Site collaboratif d’infos alternatives

Retour sur la journée de grève du Samu social et des professionnels de l’urgence sociale

1 complément

Communiqué du Collectif des Professionnels de l’Urgence Sociale après leur grève pour dénoncer le manque d’hébergement dans le Rhône.

Retour sur la journée de grève du Samu social et des professionnels de l’urgence sociale

Nous, Samu social et professionnels de l’urgence sociale étions en grève ce jour pour dénoncer le manque d’hébergement dans le Rhône et rappeler que, en dépit des annonces ministérielles, à Lyon, des personnes dorment dehors malgré leurs appels répétés au 115.

Lors de la journée de mobilisation du 19 janvier, une cérémonie des vœux de l’urgence sociale s’est déroulée place de la République. Les passants pouvaient lire des messages tels « le thermomètre de la dignité », « le gymnase c’est naze je partage ma chambre avec 140 personnes », « Mourrez, vous aurez une place au chaud »...

Suite à notre demande, une délégation a été reçue par le préfet délégué pour l’égalité des chances, Mr Inglebert, et la directrice de la direction départementale de la cohésion sociale, Mme Bonnet. Nos revendications sont :

- la réquisition de bâtiments publics ;
- la mise en place d’hébergements pérennes dignes et adaptés ;
- la fin de la mascarade des chiffres.

Sans surprise, les représentants de l’État n’ont retenu AUCUNE de ces revendications hormis l’idée de la création d’un groupe de travail, pour un meilleur dialogue entre acteurs de terrain et autorités compétentes. Cela sans échéance ni garantie de mise en œuvre.

Face à cette absence totale de volonté politique, force est de constater que malgré notre envie de travailler ensemble et de manière intelligente, nous sommes arrivés à un point de non retour avec les autorités locales. Nous en appelons donc, à présent, à la ministre du Logement dans l’espoir de trouver davantage de responsabilités.

Nous ne souhaitons pas être contraints d’engager un mouvement de plus grande ampleur. Néanmoins, nous nous y résoudrons sans réaction forte et immédiate des pouvoirs publics. Car nous restons convaincus qu’à -10°C, les engagements ministériels doivent être suivis d’effets.

Car que ce soit à -10°C ou en période estivale, la souffrance des personnes sans abris se doit d’être entendue et reconnue, et nous restons convaincus que la loi se doit d’être appliquée, et les moyens nécessaires proposés aux acteurs de terrain.

Le Collectif des Professionnels de l’Urgence Sociale

Contact : collectifpus@riseup.net

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

> Tous les articles "Logement - Squat"