Site collaboratif d’infos alternatives

Après une belle manifestation et son quota de violences policières, un lieu ouvre pour le mouvement à Lyon

Loi travail | Manif 5 compléments

7 000 personnes ont une nouvelle fois manifesté hier contre la Loi Travail à Lyon (photos). Après une manif relativement tranquille au départ des Brotteaux, encadrée par des canons à eau, le cortège a été violemment chargé par la police une fois arrivé à Bellecour. Les CRS et baqueux ont fait plusieurs blessés et interpellé dix personnes. A 16 h, c’est un collège désaffecté qui a été occupé, rebaptisé Ecole de la Grève. Un incendie s’y est déclenché à 3 h du matin, les occupant·es sont alors parti·es.

Suivi global du mouvement et prochaines mises à jour.

Suivi de la journée :
- 3 h : un incendie se déclenche dans la cave et pousse les occupant.e.s à quitter l’Ecole de la grève.
Précision sur l’évacuation du collège Truffaut
- 00h :
Photos de personnes blessées par la police lors de la charge à Bellecour :

PNG - 147.2 ko

Bilan non exhaustif de 2 medics :
2 personnes blessées au bras par LBD (hématome + dermabrasion), et une à la jambe (traitée par mon collègue) par une grenade de désencerclement 1 autre personne (militant CGT) blessée à la tête (plaie ouverte du cuir chevelu) par un coup de mattraque (juste constaté je ne l’ai pas pris en charge, d’autres s’en sont occupé)

JPEG - 505.1 ko


- 22h53 : La pression policière semble être retombée un peu à l’Ecole de la Grève.
- 22h20 : "Depuis l’École de la Grève, appel à la tenue d’une AG interpro demain mercredi 18/05, à 16h. Au collège Truffaut (4 place Morel, 1e arrondissement), lieu occupé, s’il l’est encore. Ou sinon place Guichard dans le 3e arrondissement."

JPEG - 2.9 Mo


- 20h59 : La police est en train de se regrouper à l’intérieur du lycée Flesselle qui jouxte l’Ecole de la Grève. Peut-être la menace d’une expulsion.
- 19h50 : l’AG réunie dans l’Ecole de la Grève a décidé un rassemblement à midi devant le TGI rue Servient contre l’impunité policière, à l’occasion de la manif des flics devant la préfecture et un peu partout en France (qui tombe le jour anniversaire de l’enterrement judiciaire de Zyed et Bouna).
- 19h40 : on apprend que l’adjoint à la sécurité M. Sécheresse est présent devant le bâtiment.
- 19h : l’AG débute dans l’école de la grève.

- 18 h : l’École de la grève, le bâtiment occupé, ouvre ses portes. Faites passer l’info !

JPEG - 697 ko

- 17h45 : témoignage dans les compléments d’infos ci-dessous d’un gros coup de pression des flics aujourd’hui à Lyon. Extrait :

Des flics continuent de fendre la foule pour venir en renfort, comme je me retrouve par hasard sur leur passage on me pousse dans le dos avec un bouclier, je tombe, les flics me traînent derrière leurs lignes, j’essaye vaguement de me redresser mais l’un d’eux s’occupe de moi. Il gueule "couche-toi !" mais comme je ne suis pas assez rapide pour comprendre (tout était très confus et bruyant) il m’écrase la tête contre le sol avec sa botte dégueu, tout en me braquant avec son flashball, tout en aboyant "tu bouges t’es mort". J’ai décidé de pas bouger.


- 17h20 : premier communiqué des occupant·es du collège désaffecté Truffaut, rebaptisé École de la grève.

L’École de la Grève est un lieu à l’adresse de toutes les forces politiques actuellement en lutte, un appel à ce qu’elles puissent composer entre elles, au-delà des secteurs et des catégories. Un lieu depuis lequel la grève prend vie : partager des repas, organiser le soutien aux piquets, s’engager collectivement dans des manifestations, partager des films et des lectures, envisager la perspective d’un blocage de l’économie.


- 16h50 : une bonne partie des flics s’est barrée de devant Truffaut (il en reste une vingtaine cachée rue du Bon Pasteur). Une AG est prévue dans à 18 h, venez !
- 16h30 : 150 personnes occupent le collège désaffecté Truffaut sur les pentes de la Croix-Rousse. Trois cars de CRS et la Bac viennent d’arriver. Besoin de soutien !

JPEG - 180 ko
JPEG - 253.9 ko


- 15h50 : au moins 3 blessé·es dont 2 à l’hôpital : crâne ouvert et brûlures pour l’un·e et grenade de désencerclement dans le pied pour l’autre, lors de l’intervention policière gratuite en fin de manif. Côté interpellations, c’est encore flou : au moins 3 signalées, peut-être davantage.
- 14h05 : tentative d’interpellation par les voltigeurs qui ont chargé un jeune qui quittait la place alors qu’une AG se déroulait. L’intervention de la foule a réussi à empêcher l’arrestation.
- 13h55 : retour au calme mais une arrestation particulièrement violente signalée et une personne au moins touchée par un tir de flashball (LBD40).

JPEG - 115 ko


- 13h45 : des flics à moto, les fameux voltigeurs, sont signalés sur la place. Deux motos, les mêmes a priori qu’à Vaulx la fois d’avant, mêmes modèles, une bleue et une blanche.

JPEG - 52 ko


- 13h40 : la police traverse en courant la foule assemblée place Bellecour et en distribuant au passage quelques coups. Les flic gazent et matraquent les personnes qui attendaient près du camion de l’Union local CGT.

JPEG - 618.6 ko


- 13h30 : la CGT annonce 7 000 personnes et en effet y’a du monde.

JPEG - 2.1 Mo
JPEG - 525.1 ko


- 13h20 : arrivée place Bellecour. Des barrières installées pour protéger des tribunes installées au milieu de la place virent par terre. Toutes les sorties sont barrées par les CRS.
- 12h50 : accès à la place Louis Pradel et de la Comédie bloqués par des flics casqués, sur les places et dans les rues autour. Tentatives de partir en manif sauvage dans les petites rues mais vite bloquées.

JPEG - 239.1 ko


- 12h45 : cortège bon enfant, malgré un petit moment de tension au passage à proximité d’un canon à eau. La banderole unitaire du cortège syndical :

JPEG - 203.9 ko


- 12h40 : à part une petite banderole, la tête de cortège est assez bordélique. Des syndicalistes se mettent face à la police aux intersections. Arrivée sur Hôtel de Ville.

JPEG - 318.6 ko


- 12h30 : l’hélico se pointe. Deux canons à eau.
- 12h15 : le cortège est escorté par un canon à eau. Arrivée sur les quais du Rhône en face du tunnel de la Croix-Rousse.

JPEG - 2.2 Mo


- 11h45 : l’ambiance est là, le dispositif répressif également. Canon à eau visible et présence policière dans les rues adjacentes.
- 11h40 : la manif s’élance au départ des Brotteaux, 3 à 4 000 personnes présentes a priori. Les lycéen·nes ont pris la tête de la manif.

JPEG - 364.5 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 18 mai 2016 à 08:17, par SB

    J’avais pris une petite trousse de secours vu la tournure des manifs ces derniers temps. J’avais bien fait, deux manifestantes se sont pris des coups à peine arrivées place Bellecour. L’une un impact de flashball au tibia, l’autre une blessure au tibia aussi (par contre, dans la panique elle n’a pas vu ce qui lui a fait ça). On a désinfecté, puis on leur a dit d’aller à l’hôpital et d’écrire à Rebellyon. J’espère qu’elles vont bien car elles étaient bien secouées.

  • Le 18 mai 2016 à 03:35, par

    le rdv de 6h demain devantla maison de la greve n’aura pas lieu suite à un incendie cette nuit dans ce meme batiment. Les personnes ont quitter les lieux.

  • Le 18 mai 2016 à 01:31, par

    Bilan non exhaustif de 2 medics :
    2 personnes blessées au bras par LBD (hématome + dermabrasion), et une à la jambe
    (traitée par mon collègue) par une grenade de désencerclement
    1 autre personne (militant CGT) blessée à la tête (plaie ouverte du cuir chevelu)
    par un coup de mattraque (juste constaté je ne l’ai pas pris en charge, d’autres
    s’en sont occupé)

  • Le 17 mai 2016 à 23:25, par

    Il y a aussi une photo de voltigeurs sur le site de merde Lyonmag (je l’ai récupéré si vous la voulez), il serait pas mal de faire un article sur le retour de ces voltigeurs 30 ans après la mort de Malik Oussekine

  • Le 17 mai 2016 à 17:14, par

    témoignage écrit de la main gauche, la droite étant dans un verre d’eau glacée :

    A bellecour je vois les crs courir au milieu de la foule, je me rapproche de l’action : entre les 2 bouches de métro, j’aperçois une ligne de flics, probablement une interpellation en cours.

    Des flics continuent de fendre la foule pour venir en renfort, comme je me retrouve par hasard sur leur passage on me pousse dans le dos avec un bouclier, je tombe, les flics me traînent derrière leurs lignes, j’essaye vaguement de me redresser mais l’un d’eux s’occupe de moi. Il gueule "couche-toi !" mais comme je ne suis pas assez rapide pour comprendre (tout était très confus et bruyant) il m’écrase la tête contre le sol avec sa botte dégueu, tout en me braquant avec son flashball, tout en aboyant "tu bouges t’es mort". J’ai décidé de pas bouger.

    Puis comme c’était vraiment le bordel à côté, le méchant m’a relevé et s’est approché de la ligne de front, moi j’étais pas super chaud pour le suivre vu que j’avais pas de casque, il m’a refilé à un collègue qui a vite eu aussi envie de distribuer des coups de tonfa au 1er rang (j’le sais mon frère en a pris sur le crâne) donc l’autre m’a à son tour refilé à une collègue.

    Clairement je devenais encombrant, y’a des manifestants qui se sont approchés pour protester "mais il a rien fait du tout !" (merci <3), les CRS savaient plus trop quoi faire.
    - Il a fait quoi lui ?
    - Je sais pas
    - On en fait quoi ?
    - Bon allez dégage
    - Non vous le relâchez pas !
    - Ok bouge pas !
    - Mais on en fait quoi ?
    - Je sais pas... allez dégage.

    J’ai finalement pu m’en sortir avec juste un doigt bien douloureux, et sans contrôle d’identité, donc merci aux manifestant-e-s qui ont tenu les flics trop occupés, à celleux qui sont venu-e-s plaider pour moi, et à mon pote médic qui m’a réparé le doigt <3

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Globalisation - capitalisme » :

Projection-débat "Evo Morales, entre rêve et désillusion"

MARDI 28 MARS A 18H30 Projection-débat à partir du film « Je serai des millions, Evo Morales, la promesse du changement » dans le cadre du cycle "Que devient la colère des peuples ?" et du Festival Reflets du cinéma ibérique et latino...

L’Appel des Résistants du 15 mars 2004

Appel des Résistants du 15 mars 2004 renouvelé aux commémorations non médiatisées du 60e anniversaire du Programme du Conseil national de la Résistance du 15 mars 1944. Et c’est le 15 mars 2007, que Lucie Aubrac nous quitte.

> Tous les articles "Globalisation - capitalisme"

Derniers articles de la thématique « Syndicalisme-mouvement ouvrier » :

Grève sauvage à la gare de Perrache jeudi 16 mars

Un peu plus de 70 employés de l’accueil de la gare de Lyon Perrache se sont mis en grève ce jeudi 16 mars après l’annonce du licenciement d’une de leurs collègues. Ils ont notamment envahi une réunion de la direction pour signifier leur refus face au licenciement de cette employée appréciée de ses...

> Tous les articles "Syndicalisme-mouvement ouvrier"