Site collaboratif d’infos alternatives

Mémoire

Mémoire Résistances et solidarités internationales

Kanakÿ : une lettre oubliée de Pierre Messmer

Alors Premier ministre, il écrit le 19 juillet 1972 à son secrétaire d’État aux DOM-TOM, car il veut, en 1972, et oui en 1972, coloniser la Nouvelle-Calédonie. Pour lui, les Kanaks, qui peuplent cet archipel depuis près de 5 000 ans, c’est moins que rien, ils n’existent pas. Ou plutôt ils ne sont là que pour se révolter. C’est une justification terrible de l’apartheid, du racisme, de la spoliation, du pillage, de la répression, des exactions, des assassinats qu’ils ont dû subir sur leur terre ancestrale par les gouvernements français.
Gaulliste qui a mal fini, Pierre Messmer est décédé à 91 ans le 29 août 2007.

Mémoire Mémoire

16 juillet 1942 : la police française livre des milliers de Juifs aux nazis

Le 16 juillet 1942, au petit matin, la police française s’est déployée pour arrêter 13 152 juifs : 8.160 d’entre eux ont été enfermés dans le Vélodrome d’hiver (10 boulevard de Grenelle), dont 4.115 enfants, tandis que les autres étaient concentrés dans le camp de Drancy, avant d’être envoyés vers les camps d’extermination, en particulier celui d’Auschwit-Birkenau.

Mémoire

Grange, l’ennemi de toute candidature

Le 16 juillet 1898, le militant anarchiste lyonnais Pierre Desgranges, surnommé GRANGE, est mort à 33 ans. Il fut très souvent harcelé par les autorités pour son activisme. Il était né le 10 juin 1865 à Villefranche-sur-Saône.

Mémoire Expression - contre-culture

Poète... vos papiers ! Léo Ferré disparait le 14 juillet 1993

Né le 24 août 1916, à Monaco, Léo Ferré, poète et musicien, qui a mêlé lyrisme et argot, amour et anarchie, est sans doute une des références absolues dans le monde de la chanson française. Malade, il meurt en Toscane le 14 juillet 1993.
Il naît dans une famille aisée et très jeune se passionne pour la musique. A 9 ans, ses parents le placent en pension dans un collège religieux à Bodighera en Italie ; il y passera 8 ans (lire "Benoît Misère") et découvrira à 14 ans le mot "anarchie" dans les pages (...)

Mémoire Mémoire

Retour sur la mort des compagnons Sole et Baleno et sur la lutte en Val Suza

Le 28 mars 1998 mourait Edoardo Massari dans la prison des Vallette. Baleno, comme l’appelaient ses amis , était retrouvé pendu au lit de sa cellule. L’anarchiste, le poseur de bombes, le voleur, le « terroriste » s’en est allé, vivant dans le feu d’une existence hors-la-loi. L’Etat pensait alors avoir éteint avec un cercueil l’étincelle de la révolte que Baleno attisera pourtant à jamais dans le cœur de ceux qui luttent.
Edoardo avait été arrêté chez lui le 5 mars, pris à l’aube avec son ami Silvano et sa compagne Sole (Soledad Rosas) par la police de Turin. Tous trois ont été accusés de faire partie d’une fantomatique association subversive.
Quelques mois après la mort de Baleno, Sole a décidé de le suivre. Le 11 juillet au matin, elle s’est ôtée la vie en se pendant dans les WC de la communauté dans laquelle elle était en résidence surveillée : elle avait 24 ans.

No Tav
Mémoire

Klaus Barbie, 4 juillet 1987 : perpète pour le boucher de Lyon

A Lyon, au terme de deux mois d’audience d’un procès d’assises retentissant, dans la salle des pas-perdus spécialement réaménagée des 24 colonnes, Klaus Barbie est condamné le 4 juillet 1987 à la réclusion à perpétuité pour crimes contre l’humanité.

Mémoire Médias

Oh, Jules Vignes, qu’ont-ils fait du journal "Libération" ?

En effet, à St Genis-Laval le 1er juillet 1927, c’est Jules Vignes qui a édité le premier journal "Libération". C’était une gazette libertaire, dont le titre a été repris plusieurs fois. Journal clandestin pendant la résistance, puis quotidien à partir du 21 août 1944. Le projet de 1973 d’un "Libération" qui donne la parole au peuple a vite tourné court avec Serge July, pour devenir aujourd’hui le journal de Rothschild et du capitalisme acoquiné au PS. Quelle dégringolade !

Mémoire Mémoire

30 juin 2009 : « Mourir en combattant », Maurice Moissonnier

Maurice Moissonnier a été enterré mardi 30 juin 2009 au cimetière de la Guill’. Toujours très chaleureux, il s’est consacré à l’histoire des canuts et du mouvement ouvrier lyonnais. Militant infatigable sa vie durant, résistant à 17 ans et président de « Ras l’front Rhône » à 68 ans, il est resté fidèle au parti communiste, tout en étant critique, ami de Rebellyon.

Mémoire

24 juin 1894 à Lyon : Caserio poignarde le président de la république française Sadi Carnot

Le 24 juin 1894, le président de la République Sadi Carnot vient à Lyon visiter l’Exposition Internationale qui se tient au parc de la Tête d’Or et sur le "quai des Enfoirés". Le soir, après un banquet à la Bourse de Commerce qu’il préside, la foule, massée entre la place des Cordeliers et la place de la Bourse, attend sa sortie avant qu’il ne se dirige vers le Grand-Théâtre...
Caserio nous dit lui-même ce qu’il a fait...

Mémoire Mémoire

21 juin 1943 : arrestation de Jean Moulin à Caluire

Nouvel épisode de l’Almanach de Myrelingue
Ce lundi 21 juin 1943, aux alentours de 15 heures, tout en haut de la montée Castellane qui domine l’île Barbe, sortant de trois tractions avant noires, une dizaine d’hommes de la Gestapo commandés par Klaus Barbie encerclent la maison du Docteur Dugoujon, à Caluire et Cuire, où se tient une réunion clandestine de la résistance organisée autour de Jean Moulin...

Mémoire Guerres - Armements

La France fait massacrer des Africains les 19 et 20 juin 1940 à l’entrée Nord de Lyon !

Dans le cadre de notre histoire occultée, ce sont des massacres racistes de tirailleurs sénégalais qui ont été voulus par la France, lors de la guerre de 1939/45. À l’entrée nord de Lyon et dans les monts d’Or, les 19 et 20 juin 1940, appelés délibérément là où le combat était perdu d’avance, 1333 tirailleurs sénégalais ont été férocement tués par les Allemands. À Thiaroye, près de Dakar, c’est carrément l’armée française qui les a abattus dans la nuit du 1er au 2 décembre 1944.

Mémoire Syndicalisme-mouvement ouvrier

Toussaint Bordat : un acharné contre l’autorité

Important militant anarchiste lyonnais, Toussaint Bordat est condamné pour avoir participé le 18 juin 1882 à la tête d’une manifestation en souvenir de la sanglante répression des mineurs de la Ricamarie de juin 1869. Mais la prison, ce n’est pas ce qui va l’arrêter : Toussaint Bordat c’est toute une vie entière d’engagement politique et d’information sur les idées libertaires...

Mémoire

La Ricamarie, 16 juin 1869 : fusillade contre des mineurs en grêve

La Ricamarie fut un haut lieu de la lutte des mineurs français pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, avec notamment le motivé Michel Rondet, inspirant Émile Zola pour son roman Germinal. C’est ainsi que le 16 juin 1869 l’armée de Napoléon III, appelée en renfort pour mater la grève des mineurs déclenchée à Firminy le 11 juin, ouvre le feu sur la foule des mineurs de la Ricamarie et des manifestants solidaires rassemblés au ravin du Brûlé : la fusillade fait 14 morts dont une fillette de 16 mois et de nombreux blessés.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info