Site collaboratif d’infos alternatives

Un colloque scientifique international à Vienne (38) en soutien à Adlène Hicheur, assigné à résidence sans raison

L’info n’est parue que dans un média, mais pas le moindre ! Le site de la célèbre revue Nature a salué l’initiative, mardi 13 décembre, d’une trentaine de scientifiques en soutien à leur collègue. Leur colloque a été spécialement déplacé à Vienne pour permettre à Adlène Hicheur d’y participer. Celui-ci a même été accompagné lorsqu’il a dû aller pointer au commissariat. Le site « Lundi matin » a traduit l’article de Nature :

Les collègues d’Adlène Hicheur se sont déplacés jusqu’à chez lui car le scientifique va bientôt être arrêté, à la suite à son renoncement de la nationalité française.

Le spécialiste des particules, Adlène Hicheur, n’a pas pu se rendre à un seul congrès scientifique depuis juillet, quand il a été expulsé du Brésil et assigné à résidence à Vienne près de Lyon. Dans un élan de solidarité, ses collègues du LHC (accélérateur de particules du Cern situé entre la France et la Suisse) ont déplacé le colloque jusqu’à lui.

Ce matin, des chercheurs du LHCb du laboratoire de physique des particules du CERN, près de Genève, ont partagé leurs voitures : direction la frontière française et Vienne, à 2 heures de route de là. Une trentaine de chercheurs étaient présents, certains avaient pris le train ou l’avion pour venir, tandis qu’une quinzaine d’autres, qui n’avaient pas pu faire le déplacement, se sont exprimés par vidéoconférences depuis la Chine, les Etats-Unis et le Brésil.

Le physicien a été expulsé du Brésil cette année et est assigné à résidence depuis juillet 2016 à Vienne chez ses parents. Il va quitter la France dans les prochains jours après avoir renoncé à la nationalité française. Ce colloque était aussi un adieu :

Ce congrès à Vienne a également permis à Hicheur de faire ses adieux, confie Vagnoni. Hicheur va voir son assignation à résidence levée uniquement en échange de son déménagement prochain en Algérie où il a peu de chance de pouvoir continuer ses travaux de recherche dans le domaine de la physique des particules. Hicheur a la double nationalité française et algérienne ; en octobre il a fait la demande auprès du gouvernement d’être déchu de sa nationalité française, ce qui lui permettra de quitter le pays. Les autorités ont accepté en échange de détails sur son départ et à la condition d’être escorté par la police jusqu’à l’aéroport.

JPEG - 57.9 ko
Intervention d’Adlène Hicheur à Vienne le 13 décembre 2016

Hicheur a annoncé avoir prévu de quitter le pays d’ici deux semaines. “Il va bientôt devoir abandonner la seule passion de sa vie : la physique. Ce congrès est pour nous un moyen de lui dire au revoir et de lui souhaiter le meilleur dans la vie” a dit Vagnoni.

L’article de Lundi matin : Plusieurs dizaines de physiciens nucléaires pointent au commissariat de Vienne

Deux émissions récentes à écouter, pour saisir le niveau d’absurdité de l’antiterrorisme et d’un état d’urgence qui s’éternise :
- « L’histoire de H., physicien Franco-Algérien, assigné à résidence sans que rien ne lui soit reproché », diffusée sur France Inter.
- « L’affaire Adlène Hicheur », par Olivier Minot, sur France Culture.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

Miam ! Cantine pour cantiner samedi 25 mars !

Envie de manger un bout tout en soutenant des prisonnier·es ? Venez à la prochaine édition de la Cantine pour cantiner ! Rendez-vous est lancé le samedi 25 mars, 19h30 pour manger, se retrouver, papoter des taules, au quartier Gratte-Ciel à...

TGI de Valence : procès des deux détenus du Quartier Maison Centrale

Bis repetitas : interdiction de rentrer dans la salle d’audience hormis la famille et la presse. Les quelques vingt personnes venues assister au procès de deux détenus de la prison de Valence se sont vues refuser l’entrée d’une audience pourtant publique. En plus d’une charge violente par les flics,...

> Tous les articles "Répression - prisons"