Mouvement sur les retraites

Infos locales

Suivi du mouvement des retraites à Lyon, week-end des 23 et 24 octobre

Dimanche soir : Rdv dès demain matin sur les piquets de grève, à la mouche rue semart, à feyzin et ailleurs pour soutenir les grèvistes.
Demain amenez à bouffer pour le repas de quartier place Raspail à 12h : l’occasion de discuter de la suite de la lutte, et de rassembler de l’argent pour la caisse de solidarité.
19h : les trois camarades encore en détention sont libérés ce soir au TGI ; n’hésitez pas à aller les accueillir sur place dans la foulée. Ils sont poursuivis pour avoir voulu défendre le piquet (...)

Infos locales

Après Bellecour, on n’a plus peur ! Après le vote, ça continue !

Suivi de vendredi. Ce qui a été fait sur la place Bellecour, c’est ce qu’il s’est passé pendant le G8 de Gênes en 2001 : empêcher l’extension d’un mouvement par sa répression subite, arbitraire, sanglante, incompréhensible. Traumatiser pour empêcher que la joie vécue lors de ces dernières manifestations se transmette. Faire peur pour dissoudre nos envies et nos besoins de rencontres. Rendre invivables nos lieux de convergences. Communiqué de presse inter-orga suite aux arrestations
Que pourront-ils faire après Bellecour ? Sortir les blindés ? Torturer les gens un-e à un-e ? Ce vendredi on avait tous et toutes un peu la gueule de bois. Stratégies classiques d’un état fasciste : terroriser, tout en nous faisant passer pour les terroristes. Il faudrait sans doute du temps pour éclaircir comment la situation de Bellecour a pu se produire, avec l’aquiescement des médias, mais peut-être que la meilleure chose à faire est simplement de montrer que nous ne nous laisserons pas terroriser, mieux, que nous n’avons plus peur de leurs gaz, de leurs flashballs à tirs tendus, de leurs fusils à pompe braqués sur nous. Parce que nous les avons déjà vécus. Parce que ce qui ne nous a pas tué nous renforce pour la prochaine fois, c’est-à-dire aujourd’hui ou lundi. Aujourd’hui, les premières personnes qu’il faut soutenir sont les grévistes de Feyzin, de la SNCF, de la Poste, etc. Une caisse de grève existe, trouvons les moyens de la remplir pour que le feu continue contre cette réforme ! Pour que vive Lyon l’insurgée.
Les rendez-vous du week-end
- 12 h dimanche : repas de quartier place Raspail (7e), en soutien à la caisse de solidarité.
Suivi du week-end sur le mouvement sur les retraites

Brèves

Le GIPN ridiculisé (un petit moment)

Une anecdote pour effacer l’impression d’impuissance et de défaite du jeudi 21 sur la place Bellecour
Vers 14h15 du côté des lycéens enfermés sur la place, vers la librairie Privat, le « blindé » noir avec le sigle GIPN sur le côté stationne avec à ses côtés quelques flics encagoulés et casqués. Tranquillement un petit jeune s’approche du véhicule et sans que personne fasse attention à lui dessine au feutre gris un magnifique « Fuck the decks » sur la paroi du « blindé ». Les miliciens s’en aperçoivent et (...)

Brèves

La BAC se déguise en CGT...

Témoignage d’un syndicaliste :
Je voulais vous signaler un incident qui nous a été rapporté par notre secrétaire de syndicat.
Il était sur la place Bellecour avant le début de la manif du 19 octobre avec ses collègues pompiers et des groupes de jeunes, quand ils ont assisté à une agression verbale et physique de la part d’individus, qui portaient des badges CGT, vis à vis d’un groupe de jeunes. les pompiers se sont interposés et ont réussi à ceinturer les agresseurs(ce sont des pompiers et ils sont (...)

Infos locales

Lyon capitale de la désinformation et de la répression ? Lyonnais, Lyonnaises, réveillez-vous !

La journée de jeudi. Lyonnais, que faites-vous ? Vous tolérez le GIPN dans la rue, les fusils à pompe contre vos gosses, les complaintes de 3 commerçants aux vitrines brisées remplacées deux heures après justifient l’interdiction de manifs syndicales et le maintien en détention à ciel ouvert pendant 6 heures de 300 personnes prises au hasard, gazées, flashballées, matraquées, fouillées, fichées ! Quel état d’exception permet ça ? La propagande des médias télévisés ne tient pas la route dès que vous éteignez les télés : descendez dans les rues, vous n’y rencontrerez que des jeunes de Lycée Pro en colère mais très ouverts à la discussion, qui ne veulent pas bosser pendant 50 ans pour des tafs de merde entre les périodes de chômage, des syndicalistes payés à coups de lance-pierre que le gouvernement méprise, des gens révoltés comme vous depuis des années par la politique de Sarkozy ! Dans les rues aujourd’hui contre la jeunesse lyonnaise c’était la guerre, pour 3 pierres, 2 vitrines et 4 abribus. Où est la capitale de la résistance ?

La presse use de vieux clichés jaunis sur les casseurs, nous, on sait ce qu’on est, on est des milliers, on est syndicalistes, au chômage, à la fac, lycéens et lycéennes, du centre-ville comme de la banlieue… Et on sait ce qu’on veut, on est déterminés, nous, on veut vivre !
Les rendez-vous aujourd’hui
- à partir de 7 h, rendez-vous sur les différents piquets des salariés en grève (Sncf, raffineries, etc.), nombreuses actions de bloquage prévues (Banque de France, gare de la Part-Dieu…). Bref, rendez-vous sur les bloquages !
- 12 h : Barbecue revendicatif devant la raffinerie de Feyzin.
- rdv à 13 h prison Bellecour ?
Suivi quotidien du mouvement sur les retraites (mise à jour 19h30)

Infos locales

Suivi quotidien du mouvement sur les retraites : vendredi 22 octobre

19h30 : La police se retire de la place Bellecour. La journée est finie ?
19h15 : Durant la « prison à ciel ouvert » de Bellecour, la police annonce avoir contrôlé 621 personnes et arrêté 92 d’entre elles pour absence de papiers sur eux.
18h45 : la préfecture annonce avoir arrêté dans la journée 8 manifestants anarchistes et antifascistes. Ils étaient vraisemblablement venus défendre le piquet de grève de Perrache face au risque d’une attaque de fachos. Les fachos embarqués sont 125 selon la police (140 (...)

Infos locales

Evénements de Lyon : les médias mentent !

Depuis quelques jours, on assiste à une déferlante de mensonges dans les médias, particulièrement télévisés. La seule manière que nous ayons de défendre un semblant de vérité sur les événements lyonnais, c’est de récolter des témoignages des personnes qui sont sur place, qui ont pu voir la violence démesurée des forces de l’Ordre face à des jeunes, ces jeunes qu’ils appellent « casseurs » dès qu’ils sortent comme aujourd’hui encore des parcours ou des looks autorisés de petits lycéens de centre-ville.
S’il y a (...)

Brèves

La CNT organise une caisse de grève.

Le mouvement social de lutte contre la réforme des retraites prend de l’ampleur et s’enracine durablement.
Beaucoup de secteurs sont en grève reconductible depuis de nombreux jours.
De nombreux syndicalistes CNT sont également en grève reconductible et participent aux blocages et diverses actions avec les cheminots, routiers... sur les points stratégiques de l’économie.
La solidarité notamment financière sera déterminante dans ce conflit qui se durcit. La caisse de grève est un outil mis en place (...)

A lire sur d’autres sites

Manif tranquille au Puy en velay

Manif tranquille au pays de Wauquiez.
Vous rappelez-vous les manifestations contre le CPE au Puy en Velay ? La mairie venait d’être ravie par une socialiste pour la première fois de son histoire, son fils n’était autre que Bruno Julliard, le patron réformiste de l’UNEF, et la ville connaissait de records de manifestation. Cette année encore, TF1 notait qu’un habitant sur trois était descendu dans la rue.
Reportage

Infos locales Droits sociaux - santé - services publics

13 ans en prison, 16 pas responsable, 25 au chômage, 70 mort... au taff !

Hier mercredi les actions des grévistes ont continué un peu partout dans l’agglomération : blocage du dépot de la Banque de France à Lyon, opération péage libre sur TEO. On bloque aussi en centre-ville comme lors du bref passage médiatique d’Hortefeux devant 3 vitrines brisées à Lyon sous la protection d’hélicos, 800 CRS & gardes mobiles ainsi que le GIPN, fallait bien ça pour protéger le ministre raciste. Ca coince également à l’occasion de manifestations en centre-ville, aussi péchues et déterminées que sévèrement réprimées (voir la journée en photo et les récits de comparution immédiates). Du coté de la raffinerie de Feyzin, la grève continue bien sûr ! Le mouvement s’enracine, les rencontres se font, c’est tout ce dont a peur le gouvernement et ses médias, qui agitent l’épouvantail des « casseurs ». On n’est pas prêt de lâcher !
Les rendez-vous
- RDV 14h place Antonin Poncet pour une manifestation contre la répression.
- sur les piquets pour soutenir les grévistes, devant vos lycées, dans vos boîtes pour débrayer et dans la rue pour se rencontrer.
Suivi quotidien du mouvement sur les retraites mise à jour à 20h :
Outre les 35 personnes déjà arrêtées, c’est une centaine de personne qui ont été embarqués dans les bus de la police place Bellecour. Demain matin, dès 7h sur le piquet de grève des cheminots de la Mouche rue Pierre Sémard, pour partir en action ou tenir un blocage.

Brèves Extrêmes droites

Fachos dans les manifs : ripostons !

Après avoir passé une semaine à hurler derrière leurs écrans contre les hordes-de-méchants-immigrés-qui-culbutent-leur-voiture-et-leur-ville, les fachos, nazillons, petits militants d’extrême-droite et autres identitaires ras du bulbe sont de sortie depuis quelques jours.
Les petits groupes de fachos rodent aux alentours des cortèges en rêvant que, tels des croisés, ils attaqueraient ces vagues de -probablement- immigrés. En attendant il n’ose bien sûr pas s’en prendre aux cortèges mais tentent parfois (...)

Brèves

Compte rendu des comparutions immédiates du 20 octobre 2010

Compte rendu des comparutions immédiates du 20 octobre 2010
4 manifestants sont passés devant le tribunal ce jour :
F., 18 ans, nie avoir brûlé des poubelles devant un lycée, elle a ramassé cependant 1 mois de prison ferme et 5 mois avec sursis,
P., 26 ans, jette UN caillou sans faire de blessé sur la place Bellecour, il a ramassé 4 mois de prison avec sursis et des frais de procédure,
T., 19 ans, jette quelques cailloux place Jean Macé, sans faire de blessé, il a ramassé 5 mois de prison avec (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info