Une semaine de grève au collège Barbusse, la rectrice doit répondre des dysfonctionnements de ses services !

506 visites

Les personnels du collège Henri Barbusse poursuivent leur mouvement de grève initié mardi 6 novembre. Le mouvement reste massif avec peu de cours dispensés aujourd’hui. Les personnels ont sollicité une audience auprès de madame la Rectrice, en effet madame la Rectrice, plus haute autorité de l’éducation nationale sur l’académie est la seule à pouvoir apporter des réponses aux « dysfonctionnements » visibles dans l’ensemble de ses services.
 

Le 12 septembre, MM. Bidet (IA adjoint) et Fieschi recevant une délégation des personnels et parlant au nom de la Rectrice, s’engagent à ce qu’en classe de 6e, il n’y ait pas plus de 24 élèves, et qu’en classe de 5e, 4e et 3e, il n’y ait pas plus de 25 élèves.
La parole de la Rectrice a été bafouée : il y a encore actuellement une classe de 4e à 26 (deux en début de semaine).
Les personnels ont demandé,dès le 19 octobre et à de nombreuses reprises cette semaine par voie de communiqué des sections syndicales, à ce que le 26eélève soit réaffecté sur un autre collège. M. Bidet et M. Charlot (IA) ont répondu que cela n’était pas possible, car il n’y avait pas de LV2 arabe au collège Lagrange qui a des effectifs moins lourds.
COUP DE TONNERRE hier, nous apprenons que la LV2 arabe est proposée au collège Simone Lagrange, et que cela est le cas depuis la création de ce collège, à savoir il y a 14 mois. Ce choix de proposer la LV2 arabe a été fait par les services de l’IA. Comment ont-ils oublié ? Les services sont-ils incompétents ? Les services mentent-ils effrontément ?
Il a aussi été évoqué que l’élève ne pouvait être déplacé car il a un frère au collège, mais cela n’a pas ému les autorités académiques il y a moins de 2 ans quand il a fallu séparer 16 fratries pour créer le collège Simone Lagrange.
Il a aussi été dit qu’on ne pouvait pas changer un élève d’établissement, alors qu’il a fait seulement un jour, pourtant les services de l’IA l’ont fait pour un autre élève cette semaine.
A de nombreuses reprises, les services de l’IA ont mis en avant l’équité entre les établissements ; or le collège Lagrange accueille 92 élèves sur le niveau de 4eet notre collège 102 pour le même nombre de divisions. La solution est donc toute trouvée, d’autant que cela permet de ne pas dépasser les 24 élèves par classe au collège Lagrange, seuil auquel les personnels sont très attachés pour l’ensemble des établissements en éducation prioritaire.
 
Outre la difficulté d’avoir confiance dans la hiérarchie qui nous dirige au vu de ces « erreurs », il est important de parler du traitement humain réservé aux personnels.
Ainsi lors de l’audience du 6 novembre, au moment d’évoquer les intégrations des élèves nouvellement arrivés en France dans certaines matières. Il a été indiqué que sur la classe à 26, l’élève était intégré dans la classe de la collègue de mathématiques présente lors de l’audience, un représentant de l’IA s’est permis de dire : « Pas de chance ».
Cette attitude et des remarques de ce type se sont multipliées au cours de cette audience.
Autre exemple du peu de considération des services auprès des personnels : M Charlot (IA) a reconnu que notre établissement, pour bien fonctionner, devrait accueillir 600 élèves maximum. Or suite à l’audience d’hier avec M Arene, le seul engagement qu’il s’est dit prêt à tenir est de ne pas dépasser les 700 élèves au collège. Est-ce de la simple provocation ?
 
Les personnels ont fait signer une pétition sur le marché proche du collège, celle-ci a été signée par 234 personnes en moins de 2 heures, ils ont également mis en place une pétition en ligne qui a recueilli plus de 800 signatures en un jour.
 
Les personnels ont donc sollicité une audience auprès de la rectrice car elle-seule, peut répondre et est garante de ce qui se passe dans son académie. Les personnels osent espérer qu’elle ne puisse cautionner de pareils dysfonctionnements, de pareils comportements, de pareilles erreurs. Il est impératif qu’elle corrige à minima l’erreur de la classe à 26 élèves. Dans le cas contraire, les personnels se réservent le droit d’interpeller le ministère.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CNT 69 » :

>Appel à un cortège rouge et noir pour le 1er mai

Alternative Libertaire (AL), la Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) et la Confédération Nationale du Travail (CNT) appellent conjointement à un cortège rouge et noir lors de ce 1er mai 2019 à 10h30 place Jean Macé. Nous continuerons notre route jusqu’à la place Sathonay pour le repas de...

› Tous les articles "CNT 69"

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

>Le 29 juillet 1979, Émilie Carles quitte la Vallée de la Clarée

Antimilitariste, libertaire, elle a milité toute sa rude vie pour ce coin de bonheur dans les montagnes briançonnaises où elle aimait donner le goût d’apprendre et aussi accueillir. « C’est pareil pour toutes choses, ce qui paraît irréalisable pour l’heure sera une réalité demain. ...

>[Saint-Étienne] Baccalauréat : un jury sous la menace du ministre

Jeudi 04 juillet au matin, un centre d’examen du baccalauréat de l’agglomération stéphanoise. On avait pensé à suivre l’appel à faire grève contre les réformes du baccalauréat et du lycée en général de Jean-Michel Blanquer. Puis on s’est laissé convaincre, non sans remords, que les premières victimes seraient...

› Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"