Site collaboratif d’infos alternatives

L’extrême droite et les cathos intégristes à l’assaut de la Croix-Rousse

Lyon - Pentes de La Croix-Rousse

Menacée d’effondrement et fermée depuis 25 ans, l’église Saint-Bernard doit être refilée à des investisseurs qui rêvent de la transformer en centre d’affaires. L’extrême droite en profite pour lancer une campagne pour récupérer les lieux, avec la complicité du Progrès.

La Croix-Rousse résistait jusqu’à présent aux intégristes, cantonnés à Perrache ou Saint-Jean. Le projet de rénovation de l’église Saint-Bernard, connue aussi sous le nom d’Eglise des Canuts, juste au-dessus de la place Colbert, fait naître les appétits des cathos les plus réacs qui lancent une offensive pour la récupérer. Une initiative que Le Progrès a évidemment relayé dès son lancement. Sans toutefois juger bon de préciser quelques détails importants. A la tête de l’asso pétitionnaire, et en photo dans la page du canard du Crédit Mutuel qui a permis le premier relais médiatique de l’opération, la sémillante Nicole Hugon :

JPEG - 1.5 Mo

En dehors de ses activités associatives, la dame a quelques légers engagements politiques, zappés par Le Progrès. Membre du Rassemblement Bleu Marine et proche de Marine Le Pen, elle est notamment élue au comité central du FN. Elle s’est présentée en 2012 aux législatives pour le parti d’extrême droite dans le 6e arrondissement, puis a été candidate à la mairie du 5e en 2014 avant de se présenter en 2015 aux départementales à Villefranche puis aux régionales. Enfin, elle fait partie des cinq membres fondateurs du collectif des Usagers de la santé lancé en grande pompe (mais sans succès) par la présidente du FN en mai.

Elle s’est notamment signalée par plusieurs attaques racistes et réacs de haut vol contre Najat Vallaud-Belkacem. En 2009 déjà, elle participait à une campagne (victorieuse) pour la défense d’une église désaffectée à Saint-Chamond, amplement relayée par l’extrême droite et notamment les Identitaires lyonnais. Et est évidemment signataire de l’appel de la Manif pour tous. On est un peu loin de la sympathique défenseuse du patrimoine lyonnais du Progrès.

Sur les réseaux sociaux, l’association fantômatique basée dans le 5e arrondissement (à l’adresse professionnelle de Nicole Hugon), et censée rassembler « Les Amis du Bon Pasteur et Saint-Bernard de la Croix-Rousse » s’affiche pourtant clairement. En fait d’amis, c’est toute la fachosphère :

PNG - 1.2 Mo

L’offensive est relayée cette semaine au niveau national par Le Point (Nicole Hugon est cette fois une simple "militante frontiste"). Cette tentative de l’extrême droite de s’installer dans une église en plein cœur de Lyon montre la proximité toujours réelle du FN avec les intégristes. Pour le coup, la manœuvre est franche : il s’agit de récupérer le lieu pour la Fraternité Saint Pie X, principal courant catho-intégriste en France. A Lyon, en plus de leurs locaux de la rue d’Inkermann dans le 6e, ceux-ci ont déjà ouvert en juin un nouveau lieu de culte quai Perrache : « une chapelle de fortune » pour Le Progrès. [1]

JPEG - 98.2 ko
L’inauguration de la « chapelle de fortune » (selon Le Progrès) des intégristes à Perrache

Il faut dire que la Fraternité Saint Pie X a les dents longues. En plus de s’installer partout en France, un autre événement a eu lieu fin juin. Son satellite le plus connu, Civitas, particulièrement actif contre le Mariage pour Tous, s’est officiellement transformé en parti politique. Un allié à choyer pour le FN, surtout à Lyon. Pour cela, il peut compter sur les coups de main, involontaires ou pas, du Progrès.

Il est temps que les habitant·es de la Croix-Rousse réagissent à l’appétit des ultra-libéraux comme des réacs sur leur quartier. Ce ne sont pas les projets alternatifs qui pourraient manquer sur cet espace. En 2014, sur Rue89Lyon, le prêtre de la paroisse Saint-Polycarpe, sur les Pentes proposait : « La municipalité devrait ouvrir Saint-Bernard pour en faire un musée des Canuts. » Et il y a certainement plein d’autres reconversions qui pourraient bénéficier aux habitant·es.

En attendant, le lieu désaffecté menace dangereusement de s’effondrer depuis des années sans que la mairie s’en soit plus inquiétée que ça, et alors même que les budgets de consolidation avaient été votés. Jusqu’à cette idée "géniale" de Collomb de le refourguer à des investisseurs privés, poursuivant ainsi le transfert des commerces et autres équipements collectifs des Pentes à la bourgeoisie lyonnaise.

Notes

[1Profitons-en pour signaler également le monastère de la Fraternité dans le Rhône, à Morgon, où elle avait récemment caché pendant deux ans l’un de ses responsables, l’abbé Christophe Roisnel, qui risque aujourd’hui la perpétuité pour torture et actes de barbarie sur plusieurs femmes. A ce sujet et plus largement sur les soucis relevés au sein de la Fraternité Saint Pie X, voir Le livre noir de la Fraternité Saint Pie X rédigé par une association de victimes, et l’enquête publiée sur Médiapart par des journalistes lyonnais·es.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

> Tous les articles "Extrêmes droites"