Syndicalisme-mouvement ouvrier

mot clé absent ?

Mémoire Mémoire

25 avril 1539 à Lyon « le Grand Tric des imprimeurs », première grève ouvrière et premières délocalisations

À partir du 25 avril 1539 éclate le tric qui va durer plus de trois mois dans les ateliers typographiques de Lyon, la première grève ouvrière de l’histoire de France, appelée le Grand Tric des Imprimeurs de Lyon. Ce tric fut suivi d’interminables négociations qui durèrent jusqu’à la fin de l’année 1544. Il fut suivi déjà par des délocalisations en Allemagne.

Infos locales Syndicalisme-mouvement ouvrier

Ne laissons pas l’état et le patronat dicter leur loi au mépris de la vie des salarié·es

Pour répondre aux nombreuses demandes de salarié·es, Solidaires Rhône s’est adapté au confinement pour répondre aux nombreuses sollicitations et fournir des outils adaptés à cette période de pandémie. Notre union nationale Solidaires a mis en place un numéro vert. C’est donc du terrain que remontent des situations inquiétantes C’est notamment le cas dans les petites entreprises, les petits commerces et d’une manière générale partout où dans notre département, il n’y a ni syndicat, ni représentation du personnel.

Infos locales Globalisation - capitalisme

FAMAR Lyon : une seule solution, la nationalisation

La société FAMAR Lyon située à Saint-Genis-Laval (Métropole de Lyon), sous-traitante de l’industrie pharmaceutique employant un peu plus de 250 salariés, risque toujours une fermeture. La nationalisation de l’entreprise devient une décision incontournable pour répondre aux besoins sanitaires et satisfaire ainsi les intérêts de santé publique.

Infos locales Syndicalisme-mouvement ouvrier

BTP : Pas de Sécurité, Pas de reprise de chantier !

Les ministères de la Transition écologique et solidaire, de la Ville et du Logement, des Solidarités et de la Santé, et du Travail ont donné leur agrément au guide OPPBTP de « sécurité » à destination du BTP. Ce document est soutenu par les organisations patronales. Le pic de la pandémie n’est toujours pas atteint, tous ceux qui travaillent dans le BTP savent pertinemment que ce guide est incapable de garantir notre sécurité face à ce virus.

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

COVID-19 : pour les sans-papiers, la triple peine

Les travailleurs.euses sans-papiers sont particulièrement exposé.e.s à tous les risques liés à la pandémie de Covid-19, risques sanitaires et risques économiques. Pourtant, comme de nombreux.euses salarié.e.s dont on semble découvrir soudainement l’utilité sociale, ils contribuent de manière déterminante aux activités essentielles : massivement embauchés dans le nettoyage, le commerce, la manutention, la livraison, l’agriculture…

A lire sur d’autres sites Syndicalisme-mouvement ouvrier

Antisociale, l’autre épidémie

Depuis la mise en place des mesures de confinement pour lutter contre le coronavirus, les permanences syndicales de Solidaires sont submergées par une autre épidémie : celle qui consiste pour le patronat à profiter de l’état d’urgence sanitaire pour réduire fortement les droits des salarié-es voire s’en séparer en cette période de récession de l’activité économique. Pour cela, tous les moyens sont bons.

Infos locales Syndicalisme-mouvement ouvrier

Plutôt que d’aller aux fraises : tract confiné de la Coordination des établissements en lutte de Villeurbanne

« Vous pouvez compter sur nous M. le Président, mais l’inverse reste à prouver ». C’est le message que font passer les personnels soignants depuis le début de l’épidémie. Dans l’Éducation, on peut tout à fait s’y joindre. Contrairement à ce que prétend notre ministre, non, nous n’étions pas prêt·es... Aujourd’hui confiné·es, demain dans la rue !

Infos locales Syndicalisme-mouvement ouvrier

Veille sanitaire du BTP : outil de lutte contre la reprise des chantiers

Alors que le gouvernement veut remettre de force les chantiers du BTP en route, la CGT « Unité BTP » poursuit sa veille sanitaire et vous informe sur les procédures à suivre pour utiliser son droit d’alerte puis de retrait ! Parce que nous ne sacrifions pas notre santé pour assurer les profits de quelques-uns, notre mot d’ordre est clair : Aucun·e travailleur·euse du BTP sur les chantiers ! Ne restez pas seul·e et isolé·e si on vous demande de reprendre le travail. Faîtes vous connaître et contactez nous !

Infos locales Salariat - précariat

Pendant la « guerre sanitaire », les attaques contre les travailleur.euses continuent : fiche pratique juridique et analyse syndicale

Trop de travailleurs.euses sont exposé.e.s inutilement et sacrifié.e.s au nom de l’intérêt économique. Les mesures d’urgence sociales sont largement insuffisantes mais la sphère publique va encore soutenir à bout de bras l’économie capitaliste. Alors que la gestion sanitaire de la crise laisse à désirer, le gouvernement ne trouve rien de plus urgent à faire que d’attaquer le droit du travail... C’est inacceptable ! Les travailleurs.euses encore en activité gardent leur pouvoir de blocage économique et il faudra aussi solder les comptes après le confinement… Ne nous laissons pas faire : organisons nous !

A lire sur d’autres sites Syndicalisme-mouvement ouvrier

Contre l’épidémie, droit de retrait général !

Les annonces de Macron puis de Castaner le 16 mars mettent en place un confinement du pays pendant au moins 15 jours. Un confinement vraiment ? Mais non ! Car aller travailler reste obligatoire, même dans les secteurs non essentiels. Cette mesure irresponsable, prise par les soutiens du patronat, n’est pas étonnante. Elle participera à continuer à propager l’épidémie et à surcharger les hôpitaux. En réalité, pour contrer l’épidémie, nous ne pouvons compter que sur notre classe.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 30 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info