Apartheid social

Brèves Apartheid social

Ce mois d’août à Lyon, des dizaines de personnes remises à la rue par le préfet

En mars 2016, lors de sa venue à Lyon, Emmanuelle Cosse annonçait « l’objectif est de ne laisser aucune personne sans solution. (…) » à la fin de l’hiver. « La gestion au thermomètre est finie ».
Pourtant, ce mois d’août, à Lyon, dans la plus grande discrétion et à l’encontre des engagements de la ministre, ce seront plus de 70 personnes hébergées dans des structures d’hébergement qui seront remise à la rue, en silence, sans un mot, sans se battre. Elles retrouveront le bitume, la vie à la rue, résignées. (...)

A lire sur d’autres sites Apartheid social

La gauche et les musulmans, dans l’angle mort de l’état d’urgence

Une guerre culturelle a lieu en France. Déclarée par Manuel Valls et orchestrée par des think tanks, bien avant la mise en place de l’état d’urgence, elle est menée contre les musulmans résidant en France. On aurait pu s’attendre de la part d’un Premier ministre socialiste que la bataille idéologique prioritaire soit menée contre la droite ou l’extrême droite. Force est de constater que ce n’est pas le cas.

Analyse et réflexion Rapports sociaux de genre

Rossignol démissionne !

Madame Rossignol, la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes stigmatise la minorité musulmane ainsi que la minorité noire avec ses propos tenus sur RMC le mercredi 30 mars. Démission et condamnation ferme doivent être prononcés pour les propos racistes d’une ministre en fonction.

Infos locales Fêtes - Festivals - Vie du mouvement

Un retour personnel sur la première Nuit Debout lyonnaise

Comme à Paris et dans beaucoup de villes, le mouvement #NuitDebout a débuté à Lyon après la manif du 31 mars. Pourtant, peut-être à cause d’un choix de place hasardeux et d’un manque d’organisation, le succès ne fut pas au rendez-vous. Plus tard, c’est la préfecture qui a mis des bâtons dans les roues en fermant la place Mazagran.
Cette nuit Debout du 9 avril n’est donc pas la première, mais c’est la première qui semble enclencher un vrai mouvement d’occupation de place à Lyon. Voici un retour partiel et personnel sur cette nuit debout, en texte et en photos.

Brèves Rapports sociaux de genre

Des masculinistes prennent à partie des groupes féministes lors de Nuit Debout Lyon : appel à soutien

Hier soir, lors de la première #NuitDebout place Guichard, un groupe de féministes a décidé d’y créer un espace féministe safe.
Ce fut chose faite, et installé.e.s sous l’arbre à lampions, deux espaces furent mis en place côte à côte. L’un féministe et l’autre féministe intersectionnel (contre les oppressions de race, classe, genre).
Pourtant, quelques heures après leur installation, elles sont prises à partie par quelques hommes blanc aux revendications sexistes. Ceux-ci vont alors agresser verbalement (...)

A lire sur d’autres sites Rapports sociaux de genre

Laurence Rossignol, la négresse musulmane et voilée que je suis vous emmerde

Au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, la ministre de la famille, de l’enfance et des droits des femmes a comparé les femmes choisissant de porter le foulard “aux nègres qui étaient pour l’esclavage”. Alors que le CCIF demande à toute personne qui s’est sentie offensée ou attaquée par le propos de Mme Rossignol de se manifester si elle veut déposer plainte, Ndella Paye, militante afro-féministe et antiraciste, lui répond dans une "Lettre ouverte à la ministre des familles blanches, de l’enfance catho-laïque et des droits des islamophobes".

Infos locales Répression - prisons

Contre la nouvelle loi sécuritaire et l’état d’urgence permanent : manifestation le 12 mars

Le 1er Mars a été présentée au parlement la nouvelle loi sécuritaire. Cette loi vise à instaurer un état d’urgence permanent et vient s’ajouter à la modification de la Constitution. Elle va renforcer les moyens de contrôle et d’espionnage de la population. Pour défendre nos droits et nos libertés, pour dire non au racisme et à la xénophobie rejoignons la manifestation à l’initiative du collectif contre l’état d’urgence, le samedi 12 mars à 14h30 aux Terreaux.

Brèves Migrations - sans-papiers

Trop honnête, un réfugié risque de se faire expulser

Le tribunal administratif de Lyon étudie ce mardi [26/01] le dossier d’un réfugié albanais sans papier.
Ce dernier est assigné à résidence depuis la semaine dernière, alors qu’il venait de rapporter un portefeuille à la gendarmerie.
Ce père de famille avait trouvé le porte-monnaie, qui contenait 80 euros et une carte bleue, dans un bureau de tabac d’une commune de l’Ardèche. Mais lorsque qu’il rapporte l’objet perdu aux gendarmes, ces derniers l’interrogent sur son statut de ressortissant, puis lui (...)

A lire sur d’autres sites Vie des quartiers - urbanisme - initiatives

Aiacciu, l’Empereur te montrera la vraie nature de la Force

Les images sont fortes : des centaines de manifestants, suite à l’agression de deux pompiers, descendent sur le quartier des jardins de l’Empereur, alors que jusqu’ici ils n’y allaient que pour toucher du shit. Est-ce dû à l’augmentation du prix du cannabis ? Non. Mais bien à une volonté de « venger » une atteinte à ces deux représentants du vivre-ensemble en Corse.

Brèves Apartheid social

Rendu du procès suite à la mort de Mickaël étouffé par 4 vigiles de Carrefour en 2009

Cour d’assises de Lyon, jeudi 19 novembre – Il est 16h, le premier jour du procès, quand l’huissier amène un grand téléviseur à deux écrans, plantés dos-à-dos sur un meuble à roulettes. La cour et le public vont visionner la mort en direct de Mickaël Blaise, 25 ans. Le 28 décembre 2009, le jeune martiniquais s’était fait pincer avec une canette de bière volée. Pour le maîtriser jusqu’à l’arrivée de la police, 4 vigiles le plaquent contre un comptoir, l’écrasent jusqu’à l’étouffement. 6 ans plus tard, les 4 accusés comparaissent libre pour « violences volontaires en réunion ayant entrainé la mort sans intention de la donner ». Ils encourent 20 ans de réclusion criminelle.

| 1 | ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | ... | 18 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info