Site collaboratif d’infos alternatives

Brèves du Kurdistan de la semaine du 7 novembre

Kurdistan

Actualités sur le Kurdistan pour la semaine du 7 novembre 2016. A lire et écouter. Vous pouvez retrouver ces brèves toutes les semaines dans le Canut Infos du vendredi sur Radio Canut, 102.2 FM.

Voici les nouvelles hebdomadaires du Kurdistan...

Au Bakur, Kurdistan du Nord, les derniers jours ont connu une recrudescence de la répression et des violences coloniales de l’État turc. Les nouvelles sont assez graves.

Les arrestations des député.e.s du Parti Démocratique des Peuples (HDP) continuent. Actuellement, les co-président.e.s du Parti, Figen Yüksedag et Selahattin Demirtaş sont arrêté.e.s. Selahattin Demirtaş est détenu dans la prison de type F, à Edirne. Le lieu de détention de Figen Yüksedag n’est pour l’instant pas connu. Iels sont tou.te.s accusées de terrorisme et de liens avec le PKK. Le HDP a déclaré qu’il boycottera le Parlement, en protestation contre l’arrestation de ses parlementaires et de ses deux co-président.e.s. Ces dernier.e.s ont déclaré « En prison ou en liberté, nous continuerons de résister. La peur est contagieuse, mais le courage l’est aussi ».

Sebahat Tuncel, co-présidente du Parti de la Paix et de la Démocratie (BDP), et figure importante du mouvement des femmes kurdes du Kurdistan du Nord, a été arrêtée. Elle est actuellement hospitalisée des suites des tortures qu’elle a subies par la police lors de son arrestation.
Les représentantes du Congrès des Femmes Libres (KJA), mouvement des femmes kurdes, continuent d’être arrêtées et placées en garde à vue. Les prisons où elles sont détenues ne sont pas encore toutes communiquées.

Les réseaux sociaux et de communication, notamment Whatsapp, Twitter et Facebook sont bloqués depuis le 4 Novembre. Il est très difficile de maintenir la communication avec les personnes présentes sur place, malgré les logiciels de contournement type VPN.

9 nouveaux journalistes, cette fois du journal Cumhurriyet, ont été arrêt.é.e.s le 5 novembre. Ce sont actuellement 142 journalistes qui sont détenu.e.s dans le cadre de l’état d’urgence.

À Amed, un attentat à la voiture piégée a eu lieu, revendiqué par Daesh, contre les député.e.s du HDP Ziya Pir et Sırrı Süreyya Önder. Au moment de l’attentat, iels étaient placé.e.s en garde à vue dans le poste de police. L’attentat a fait 9 mort.e.s, et près d’une centaine de blessé.e.s.

Des centres d’organisation et d’accueil pour femmes ont été fermés par les autorités turques, principalement ceux de Cizîr (Cizre), Silvan, Sitiya, Amed, Meya, et Êlih (Batman).
Parallèlement, les couvres feux militaires se poursuivent dans les villes de Dêrsim (Tunceli) et de Agirî (Ağrı).

L’Association Contre l’Impunité a appelé l’ONU à agir contre les violences et tortures sexuelles subies par la prisonnière politique de 19 ans Rozerin Klkan, détenue en isolement dans la prison de Niğde.

En réponse à ces arrestations et violences, des manifestations ont eu lieu tant au Kurdistan du Nord qu’en Europe, notamment en Allemagne, en Italie, en France, en Suède, au Danemark et en Belgique, et en Amérique Latine. Le 6 novembre, des affrontements ont éclatés entre la police et les manifestant.e.s, notamment à Amed, à Mersin, à Batman, à Bursa. Un policier est mort lors de la charge de son unité contre des manifestant.e.s dans la rue de Çukurova à Yüreğir. À Istanbul, des organisations féministes ont lancé une manifestation spontanée pour protester contre l’arrestation des co-prédisent.e.s du HDP. La manifestation a été violemment réprimée par la police.

Pour tenter de finir ces brèves sur quelques bonnes nouvelles, à Şırnex (Şırnak), le couvre-feu maintenu depuis le 14 Mars vient d’être partiellement levé. Les dégâts sont considérables. À Amed, les femmes membres du Congrès des Femmes Libres (KJA) ont commencé malgré la répression à préparer des conserves pour la venue de l’hiver. L’objectif est de construire une solidarité avec les femmes victimes des villes qui ont subi les couvre-feux militaires, et sont aujourd’hui complètement démunies. Une campagne a été lancée pour récupérer tentes, couvertures et légumes. À Mêrdîn (Mardin), les femmes ont également lancé une campagne de solidarité alimentaire d’un mois avec les centaines de familles démunies de Nusaybin, qui vivent actuellement dans des tentes ou des sous-sols. Pour l’instant, des conserves ont été faites avec près d’une tonne de tomates et de poivrons. À Dêrsim (Tunceli), l’Assemblée des femmes a mis en place le « Verger Naturel », qui a pour objectif de mettre en place une culture écologique en production collective et hors des circuits économiques. Les récoltes seront distribuées auprès des personnes âgées et en situation de précarité. À Şahinler, des femmes ont commencé à louer des terrains pour y cultiver collectivement des légumes. L’objectif est d’assurer d’abord leur indépendance alimentaire, avant de vendre les surplus sur les marchés.
À l’Université de Mustafa Kemal, à Hatay, un groupe d’étudiantes s’est réuni pour lancer des ateliers d’autodéfense sur les campus.
Dans la prison de Gebze, des prisonnières politiques se sont organisées pour monter un groupe de théâtre. Elles sont parvenues à produire elles-mêmes les décors, et les costumes.

Brèves du Kurdistan de la semaine du 07 Novembre
Vous pouvez également retrouver ces infos tous les vendredis sur radio canut : c’est dans le canut infos du vendredi, de 19H à 20h.

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

Parcours d’un éditeur anticolonialiste

Rencontre Samedi 25 février, 15 h a la Librairie Terre des livres avec Nils ANDERSSON autour de son livre : "Mémoire éclatée, de la décolonisation au déclin de l’Occident" (Préface de Gérard Chaliand) ed. D’en bas, 2016

> Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"