et ne garantissent toujours pas aux élèves et au professeurs de bonne condition de travail nécessitant de fait une poursuite du mouvement.
Voir aussi : Des nouvelles des 3 lycéens interpellés à Doisneau

Mémoire Résistances et solidarités internationales

Première bataille de Wounded Knee le 27 février 1973

Le 27 février 1973, des membres de l’American Indian Movement (AIM) et des Lakotas (Sioux) Oglala occupent la réserve indienne de Pine Ridge et le comptoir de Wounded Knee afin de protester contre le régime de terreur instauré par le président du conseil tribal dit "progressiste" et corrompu Dick Wilson et sa milice paramilitaire privée ainsi que contre la politique du gouvernement fédéral à l’égard des nations amérindiennes. Le siège dure 71 jours, et les fédéraux firent pleuvoir sur le village plus de 500 000 balles, avant que les militants ne se rendent le 8 mai, et disparaissent à la barbe des autorités.

Infos locales Répression - prisons

Meeting contre le racisme, les violences policieres, la hogra, la chasse aux migrant-e-s

Suite à l’Appel lancé par le collectif du 19 mars à Paris et suite à l’annulation du précédant meeting, le comité Lyonnais organise un nouveau meeting dimanche 26 février à partir de 14h30.
Après une attaque des facho sur la Maison des Passages et l’interdiction de la préfecture de se rassembler sur les quais, le meeting est déplacé à la Maison de la Mésopotamie, 13 rue Mazagran 69007.

Mémoire Répression - prisons

Été 1982 dans la région lyonnaise : l’État tente de mater les banlieues

Dans l’agglomération lyonnaise, l’été 1981 est chaud, comme disent les journalistes de l’époque. Ce sont les premières émeutes urbaines à faire la une de la presse nationale. Tout au long de l’année, la répression va s’abattre sur l’agglomération et, à l’été suivant, l’ambiance est une nouvelle fois particulièrement tendue. C’est dans ce contexte que le groupe Os cangaceros publie l’affiche que nous avons retranscrite ici et qui résume les événements à la mi-82. Une affiche qui, a chaque émeute urbaine depuis 25 ans, aurait pu refleurir sur les murs des quartiers, sans vraiment perdre de son actualité.

Infos locales Répression - prisons

Justice pour Théo, justice pour Adama, justice pour Mehdi, justice pour tous : appel à rassemblement

Les quatre policiers accusés d’avoir frappé et violé avec une matraque Théo, un jeune homme de 22 ans d’Aulnay, en banlieue parisienne, ont été suspendus de leurs fonctions et mis en examen. Mais un seul l’est encore pour viol en réunion, les trois autres accusations ayant été requalifiées en violences volontaires.
17h00 : tout le monde a été relâché. Fin de la manifestation spontanée. Rdv demain à Vénissieux.
16h20 : des personnes peuvent sortir au compte goutte par le derrière de la place.
15h30 : des personnes arrivent autour de la nasse, besoin de soutien pour éviter un deuxième encerclement.
15h15 : environ 80 personnes nassées place Stalingrad.
Mise à jour 15h00 : le rassemblement est parti en manifestation en direction de Sans soucis.

Analyse et réflexion Rapports sociaux de genre

Amour et Capital

Si l’amour est un discours que nous utilisons pour dire nos sentiments, comme tout langage il nous contraint à rester dans ses limites. Ce texte propose donc de parler de l’amour comme d’un objet social et de voir comment la culture dominante s’exprime aussi à travers lui. Et si finalement le couple était un marché comme les autres ?

Infos locales Apartheid social

Soupe solidaire jeudi 26 janvier devant l’école Berthelot à 18h

Parents d’élèves de l’école Berthelot (Lyon 7ème), nous nous indignons d’apprendre qu’une famille de l’école avec deux enfants de un an et cinq ans se retrouve à la rue en plein froid hivernal. C’est pourquoi nous vous invitons à venir partager avec nous une soupe solidaire, jeudi 26 janvier à 18h devant l’école Berthelot, au 17-21 avenue Berthelot, Lyon 69007, tram T2, arrêt centre Berthelot. La recette sera reversée à la famille sans abri de l’école.

Infos locales Répression - prisons

Justice et vérité pour Adama : retour sur un week-end de mobilisation en Rhone-Alpes

Depuis le décès d’Adama Traoré, mort en Juillet dernier entre les mains des gendarmes, la famille essaye d’obtenir justice. Entre mensonges, approximations et mépris les Traoré sont broyés par un système judiciaire décomplexé. Pourtant leur combat pour la vérité s’intensifie. Adama devient aujourd’hui le symbole d’une lutte contre l’oppression, le controle permanent, le racisme d’Etat et l’injustice. La famille Traoré a trouvé ce week end un important soutien en Rhones Alpes. Retour sur un week end riche en émotions.

Infos locales Apartheid social

Vaulx-en-Velin : Touche pas ma Zep, grève au lycée Doisneau vendredi 27 janvier

Au lycée Doisneau de Vaulx-en-Velin, pour la rentrée prochaine, les classes de Seconde pourront atteindre 35 élèves alors même que les élèves proviennent en grande majorité des 4 collèges REP+ de Vaulx en Velin. Ainsi, non seulement le lycée n’est pas identifié comme relevant de l’éducation prioritaire, mais, de plus, il se voit retirer les faibles moyens attribués jusqu’à présent par le Rectorat. Suite à cette annonce les personnels du lycée Doisneau ont décidé de rejoindre par la grève ce vendredi 27 janvier 2017 le mouvement « Touche pas à ma Zep ».

Mémoire Apartheid social

10 jan­vier 1998 : Les chô­meurs inves­tis­sent l’ancienne ANPE de la presqu’ile qu’ils trans­for­ment en squat social lyon­nais

À Lyon, le samedi 10 janvier 1998, une manifestation contre le chômage institutionnalisé, partie de la Bourse du Travail, au lieu d’aller place des Terreaux où les flics l’attendaient, est arrivée dans un lieu symbolique pour l’occuper de façon permanente : l’ancienne ANPE de Lyon.
(Merci à celles et ceux qui y ont participé de compléter : témoignages, photos.)

Infos locales Droits sociaux - santé - services publics

A -5C°, le maire de Lyon s’oppose à la mise à l’abri des personnes à la rue de sa ville

Mardi 3 Janvier, le préfet a déclenché le plan grand froid et un gymnase municipal a ouvert pour permettre la mise à l’abri de 140 personnes. Ce week-end, les températures atteindront les -5C. Pourtant, ce début d’après midi, alors que l’ouverture d’un deuxième gymnase était annoncée par le préfet, nous apprenons que le maire de Lyon s’y oppose.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 16 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info