Site collaboratif d’infos alternatives

« La Horde d’or » : Italie 1968-1977, la grande vague révolutionnaire et créative, politique et existentielle

Entretien avec Nanni Balestrini et Sergio Bianchi publié sur le site de la Coordination des intermittents et précaires d’Ile-de-France à l’occasion de la parution du livre « La Horde d’or » aux éditions l’Eclat. Celui-ci est disponible intégralement en ligne sur le site Ordadoro.info.

Extrait de « Nous traduisons l’orda d’oro », journal de traduction n° 1, septembre 2008 :

« La Horde d’or » retrace un pan de l’histoire italienne récente : « 1968-1977 : la grande vague révolutionnaire et créative, politique et existentielle ». L’orda d’oro est un livre documentaire si l’on veut. C’est aussi un livre d’histoires, une boîte à outils, une auto-enquête, un recueil de chansons, une collection de tracts, un récit nombreux aux fils entrecroisés, un livre partisan qui ne dit jamais « je » mais met en présence des énoncés multiples et singuliers. C’est surtout à ce jour le seul livre qui évoque aussi complètement le foisonnement théorique, culturel et langagier, et la grande inventivité sociale qui caractérisèrent cette période en Italie.

(…)

Nous avons fait le choix d’une traduction all’aperto - à ciel ouvert. D’abord parce que ce livre a été conçu et écrit à plusieurs, mais surtout parce qu’il se donne comme la chambre d’écho de dizaines, de centaines de voix, celles d’un mouvement composite, hétérogène, inassignable. Mais aussi parce que traduire est un temps qui offre toujours l’occasion de découvertes et de rencontres qu’un texte donné sous la forme finie d’un livre, ne peut faire partager. Ce pourrait être exactement cela traduire L’orda d’oro et composer ce journal : remettre les matériaux sensibles qui composent le livre dans un espace commun, remettre en jeu ces histoires de ville, aujourd’hui.

(…)

PNG - 2 Mo

Entretien avec Nanni Balestrini et Sergio Bianchi qui reviennent sur la composition du livre et ses préalables, extrait du premier des 3 numéros du « Journal de traduction » téléchargeables et diffusés en version papier :

Nanni Balestrini. L’orda d’oro est né d’un concours de circonstances, même si ce livre était nécessaire depuis longtemps. Depuis des années, les prises de parole publiques sur les années 70 se résumaient à la version des journaux et de la télévision : c’était les années de plomb, les années des Brigades rouges, des années où on tuait des gens. Heureusement ce cauchemar était terminé, tout était redevenu beau et normal, la République était toujours en place et les mauvais éléments avaient été neutralisés. Il fallait surtout oublier ce passé terrible qui avait inexplicablement mobilisé les esprits de toute une partie d’une génération. Il n’y avait aucune explication, pas même une tentative, même fausse, de rendre compte des motivations de tout ce qui s’était passé. On préférait tout passer sous silence.

Sergio Bianchi. En 1983-84, nous étions réfugiés en Provence avec Nanni (c’est là qu’est né le projet des Invisible). Je suivais les débats dans les journaux italiens. Les journalistes et les hommes d’opinion du moment avaient créé un climat de criminalisation médiatique, notamment en construisant la figure du cattivo maestro (, de l’intellectuel inspirateur du terrorisme et corrupteur des jeunes générations. Les intellectuels de gauche cultivaient alors une sorte d’autocritique ; ils considéraient qu’ils avaient été trop tolérants envers certains pseudo-intellectuels qui s’étaient dans les faits révélés des fous furieux, dont les discours avaient conduit au terrorisme et à toutes sortes de faits délictueux. Il y a eu comme un accord pour ne plus permettre que ces gens puissent s’exprimer comme par le passé. Cela s’est conclu par une mise à l’index d’un certain nombre de personnes et une invitation faite aux directeurs de journaux de ne plus leur donner la parole. (…)

La suite à lire sur : http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=8487

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

9 avril 1992 : un César pour les squatteurs

Un bout d’histoire des luttes sur logement au début des années 90 à la Croix-Rousse à travers des événements survenus autour de l’inauguration de l’immeuble du "Patineur" dans le sillage de l’expulsion du squat le Rap’Thou.

> Tous les articles "Mémoire"