Médias

Infos locales Répression - prisons

Solidarité avec Christa Eckes, ancienne de la RAF, sur Radio Canut

Christa Eckes, ancienne de la Fraction armée rouge, est condamnée à une peine de six mois de prison pour avoir refusé de déposer dans un procès en cours. Or, elle est atteinte de leucémie, et cette peine équivaut à une condamnation à mort.
Radio Canut rediffusera lundi 19 décembre, de 14 à 16 heures, une interview où Christa et sa camarade Gisel, racontent leurs luttes, leurs engagements dans la RAF, l’enjeu des procès actuels, et leurs raison de ne jamais, jamais parler aux juges ou aux flics.

A lire sur d’autres sites Médias

Grèce : les staliniens collaborent, les flics assassinent

En Grèce, la deuxième journée a viré en bataille ouverte entre les staliniens et les anti-autoritaires. Après que le service d’ordre stalinien a attaqué des anarchistes voulant accéder au parlement et qu’il a même rendu certains à la police, ceux-ci ont riposté par des pavés et des cocktails molotov lancés en direction des rangs du syndicat stalinien PAME. Le syndicaliste Dimitris Kotsaridis âgé de 53 ans est mort dans les affrontements, mais non pas à cause d’un pavé, comme cela a été et est toujours dit (...)

A lire sur d’autres sites Médias

L’insoutenable légèreté des sentiments en politique

Depuis que la révolte a commencé à gronder en Tunisie puis en Egypte et bientôt ailleurs, il s’est trouvé un nombre grandissant de personnes pour manifester leur solidarité avec les peuples en colère. En plus, ça tombe bien, l’indignation est à la mode, et chacun y va d’un drapeau tunisien comme avatar Facebook ou de son petit commentaire plein d’espoir pour une libération prochaine des peuples opprimés. Une telle solidarité internationale pour tous ceux qui subissent le joug de dictatures ferait chaud au coeur… si seulement son caractère essentiellement émotionnel et, par là, obligatoire ne lui promettait pas une bien brève existence. Obligatoires l’émotion et l’indignation ? Malheureusement, oui. (A lire sur Owni.fr)

Infos locales Médias

Lyon Capitale : grève et licenciement de trois journalistes

On croyait avoir tout vu à Lyon Capitale, entre la déontologie très douteuse de Fabien Fournier, les éditos sarkozystes du PDG Didier Maïsto, les liens d’extrême-droite du richissime propriétaire Christian Latouche, etc.
C’est maintenant la répression syndicale qui s’abat sur trois journalistes pour avoir simplement demandé l’application du droit du travail le plus basique. Les deux tiers des journalistes de Lyon Capitale étaient en grève vendredi 4 février : communiqué du Syndicat National des Journalistes.

Infos locales Médias

Soutenir Indymedia Paris, pour la liberté dans nos rues comme sur le net !

Indymedia Paris publie quelques photos de flics infiltrés dans une manif, et oulah, sacrilège, les syndicats de flics sont sur les nerfs, l’Hortefeux menace de porter plainte et tout le monde apprend le terme de « copwatching ». Mais en fait de quoi s’agit-il ? Le copwatching c’est le Wikileaks de la rue, la surveillance de celles et ceux qui prétendent, en toute impunité, nous surveiller, nous menacer, nous agresser (verbalement souvent, physiquement régulièrement)…

Brèves Extrêmes droites

Nouveau journal estudiantin lyonnais de droite

Attention : cette brève n’est pas une publicité !
Un « journal » (pour rester poli) a été distribué massivement la semaine dernière à la Manufacture des Tabacs (université Lyon 3).
Le Hussard, sous-titré Le journal des étudiants lyonnais, propose 8 pages en couleur d’articles hétéroclites dont une dédiée au mouvement d’octobre dernier (« Pourquoi le saccage de la ville de Lyon ») où l’on pleure les commerçants pillés et l’on nous explique qui sont les casseurs.
Extrait :
Le quotidien régional « Le Progrès » a (...)

| 1 | ... | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info