A lire sur d’autres sites

A lire sur d’autres sites Migrations / Sans-papiers

Sur les arrestations du 15 février à Paris des présumés sérial-DABers

Le 15 février dernier à 6h du matin, 7 personnes ont été placées en garde à vue et leurs domiciles perquisitionnés à Paris dans le cadre d’une enquête sur l’agitation autour du procès de la révolte du centre de rétention de Vincennes et contre la machine à expulser.
Quelques précisions sur ces arrestations et leurs suites immédiates…

A lire sur d’autres sites

L’Université Solidaire

L’université solidaire de Saint-Etienne née pendant la grève universitaire du printemps dernier poursuit son bonhomme de chemin et propose pour le mois de mars et avril un nouveau programme d’interventions, de lectures, de projections et de débats.

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

Aussi longtemps que nous serons déterminés... Aucune forteresse du pouvoir ne sera invulnérable

Ils ne nous convaincront jamais, ces fanatiques de la démocratie, que la vie équivaut à la survie, que le travail libère, que nous devons être des esclaves dociles dans les rouages dentés d’une machine globalement basée sur l’exploitation et l’oppression. Liberté pour les anarchistes Alfredo Bonanno et Christos Stratigopoulos emprisonnés en attente de leur procès depuis le 1er novembre 2009 et accusés d’un braquage de banque. Texte traduit d’une affiche trouvée sur quelques murs en Grèce, début 2010.

A lire sur d’autres sites

Chronologie mise à jour de la semaine de solidarité en cours avec les inculpés de l’incendie de Vincennes

Les 25, 26 et 27 janvier 2010 les dix inculpés de la révolte de Vincennes passeront en procès au Tribunal de Grande Instance de Paris, à 13h30, 16e Chambre, métro Cité. Une semaine de solidarité sera organisée du 16 au 24 janvier pour entre autres exiger leur relaxe, en espérant que le maximum de personnes, où qu’elles soient, s’approprient cette histoire et ce procès et y fassent écho, tant cela résonne avec les révoltes dans les centres de rétention partout en Europe et ailleurs. Cette chronologie est mise à jour grâce aux mails reçus ainsi qu’en glanant sur les différents médias.

A lire sur d’autres sites

Lettre de Diego Rios depuis la clandestinité

Que tous mes frères et sœurs de qui je m’éloigne aujourd’hui sachent que je les aime et que je sens ce qu’ils sont les seuls à pouvoir comprendre... Et que mes ennemis qui analysent ce texte, que ce soit pour me localiser ou écrire une réponse académique/idéologique éprouvent d’ici mon plus profond mépris pour la vie qu’ils ont choisie et qu’ils défendent. Axel Osorio, Cristian Cancino et tant d’autres... je vous envoie par ces lignes mes salutations les plus affectueuses et soyez certains que beaucoup dehors s’intéressent à votre vie et luttent au quotidien pour détruire ce qui aujourd’hui retient vos corps. Mais je crois que même la prison ne peut arrêter la lutte contre le pouvoir.
A lire sur le site de Non Fides.

A lire sur d’autres sites

Rennes dans le viseur

Le 5 décembre, à l’occasion de la marche pour les précaires et les chômeurs-es, la police a intimidé, et réprimé cette manifestation. Plus largement cela prend place dans le contexte particulier de Rennes où plusieurs manifestations ont déjà été interdites ces derniers mois.
Le déroulement de la manifestation des chômeurs et précaires du samedi 5 décembre, quadrillée dès son amorce par des armadas de bleus, aura eu le mérite d’avoir diffusé parmi tous les manifestants l’évidence que la police constitue un obstacle suffisamment encombrant pour tous ceux qui luttent.
A lire sur indymedia Nantes.

A lire sur d’autres sites Médias

Parution du n°9 du bulletin de Contre-Info en Cévennes

Contre-Info en Cévennes se veut être un outil d’informations et d’analyses sur les questions sociales de logement, de boulot et de précarité, de contrôle et répression tous azimuts, de nuisances en tous genres... ; sur les luttes d’ici et d’ailleurs dans lesquelles se tissent parfois complicités, mise en commun des moyens de survie et perspectives d’émancipation ; sur tout ce qui permet de connaître, comprendre et s’opposer à ce monde qui produit du décervelage, de la résignation, de la misère et de la mort, et qui nous est présenté comme la seule voie possible (…) Au sommaire du numéro 9, (dispo également en pdf maquetté), une saynète autour du démontage de la yourte de La Borie, des infos et des affiches autour du parc des Cévennes et de Natura 2000, un retour sur la question des sans-papiers, plein d’infos locales et un agenda. A lire sur le site de Contre-Info.

A lire sur d’autres sites

Action contre les taules : ça ne s’arrete pas !

Dans la nuit du 4 au 5 novembre, le lycée Théophile Gauthier (49 rue de Charenton, Paris 12e) a été pris pour cible dans le cadre de la semaine anticarcérale contre les longues peines.
Ce lycée professionel s’est spécialisé dans la formation des futurs flics et matons. Les portes ont été bloquées avec des chaines. La façade a été recouverte d’affiches (cf plus bas et pièce jointe) et de nombreux tags : « Attention, ici on forme les futurs flics », « le maton te guette », saccage ta cage« , »plutôt pauvre et insoumis que flic ou maton"...
A noter qu’on trouve ce type d’établissements dans toutes les académies, et que vue la rapidité avec laquelle les traces de notre passage ont été effacées, il est clair qu’ils ne souhaitent aucune publicité autour de leurs sinistres activités.
(...)
- A lire sur indymedia Nantes.

A lire sur d’autres sites Capitalisme / Consumérisme

Noam Chomsky : « la différence entre avant et maintenant, c’est qu’il n’y a plus d’espoir »

Un entretien avec Noam Chomsky nous permet de nous rendre compte que ce qu’il dit, les Punks le disaient déjà il y a plus de trente ans. C’est le « No Future », les gens n’ont plus d’espoir car ils ont vraiment du mal à penser que l’ogre du capitalisme ne soit plus aux commandes. (sur le blog de Jean Dornac)

A lire sur d’autres sites

Plus d’un siècle de pollution de l’eau à Villefranche-sur-Saône

A lire sur le site « Les eaux glacées du calcul égoïste ». « Eaux glacées a déjà évoqué à plusieurs reprises l’action obstinée que conduit depuis plusieurs années un riverain de Villefranche-sur-Saône, qui a petit à petit mis à jour un gigantesque scandale environnemental, en matière de pollution de l’eau. Le scandale se poursuit depuis des décennies, en dépit des preuves accablantes patiemment réunies par notre lanceur d’alerte, qui vient d’obtenir en justice l’annulation de l’arrêté d’autorisation de fonctionnement d’une station d’épuration construite par Veolia, dont l’ancêtre, la Générale des eaux, gère les champs de captage et l’usine de production d’eau de Villefranche depuis 126 ans, un record. Notre homme vient à nouveau de porter plainte le 30 juillet 2009, dénonçant, preuves à l’appui, de multiples pollutions de l’eau d’origine industrielle, qui menacent la santé de plusieurs dizaines de milliers de personnes. »

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

Solidarité avec les arrêtés de ces dernières semaines en Italie

Une opinion publique forgée par les médias, reflet d’une société conforme aux exigences d’un marché en crise. Une masse impassible à la guerre à l’extérieur, guerre à laquelle elle s’est tristement habituée. Elle en vient alors même jusqu’à applaudir le développement des stratégies militaires sur le front intérieur. Des décharges de Naples aux rues des différentes villes italiennes, des détournements de fonds à l’Aquila en passant par les lagers pour immigrés sans permis de séjour, jusqu’aux dispositifs de « protection des sommets internationaux » : il s’agit de situations d’urgences permanentes contrôlées par une armée « engagée dans des missions d’ordre public », il s’agit clairement de bancs d’essais dans une société lancée à toute allure vers des scénarios toujours totalitaires. La solidarité est une arme : Pointons-la contre l’ennemi ! (sur Non Fides)

A lire sur d’autres sites Capitalisme / Consumérisme

Au Bangladesh, des dizaines de milliers de grévistes détruisent des centaines d’usines

Le capitalisme mondial a fait entièrement déménager l’industrie textile lyonnaise, fleurissante mais aussi revendicative, vers d’autres contrées où les ouvriers gagnent des salaires de misère et où les associations de travailleurs sont interdites et réprimées. C’est ainsi au Bangladesh, les salaires ne dépassant pas 30 euros par mois pour la plupart des ouvriers. Et, de plus, les patrons ne se gênent pas de ne pas les payer plusieurs mois d’affilée. Les travailleurs textile du Bangladesh finissent par se révolter, par faire la grève, et, récemment, de plus en plus par briser les machines et par mettre à sac les usines... (sur Jura libertaire)

A lire sur d’autres sites

Aux Errants

Personne n’émigre pour le plaisir — c’est une vérité très simple que beaucoup veulent cacher. Si une personne laisse de bon gré sa terre et les siens, on ne l’appelle pas un migrant mais un touriste ou un voyageur. La migration, c’est un déplacement forcé, c’est errer à la recherche de meilleures conditions de vie. (sur Non-Fides)

| 1 | ... | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | ... | 139 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info