Salariat - précariat

Infos locales

Un vélo solidaire

Des transports en commun moins fréquents qui rendent les trajets encore plus longs. Une inquiétude légitime quand on rentre dans un espace clos comme un bus ou un métro. Des journées déjà bien longues quand on travaille à l’extérieur, et le printemps qui pointe le bout de son nez. Les personnes qui travaillent en dehors de chez elles ont plein de raisons en ce moment pour préférer se déplacer à vélo. L’initiative « Mon vélo solidaire » propose de prêter gratuitement des vélos confinés à celles et ceux qui pourraient en avoir besoin pour bosser.

Infos locales

Parcoursup et coronavirus : la machine à tri ne connaît pas d’arrêt !

Alors que l’ensemble de la population est confrontée à une crise sanitaire d’une ampleur inédite qui nécessite une mise à l’arrêt de quantités d’activités, le Ministère ne semble pas décidé à arrêter la machine à tri social qu’est Parcoursup. Les conseils de classe se déroulent sur tout le territoire, y compris sous des formes non réglementaires (absence des délégués élèves et parents) et la plateforme Parcoursup n’est pas mise en suspens. SUD éducation n’a cessé de dénoncer l’existence de cette plateforme qui ne fait qu’accentuer le tri social – ce que confirme même la cour des comptes ! – et la dénonce d’autant plus que cette machine opaque s’exerce avec encore moins de contrôle.

Infos locales

Communiqué de l’intersyndicale du Rhône du 26 Mars

Les Unions départementales CGT, CNT, CNT-SO, FO, FSU et Solidaires du Rhône seront particulièrement vigilantes pour que l’état d’urgence sanitaire ne se transforme pas en état d’indigence sociale et nous dénonçons les dérogations, adoptées le 21 mars, au Code du Travail en ce qui concerne les droits à congé, la durée du travail... malgré la crise sanitaire et le confinement elles resterons mobilisées pour faire face, en responsabilité sur le terrain de la défense des intérêts des salarié·es et de la population, à cette crise sanitaire sans précédent.

A lire sur d’autres sites

Coronavirus : 5 mesures d’urgence

Face à la crise sanitaire majeure qui frappe le monde entier, nous ne pouvons nous contenter de dénoncer l’inaction du gouvernement, ou de respecter les – nécessaires – mesures de prévention. Alors que les ravages du néolibéralisme et de la destruction des services publics sont désormais des évidences aveuglantes, il s’agit aujourd’hui à la fois de mettre en accusation le système qui a rendu possible une telle situation, et de mettre en pratique de nouvelles formes d’organisation collective.

Analyse et réflexion

Réponse publique et anonyme d’une étudiante assistante de service social au « plan de mobilisation volontaire »

Le samedi 21 mars 2020, j’ai reçu un mail de mon centre de formation d’assistante de service social dont je tairai le nom. Il s’agit d’un courrier de la DRDJSCS à propos du « plan de mobilisation des étudiant-es en travail social ».
Ce message nous informe qu’en qualité d’étudiant-es assistant-es de service social, nous sommes désormais mobilisables « sur la base du volontariat », dans le cadre de la gestion de crise du COVID-19 stade 3. Les missions sont larges : assurer l’accueil et notamment dans le domaine de l’hébergement, de la réinsertion, de l’asile, de l’aide alimentaire, de la protection des majeurs vulnérables, de la protection de l’enfance et de l’accueil de personnes âgées et handicapées. Le message nous assure que les consignes sanitaires seraient rappelées à nos employeurs, nous assurant ainsi une intervention en toute sécurité. Enfin, il est précisé que notre volontariat sera pris en compte pour « valoriser notre engagement » au moment de la certification.

Infos locales Travail / Précariat / Syndicalisme

Pendant la « guerre sanitaire », les attaques contre les travailleur.euses continuent : fiche pratique juridique et analyse syndicale

Trop de travailleurs.euses sont exposé.e.s inutilement et sacrifié.e.s au nom de l’intérêt économique. Les mesures d’urgence sociales sont largement insuffisantes mais la sphère publique va encore soutenir à bout de bras l’économie capitaliste. Alors que la gestion sanitaire de la crise laisse à désirer, le gouvernement ne trouve rien de plus urgent à faire que d’attaquer le droit du travail... C’est inacceptable ! Les travailleurs.euses encore en activité gardent leur pouvoir de blocage économique et il faudra aussi solder les comptes après le confinement… Ne nous laissons pas faire : organisons nous !

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

En Italie, des professionnel.les de la santé appellent à une grève générale le 25 mars

En Italie, des professionnels de la santé ont appellé à une grève générale le 25 mars avec ce slogan : je ne peux pas faire grève, fais-la à ma place.
Il est intéressant de voir ce qui se passe en Italie en ce moment, surtout à l’heure où les travailleurs les plus précaires sont mis en dangers.
En Lombardie, le syndicat CGIL annonce qu’elle a été plutôt bien suivie.

A lire sur d’autres sites

Les précaires ne sont pas de la chair à patron

La crise sanitaire est bien installée. Elle s’ajoute à une crise sociale ininterrompue. De nombreuses travailleuses et travailleurs enchaînent les périodes de chômages, les contrats d’intérim, les CDD et les petits boulots non-déclarés. Depuis des décennies, le code du travail est cassé, les règles sont assouplies pour les patrons. Aujourd’hui, les travailleuses et les travailleurs les plus précaires le payent, se retrouvant en première ligne, non seulement pour gérer la crise, mais aussi pour... continuer à faire tourner le capitalisme.

A lire sur d’autres sites Travail / Précariat / Syndicalisme

Aide à domicile et coronavirus : être protégé et se protéger !

La crise sanitaire que nous traversons impacte tous les professionnels du soin et tout particulièrement les centaines de milliers de salariés de l’aide à domicile et des services à la personne. Depuis quelques jours, nos syndicats sont confrontés à la détresse de salariés de ce secteur, du fait de l’inertie ou de la désinvolture de leur employeur.

Infos locales Résistances et solidarités internationales

Droit du travail et coronavirus, s’informer pour mieux resister

Malgré l’épidémie, votre patron vous force à venir travailler sans aucune protection ? Votre patron vous force à prendre des congés payés en vous expliquant qu’il ne comprend pas comment marche le chômage technique ? Vous êtes étranger et vous vous posez des questions sur votre titre de séjour ? Le syndicat CNT-SO a passé la nuit à vous réaliser quelques fiches conseil qui seront régulièrement mises à jour.

A lire sur d’autres sites Travail / Précariat / Syndicalisme

Congé pour garde d’enfant – dispositif pour le COVID 2019 (salariés du privé)

La fermeture de tous les établissements, de la crèche aux universités, a été décidée à partir de lundi 17 mars 2020.
Si vous êtes parent d’un enfant de moins de 16 ans (ou 18 ans si handicap) et que vous ne pouvez pas travailler en raison de sa présence à la maison, un congé spécial prévu par l’assurance maladie a été mis en place. Si vous avez la possibilité de continuer en télétravail, cette procédure ne s’applique pas.

A lire sur d’autres sites Travail / Précariat / Syndicalisme

Chomage partiel et/ou technique – Dispositif pour le COVID 2019

Dans le cadre des mesures de confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus, certaines entreprises sont amenées à interrompre leur activité, en particulier celles qui font l’objet d’une obligation de fermeture depuis lundi 16 mars 2020 (restaurants, bars, magasins…).
Les entreprises peuvent, dans ce cas, placer leurs salariés en « activité partielle » également appelée « chômage partiel ».

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 59 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info