Contre-cultures / Fêtes

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

A propos des derniers évènements liés au squatt du 17 rue de Bourgogne à Vaise

Ces petits textes sont des points de vue personnels sur les derniers événements liés au squatt du 17 rue de Bourgogne à Vaise.
Ce lundi 22 mars je me sentais assez anxieux devant le nouveau palais de justice de Lyon. Non pas que l’expérience soit nouvelle pour moi mais plutôt que je me sentais un parasite facile à écraser. Bien sûr ça fait longtemps que je sais la « justice » faite pour les riches, les proprio, l’ordre établi ; mais c’est quand même dur d’avaler l’idée que d’un revers de manche un homme (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

L’université solidaire

L’université solidaire n’a rien à voir avec les académismes d’une université. Le nom fait référence à ce qui s’appelle ici ou là « université populaire », sauf que le « populaire » ou le « peuple », on ne sait pas -ou plus- très bien ce que c’est, alors on préfère dire solidaire.
Pourquoi solidaire ? Peut-être parce qu’elle fait se rencontrer des personnes diverses : passant-e-s, militant-e-s, chercheur-euse-s, à l’occasion de ses rendez-vous mensuels, le dernier vendredi de chaque mois (sauf exception en mai : fais ce (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

La compagnie Papiers froissés

La compagnie Papiers froissés ou Percer des portes où il n’y en a pas
Les Papiers froissés sont apparus en 1993 sur les pentes de la Croix-rousse. Ils déplient depuis ce temps leurs fils rouges autour de la question sociale, non pas en terme de spectacles prêts à consommer, mais comme outils de réflexion sur le monde environnant. Au-delà de l’éclairage aveuglant que jettent les feux de la rampe sur les chromatiques des sentimentalités, les créations littéraires et théâtrales de cette troupe se (...)

Petit guide lyonnais Médias

Petit historique d’un éphémère collectif : le collectif pour l’affichage libre (oct 2001 à juin 2002)

En ce temps là les français-es avaient peur : l’insécurité régnait dans les rues qui étaient aux mains des « sauvageon-nes » (dixit J-P chevenement, ministre, de gauche, de l’intérieur de la France entière) : le PS pluriel au pouvoir apprenait le surf sur la vague sécuritaire.
En 2001, à Lyon, l’ancien maire, R. Barre, créateur entre autres des décrets anti-bruits (de fêtes de jeunes) et surtout installateur de la vidéo-surveillance dans le centre ville (52 caméras pour commencer modestement) était poussé (...)

Petit guide lyonnais Migrations / Sans-papiers

Petites annonces - brèves

Le 31 janvier dernier, le CLAG (collectif lyonnais après-Gênes) et poudre d’escampette (collectif contre les centres de rétention) ont coorganisé, à Lyon, la journée européenne contre les centres de rétention et de soutien aux sans-papiers. Le contexte était particulier : depuis quelques temps rien n’avait été fait autour de la question des sans-papiers, le mouvement s’étant mit en veilleuse à cause de conflits internes. Divers événements se sont déroulés ce jour : la BAC (brigade d’actions chantées) (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

La compagnie Imaginoir

Dans le cadre de son « Théâtre et autres luttes », la compagnie L’IMAGINOIR propose de développer, autour de ses spectacles , un espace de réflexion, de rencontre, d’échange. Le groupe culture d’attac-Rhône s’est joint à ce projet : en lien avec les thèmes développés par les spectacles les associations sont invitées à amener leurs réflexions... Et l’histoire a commencé, s’affinant de rencontres en discussions.
L’idée est plutôt simple : la compagnie et le groupe culture vont travailler ensemble pour élaborer (...)

Petit guide lyonnais Capitalisme / Consumérisme

Première grande manifestation en France pour la Journée internationale sans achat

Le samedi 29 novembre, à Lyon, aura lieu la première grande manifestation française pour la Journée internationale sans achat. Des associations lyonnaises et des collectifs aux analyses politiques souvent très diverses se retrouvent et s’unissent pour cette journée symbolique de grève de la consommation. Un cortège festif se rendra de la place rue de la République devant la Bourse, à 14 heures, au centre commercial de La Part-Dieu où se déroulera un grand spectacle. Au départ et tout au long du (...)

Petit guide lyonnais Militarisme / Armements

Petites annonces

11 octobre antispéciste : dans le cadre d’une coordination dans pusieurs villes d’actions anti spécistes ce jour-là, une dizaine de militant-e-s antispécistes (pour l’égalité animale) ont répandu du faux sang devant des boucheries et des poissoneries du boulevard de la Croix-Rousse ce samedi matin lors du marché, afin d’interpeller les passant-e-s sur l’exploitation et le massacre des animaux non-humains par les humain-e-s, dans le but de leur seule consommation (alimentaire, vestimentaire...). Des (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Walt Disney présente : mickeyaimesaboite.com

Au premier abord on dirait comme ça que : Attention Danger Travail (de P. Carles, C. Coello et S. Goxe), c’est pas un dessin animé mais une espèce de reportage. En fait, c‘est un film d’animation avec tous les ingrédients pour bien s’amuser.
Pour commencer, y’a les très gentilles-gentils : des R.M.I.istes qui parlent comme quoi c’est le bonheur d’être libéré-e du travail salarié et que l’entreprise c’était la prison. Celleux-là, y se sont camouflé-es mais on les a reconnu-es : ce sont les raptoux et missTic, (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Sono-détonne II

Yannick « Dynamite » a débuté sa carrière d’activiste punk en animant des émissions sur Radio Canut : « Pavillon 36 »(rock français), puis « A toute berzingue » (punk).
Lorsqu’il cesse ces activités, c’est pour lancer en mai 1998 le mini-zine gratuit Dynamite (20 numéros jusqu’à maintenant, avec chroniques de disques et de fanzines, interview à chaque numéro etc.). Parallèlement, Yannick s’occupe aussi du label Dynamite Records (1 MCD d’Ironix « Huma Frenezo » et 1 split-EP Bad nasty / Dick spikie, sorti en avril (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Sono-détonne !

Depuis quelques années, fleurissent sur les murs de notre ville en voie d’aseptisation avancée des affichettes annonçant force concerts dérangés de musiques improbables. L’association Sonotone, initiatrice de ces événements, serait-elle l’un des derniers recours musicaux underground des nuits lyonnaises ? Pour en savoir un peu plus, rencontre on ze ouaibe avec Stéphane, l’un de ses membres :
Sonotone, wat iz it ? wat iz dat ?
Sonotone existe depuis juin 2000 et a organisé 25 concerts depuis, dans (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Rubrique « yo » : CRATE DIGGING

Comme Michel Piccoli dans « La grande Bouffe », le hip hop se nourrit à l’excès d’influences diverses et variées, même si les courants musicaux Afro-Américains des années 60 et 70 restent les matières primaires. Entre 1989 et 1995, les concepteurs musicaux comme guidés par une sainte quête, se sont mués en archéologues et ont commencé à dépoussiérer un nombre incroyable de galettes de cire à la recherche du break parfait.
La pratique du Crate Digging, littéralement « l’art d’accumuler de la poussière (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Ekonosystem sur les ondes

En voilà une émission de radio qu’elle est bien et instructive : dans « EKONOSYSTEM », on y cause vachement bien politique parce qu’on y écoute aussi de la bonne zique. Pour preuve, ci-après les chaudes recommandations de ses deux parasites sociaux d’animateurs : Au rayon des doux sons qui émerveillent nos oreilles nous ne saurions mieux vous conseiller que d’écouter du bon vieux punk-rock et notamment l’album tout frais, tout neuf, des mythiques OBERKAMPF. Ce groupe français du début des années 1980, (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Lyon va crever d’ennui...

La municipalité de Lyon est « socialiste ». Elle serait donc proche des pauvres, des précaires, des exclu-e-s,... Ça c’est dans la théorie. Dans la pratique ça se vérifie aussi... (!)
D’ailleurs, pour être encore plus près des précaires et pour étudier au mieux leurs besoins notre chère municipalité a choisi, dans un premier temps, de multiplier les caméras de vidéosurveillance. Toujours dans cette dynamique « sociale », il était nécessaire de créer un rapport « humain » avec ces personnes. C’est ainsi que (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Contrôle de l’expression publique

Le contrôle de l’espace et de l’expression publique passe aussi par la répression du graffiti.
La pratique du graffiti ou du tag nous semble apporter plus de questions que de réponses, c’est en cela qu’elle peut aussi vous intéresser. Le graffiti comme sujet recoupe une telle pluralité d’éléments qu’il est assez difficile de l’aborder.
De plus, les implications politiques du graffiti, du tag n’ont jamais été réellement envisagées en soi (peut-être cela ne signifiait-il rien alors ?). Notre approche sera (...)

Petit guide lyonnais Militarisme / Armements

Théâtre : Ma guerre d’Algérie

« Ma guerre d’Algérie », de Bernard Gerland Du 15 au 17 mai au Horlieu
Nous voilà face à une « pièce de théâtre » tirée du témoignage d’une personne, Bernard Gerland, qui, comme appelé, donc sans que son avis ne lui soit demandé, est envoyé par le gouvernement français de l’époque (début des années 60) pour combattre le(s) mouvement(s) indépendantiste(s) algérien(s). Il avait alors vingt ans et, à son retour, de même que les nombreux autres appelés , il se tut puisque autant le gouvernement français que le nouveau (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Comment ont-ils enfermé le HIP HOP ?...

Dans le long métrage publicitaire « 8 Mile », Eminem, le gentil-blanc-qui-en-bave-trop-dans-la-vie, est mis à mal par toute une salle remplie de « méchants » noirs qui l’ont jugé avant que celui-ci ne leur montre qu’il est le meilleur rappeur de l’univers des grandes surfaces.
Devant ce spectacle, l’individu-e lambda, fan du blondinet qui arbore la même couleur de cheveux que Steevy et qui pensait tout connaître de la culture Hip Hop après avoir visionné l’intégrale des clips de IAM sur M6, doit se dire (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Popswirl : l’asso pop

Association lyonnaise née en juillet 2000, Popswirl œuvre dans le domaine musical (pop-rock électro) et artistique. Présentation rapide de nos valeurs, notre travail et nos espoirs.
Valeurs
L’association est née d’un réseau de connaissances personnelles et s’agrandit en intégrant le réseau de contacts et de connaissances de chaque nouveau/elle membre qui devient alors un nœud supplémentaire de notre toile. Ce réseau demeure ainsi toujours amical et humain, favorisant des échanges de confiance (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Bouquin : Lina Cretet, “ il ne faut jamais se laisser faire ! “

« Il ne faut jamais se laisser faire ! ». Tel pourrait-être le principe de toute révolte. Le point de départ de toute vie cherchant à lutter contre les multiples formes de domination et leurs conséquences. C’est aussi le titre d’un petit ouvrage publié par les éditions Révoltes .
Lina Cretet nous raconte ici sa vie de syndicaliste ouvrière. Ou plutôt d’ouvrière syndicaliste. Car ce qui semble la guider tout au long de sa vie c’est bien l’envie de défendre et de rester au côté de ses camarades ouvrières dans (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Culture : Experimental et 6.9

Experimental aka Hassan (Les Lynxs) sort son premier maxi solo Le Message. Il s’agit d’un trois titres vinyle pressé à 1000 exemplaires, trois instrus produites par Shift : Si... avec Big Red (ex-Raggasonic), Le message avec Le Rat Luciano et en face B un solo qui s’appelle « qu’est ce que je fous ? ». Experimental qui a commencé à rapper en 96 et a formé Les Lynxs avec Fayçal en 97, parle dans un interview avec les Fajitas Brothas de son rapport à Lyon et notamment à sa scène hip hop. Tes textes (...)

| 1 | ... | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info