Site collaboratif d’infos alternatives

Que vont devenir les 350 personnes hébergées dans les gymnases de la métropole ?

Dans Lyon métropole, 470 places de mise à l’abri en gymnase ont été ouvertes pour compléter les places Plan Froid. Avec le redoux, le plan grand froid prend fin lundi 6 février. Les gymnases ferment. Si d’ici là aucune solution ne leur est trouvée, alors elles seront jetées à la rue et rejoindront la trop longue liste des 1800 personnes en attente d’hébergement à Lyon. Communiqué du 3 février du collectif des Professionnels de l’urgence sociale.

Nous, professionnels de l’urgence sociale et du Samu Social, étions en grève ce jeudi 19 janvier pour dénoncer le manque cruel de place d’hébergement dans le Rhône. Nous avons été reçus par le Préfet délégué à l’Egalité des chances et la directrice de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale.

Nous leur avons demandé :

- La réquisition des bâtiments publics
- La mise en place d’hébergement pérenne, digne et adapté
- La fin de la mascarade des chiffres

Cette rencontre n’a aboutie à rien. Alors, nous avons interpellé la ministre du logement. Son conseiller Hébergement est venu rencontrer l’équipe du Samu Social et celle du 115. Il semble avoir été surpris par la situation critique de l’hébergement dans le département.
En effet, dans le Rhône, tout au long de l’année les directives ministérielles ne sont pas appliquées et cela même quand le plan grand froid est déclenché et que le ministre de l’intérieur annonce « zéro personne à la rue » !

A Lyon métropole, 470 places de mise à l’abri en gymnase ont été ouvertes pour compléter les places Plan Froid.

470 places ? Qui pouvait croire que cela suffirait en ayant connaissance des réalités du territoire ? Cette semaine encore, les chiffres publiés sont sans appel :

- 8000 demandes d’hébergement en attente à la MVS
- 2228 demandes d’hébergement adressées au 115 dont 1833 sont restées sans solution

Avec le redoux le 6 février le plan grand froid prend fin. Les citoyens sont moins inquiets. Les projecteurs se détournent du sort des personnes sans-abri. Les gymnases ferment.

Que vont devenir les 350 personnes encore présentes dans ces lieux ?

Le Directeur Général de la Cohésion Sociale, a demandé aux préfets de département et aux Directions Départementales de la Cohésion Sociale : « d’assurer la continuité de la prise en charge » pour les personnes mise à l’abri sur le plan grand froid.

Au vu du positionnement du préfet du Rhône et sans nouvelle du ministère du logement, nous sommes en alerte pour la situation des 350 personnes encore dans les gymnases. Si d’ici le 6 février aucune solution ne leur est trouvée, alors elles seront jetées à la rue et rejoindront la trop longue liste des 1 833 personnes déjà à la rue et qui attendent désespérément une place d’hébergement.

Nous ne devons pas rester silencieux face à un tel manque de volonté politique. D’autant plus lorsque nous savons que même à Paris, pendant le plan grand froid, toutes les personnes demandeuses d’hébergement se sont vu proposer une mise à l’abri. « Le zéro personne à la rue » est donc possible !

A quand sur Lyon une politique d’hébergement ambitieuse et adaptée ?

Le 3 février, le collectif des Professionnels de l’Urgence Sociale

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

Hôpital du Vinatier : dépôt d’un préavis de grève

La Cgt du vinatier a déposé un préavis de grève local pour le 03 avril 2017 de 13h00 à 17h00. Ce préavis rentre dans le cadre de l’action de la pédopsychiatrie, regroupée en collectif de résistance, et du mouvement initié depuis le mois de novembre sur l’hôpital contre le plan d’économie de 3,5...

> Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

"Pas de familles remises à la rue ! La préfecture doit appliquer la loi !"

Le collectif Jamais Sans Toit refuse que des familles soient remises à la rue vendredi 31 mars, et veut que la préfecture applique la loi française qui stipule que des familles prises en charge dans le cadre de l’hébergement d’urgence doivent le rester ou se voir proposer une solution d’hébergement....

Enfants en souffrance - Ecole Grandclément en résistance !

Le collectif Jamais sans toit Grandclément s’est reconstitué suite aux situations de 2 familles qui sont à la rue. Après un repas solidaire, le collectif organise une manifestation devant l’école MArdi 28 Mars à 8h - Venez nombreux avec vos tentes & duvets...

> Tous les articles "Logement - Squat"