Site collaboratif d’infos alternatives

Parcours d’un éditeur anticolonialiste

Rencontre Samedi 25 février, 15 h a la Librairie Terre des livres avec Nils ANDERSSON autour de son livre : "Mémoire éclatée, de la décolonisation au déclin de l’Occident" (Préface de Gérard Chaliand) ed. D’en bas, 2016

Lausanne, Paris, Alger, Pékin, Tirana, Upsala : l’internationalisme n’a pas été un vain mot pour Nils Andersson. Avec un fil rouge, la passion pour le livre, l’outil de l’émancipation des consciences et du combat pour l’indépendance du Tiers-monde. Un combat qu’il poursuit aujourd’hui au sein d’ATTAC, en tant que spécialiste des questions de justice internationale – et notamment des guerres soit disant « justes » – et de membre du réseau Sortir du Colonialisme.

Nils Andersson s’engage dans l’édition avec la réédition à Lausanne de La Question d’Henri Alleg, censuré en France, et dont il organise la diffusion clandestine, au soutien des réseaux de porteurs de valises et des déserteurs de l’armée française réfugiés en Suisse. S’ensuivent de nombreux livres contre la guerre d’Algérie, ceux du Front de Libération nationale algérien, et nombre d’autres pour la cause du Tiers-monde, de l’Algérie, à la Chine, en passant pour l’Albanie. Un Tiers-monde pour lequel il s’engage corps et âme. Un travail éditorial qui lie les avant-gardes politiques et les avant-gardes littéraires, et lui vaut d’être expulsé de Suisse en 1967, après avoir été arrêté à Lyon et expulsé de France en 1961. Une vie d’exil s’ouvre, en Albanie et en Suède, une vie de combat se poursuit.

Récit passionnant de la décolonisation – on y retrouve les grandes figures de la révolution algérienne, et de la cause anti-impérialiste, à la fois politiques (Jacques Vergès), intellectuelles (Sartre, Vidal-Naquet) et littéraires (Ismaïl Kadaré) –, son livre porte aussi une réflexion personnelle sur le sens des engagements du passé, et sur la place de l’Europe et des métropoles impérialistes aujourd’hui déchues, à l’heure de la mondialisation, alors que le néo-colonialisme pousse plus que jamais ses feux sur la planète, et que l’anticolonialisme n’a rien perdu de sa raison d’être."

"Mémoire éclatée, de la décolonisation au déclin de l’Occident" (Préface de Gérard Chaliand), Lausanne, éditions D’en bas, 2016

P.-S.

Samedi 25 février, 15 h
Librairie Terre des livres - 86 rue de Marseille 69007 Lyon
www.terredeslivres.fr 09 50 58 84 22

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

"Ne crois pas avoir de droits", interview du collectif de traductrices

Le mois dernier paraissait en France "Ne crois pas avoir de droits". C’est le récit d’une expérience politique menée par un groupe de femmes de Milan entre les années 60 et 80. Publié en 1987 en Italie, il vient d’être traduit en français. À l’occasion de sa présentation à Grenoble, nous avons lu le...

La Chapelle : du squat au rachat collectif ?

Le plus vieux squat politique de France, La Chapelle, véritable lieu d’expérimentation sociale, politique et artistique, qui existe depuis 1993, à Toulouse, lance un appel aux dons pour pérenniser son existence !

> Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"