Infos locales

Infos locales

Echobio

l’agriculture biologique a été une vraie résistance...

Infos locales

Cowboys de la BAC contre manifestive : hyperviolence, Täser, arrestations, procès et emprisonnements...

JPEG - 75.9 ko

Ce samedi 30 avril, la manifestive contre les frontières qui sillonnait les rues lyonnaises a soudain pris un tour sanglant et répressif place des Terreaux, suite à une action commando des cowboys de la BAC :
récit de la manif et de la répression.
6 personnes sont passées en comparution immédiate lundi 2 mai : compte-rendu de la parodie de justice.
Pendant ce temps-là, un journaleux du Progrès, J.D. Dhéry, ment et couvre servilement les bavures policières. Mais les lecteurs et lectrices de Rebellyon, également contributeurs et contributrices, veillent et par deux fois démontent au burin les petits mensonges en série du gratte-papier :
- De la déontologie au Progrès.
- Réponse aux calomnies du Progrès.
La réaction s’organise pour riposter et soutenir nos amiEs poursuiviEs et embastilléEs : 4 personnes sont aujourd’hui en prison pour avoir participé à la manifestive contre les frontières.
Pour leur défense juridique, Témoins collecte les témoignages en vue des procès sur le fond qui auront lieu les 25 et 26 mai (mail : temoinslyon arobase free.fr).
Enfin, les messages de soutien sont les bienvenus en attendant les actions de solidarité.
La manifestive avait pourtant bien commencé : quelques photos.
Communiqués :
- Lettre ouverte à la rédaction du Progrès de l’Union Départementale 69 de la CNT.
- Une fois de plus, ce sont les précaires qu’on enferme ! ; Communiqué d’AC ! Rhône
- Communiqué CNT contre la répression de la manifestive
- Communiqué de l’Union de groupes anarchistes Lyonnais à propos de la manifestive
Pour d’autres réponses merci d’utiliser le Forum post-manifestive de cet article Cowboys de la BAC contre manifestive : hyperviolence, Täser, arrestations, procès et emprisonnements...

Infos locales Droits sociaux - santé - services publics

Fin du plan froid : les galères continuent

Les 566 places réservées pour le plan froid sont fermées de façon étalée entre le 15 mars et le 30 mai. Pour beaucoup des « mis à l’abri », cela signifie une remise à la rue. Et Sylvie Guillaume, ancienne secrétaire fédérale du PS du Rhône et actuellement adjointe aux affaires sociales de la ville de Lyon a beau déclarer qu’ « il n’est pas tolérable que l’on se refile la patate chaude de cette question meurtrissante des demandeurs d’asile » , on voit bien que c’est ce qui se passe pour les hébergés de cet hiver.

Infos locales

Répression policière à la manifestive

Coup de sang des policiers de la BAC, qui ont enlevé une jeune fille de façon très violente, alors que la manifestive du 30 avril n’était pas loin de son terme. Après l’arrêt de la fête, les CRS ont arrêté d’autres personnes.

Infos locales Rapports sociaux de genre

1er mai : tract antisexiste de la CNT

Pour la CNT, la solution ne passe pas que par un strict respect de la loi. Au delà, c’est un véritable rapport de force qu’il faut engager.
LE SEXISME CA SUFFIT !
· Les chiffres le montrent, il existe toujours une inégalité au travail entre les hommes et les femmes.
· Cette inégalité perdure malgré les lois égalitaires et les discours sur la parité.
· Nous avons pris en exemple le travail, mais on la retrouve dans tous les domaines de la société : dans la rue, au domicile, au travail, à l’école... (...)

Infos locales

Osons une planète sans frontières !

Pour qu’un jour le monde cesse d’être une prison,
partageons nos rêves d’un monde sans frontières.
Chacune, chacun peut apporter un texte, ses expériences, ses visions et ses projets de cette terre sans frontières.
à Terre des Livres 86, rue de Marseille Lyon 7e

le vendredi 29 avril à 19h32

Infos locales

En tous genres existons dans l’espace public

Nous sommes un petit groupe de personnes qui, dans le cadre du Festival des Résistances et des Alternatives de Lyon, avons préparé une action. Il nous a semblé important que la question des discriminations de genre apparaisse au sein de ce festival.
Nous vous invitons donc à participer, qui que vous soyez, et à diffuser largement l’appel au rassemblement
EN TOUS GENRES EXISTONS DANS L’ESPACE PUBLIC
VENDREDI 29 AVRIL 22H22
PLACE DES TERREAUX
Nous pensons distribuer le tract lors du (...)

Infos locales

St Etienne : Rassemblement actif contre l’expulsion d’Izmir, le 6 mai

La mairie de (saint)étienne, dans le cadre de son « Grand Projet de Ville », veut expulser et raser le squat Izmir. Venez dire « non, non, non et non , et toc » avec nous...
izmir, c’est quoi ?
C’est le 4 novembre 2000 que commence l’occupation sans droit ni titre (squat) par quelques personnes du 3 rue de la sablière (st-étienne), le faisant ainsi revivre alors qu’il est laissé à l’abandon par son propriétaire (la ville de (st)-etienne).
Izmir est animé depuis ces 4 années par diverses soirées et (...)

Infos locales

Valence : nouvelles attaques sur le Laboratoire

Amener le débat sur l’abolition des prisons dans ces villes pétainistes devient pour des personnes une provocation.
Dans ces zones nucléaires ils ont le cerveau vitrifié
Dimanche soir des inconnus ont tenté de casser au pied de biche et à la barre de fer la porte du Laboratoire.
Alors que des copains qui venaient pour participer au repas de protestation intitulé « prison en culture intensive » étaient présents avec leur sono pour le lendemain. La journée de contre infos et le repas se sont bien (...)

Infos locales

Install et explication parties

Avis à ceux et celles qui se posent des questions sur les logiciels libres : l’aldil organise une install et explication party de printemps.

| 1 | ... | 502 | 503 | 504 | 505 | 506 | 507 | 508 | 509 | 510 | ... | 515 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info