Site collaboratif d’infos alternatives

Les Faucheurs Volontaires et d’autres collectifs occupent les DRAAF de France

Les faucheurs volontaires occupent actuellement les locaux de la DRAAF à Lyon (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt).

Si aujourd’hui, nous sommes venus investir ces locaux, c’est parce que le gouvernement doit agir :

– pour exiger des semenciers une vraie traçabilité pour les cultures de tournesol et colza mutés, et un étiquetage de la semence à l’assiette

– pour faire pression auprès de la Commission Européenne afin que les nouveaux OGM soient bien considérés comme tels, et qu’ils soient ainsi évalués, tracés et étiquetés de la semence à l’assiette

Ne laissons les multinationales contrôler nos agricultures et notre alimentation ne les laissons pas s’approprier le vivant !

Communiqué de Presse – Lyon, le 1er juin 2016

Les Faucheurs Volontaires et d’autres collectifs occupent les DRAAF de France

OGM cachés : c’est l’omerta.

Depuis plusieurs années, nous alertons le Ministère de l’Agriculture et ses délégations régionales, les DRAAF, sur les problèmes posés par le développement des cultures de tournesol et de colza obtenus par mutagénèse. Ce sont des OGM cachés dans nos champs et nos assiettes. Aucune réponse ne nous a jamais été donnée quant aux surfaces cultivées, au suivi de ces cultures et de leur implantation. Comment par exemple un apiculteur peut-il savoir si des champs de colza ou de tournesol OGM ont été semés près de son rucher ? Comment un éleveur peut-il garantir que les tourteaux consommés par ses animaux sont sans OGM ? Comment un consommateur peut-il faire le choix de ne pas consommer d’huile de colza ou de tournesol sans OGM ?

Nouvelles techniques de modification génétique : ce sont de nouveaux OGM

Par ailleurs, les multinationales, dont Vilmorin-Limagrain en France, veulent nous imposer leurs nouveaux OGM. Elles font pression auprès du gouvernement et de la Commission Européenne pour qu’ils soient exclus du champ d’application de la réglementation européenne. Ainsi ces produits ne seraient pas OGM, donc pas évalués, pas tracés, pas étiquetés, mais bel et bien brevetés. Et le tour est joué pour cacher ces OGM dans nos champs et nos assiettes.
Notons que le danger ne portera pas que sur les plantes : des virus, bactéries, des animaux pourront aussi être manipulés et envahir notre environnement.

Si aujourd’hui, nous sommes venus investir ces locaux, c’est parce que le gouvernement doit agir :
– pour exiger des semenciers une vraie traçabilité pour les cultures de tournesol et colza
mutés, et un étiquetage de la semence à l’assiette
– pour faire pression auprès de la Commission Européenne afin que les nouveaux OGM
soient bien considérés comme tels, et qu’ils soient ainsi évalués, tracés et étiquetés de la
semence à l’assiette

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Biotek - OGM » :

COP22 Des paroles aux actes

Le Maroc accueille à Marrakech, du 7 au 18 novembre, la COP22 (Conférence des parties de la convention sur les changements climatiques de l’ONU). Pour l’occasion le site Orient XXI consacre un dossier de 6 articles sur les thèmes de l’environnement, de l’écologie et de la justice...

Contre Bayer-Monsanto, action le vendredi 14 octobre à 12h30 à Vaise

A l’occasion du jour de l’ouverture du tribunal citoyen et du vrai-faux "procès" contre Monsanto à La Haye, et afin de rappeler aux médias et aux citoyens la catastrophe que représente la fusion entre Bayer et Monsanto, nous vous invitons à une action devant le siège de Bayer à Lyon 9ème vendredi 14...

> Tous les articles "Biotek - OGM"