Analyse et réflexion

Analyse et réflexion Surveillances / Fichages

[Brochure mise à jour] La folle volonté de tout contrôler : sur 60 fichiers de police-justice et les moyens d’en sortir

Deux ans après la première version de la brochure de la Caisse de solidarité sur les fichiers de police, de renseignement et d’identification administrative, une mise à jour est nécessaire. Ce texte recense 60 fichiers actifs d’identification administrative, fichiers de police, fichiers de justice et fichiers de renseignement, en somme tous les outils dont l’État s’est doté pour le contrôle des populations. On y trouve la manière dont ils fonctionnent mais aussi comment savoir ce que l’État sait de nous et finalement comment lui demander de nous oublier.

Analyse et réflexion

Abolir la police

Presque une quinzaine de personnes ont été tuées lors d’« interventions policières » depuis le début du confinement. Une quinzaine de noms qui viennent s’ajouter à la liste interminable des victimes de crimes policiers, aux côtés de Zyed et Bouna en 2005, Wissam el Yamni et Amin Bentounsi en 2012, Rémi Fraisse en 2014, Adama Traoré et Mehdi (à Lyon) en 2016, Zineb Redouane en 2018, Steve Maia Caniço en 2019. Sans parler de tous ceux qui n’ont pas fait la une. Une vingtaine par an si on veut s’adonner à un décompte macabre.

Analyse et réflexion

Le « communautarisme » de la police est-il en train de faire sécession ?

Que se passe-t-il quand la police commence à donner des ordres à un ministre d’un gouvernement élu et manifeste illégalement arme à la main ? Posez cette question pour un pays se situant en Afrique, en Amérique du Sud ou en Asie et n’importe quel politologue vous dira que cet Etat perd pied et qu’il devient compliqué de le considérer comme une « démocratie » (selon des critères déjà discutables)... Mais que dit-on quand cela se passe en France en 2020 ?

Analyse et réflexion

Meurtres et mensonges d’État : la police française a tué au moins 12 personnes durant le confinement

Durant ces 2 mois de confinement, si un certain nombre de violences policières ont pu être dénoncées grâce aux images et aux révoltes dans les quartiers populaires et mises en lumière dans les médias, les morts liées aux interventions de la police sont restées dans l’angle mort. Malgré un article publié le 20 avril sur cette situation, largement relayé et suivi de tribune, aucun média national n’a titré sur ces morts. À la fin de ce confinement, ce sont 12 personnes qui sont mortes à cause de la police. À ce rythme, personne ne peut continuer à parler de bavures isolées. Ils s’agit de meurtres systémiques validés par l’État français.

Analyse et réflexion

Au nom de la lutte contre le covid-19, la police française a déjà tué 5 personnes et fait plus de 10 blessés graves

Dès les premiers jours du confinement d’une grande partie de la population, de nombreuses vidéos montrant des violences policières ont été relayées. Les militant·es des quartiers populaires avaient alors averti du danger que représentaient des rues vides, donnant de fait carte blanche aux flics en l’absence de témoins. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir ces dires confirmés, avec un premier tir de LBD sur une fillette de 5 ans. Devant le peu de réactions, les flics s’en sont donnés à cœur joie : en à peine 8 jours c’est déjà 5 personnes qui ont été tuées...

Analyse et réflexion

De la Guillotière à Vaulx-en-Velin, des quartiers populaires sous confinement policier

Depuis le début des restrictions pour cause de protection contre le covid-19, les mesures sécuritaires actuelles laissent une latitude très grande aux forces de l’ordre pour faire respecter le confinement... De nombreux témoins font état d’abus et de discriminations lors des contrôles d’attestations, et tout cela parce qu’il y a de détestables discours qui laissent entendre que, par provocation ou par défi, les quartiers populaires respecteraient moins les consignes de confinement.

Analyse et réflexion

Les Misérables rejoignent Victor Hugo pour l’acte national 69 des GJ

Il fallait faire confiance à la logique des chiffres : l’acte 69 des gilets jaunes dans le 69 a été une belle réplique au 49.3. Alors que cela fait plusieurs mois, dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites, qu’il semblait impossible de déborder le dispositif policier à Lyon, ce samedi a été une véritable démonstration de force et de puissance collective, malgré de trop nombreux blessés et une violence policière extrême. En voici un petit récit écrit à plusieurs mains.

Analyse et réflexion

« La société de vigilance », piège raciste : Résistons ensemble, n°185 du 22 octobre 2019

Voici en pdf, le No 185 du 22 octobre 2019, du petit journal mobile recto-verso A4 « RESISTONS ENSEMBLE » du réseau contre les violences policières et sécuritaires.
Il est destiné à être photocopié et à être diffusé localement, si le journal vous plaît. Vous êtes invitEes à participer à son élaboration, à sa rédaction, à se joindre à l’équipe de rédaction. Nous attendons vos contributions, propositions, critiques ...

Analyse et réflexion

Sommes-nous tous de hongkongais ? Résistons ensemble, n° 184, du 16 septembre 2019

Bulletin n°184 du 16 septembre 2019, du réseau Résistons Ensemble. Formé en 2002, Résistons Ensemble a pour but d’informer, de briser l’isolement des victimes des violences policières et sécuritaires et de contribuer à leur auto organisation. Il est destiné à être photocopié et à être diffusé localement, si le journal vous plaît. Vous êtes invitEes à participer à son élaboration, à sa rédaction, à se joindre à l’équipe de rédaction. Nous attendons vos contributions, propositions, critiques ...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info