Lyon, 24 avril 2000 : 19 ans de vidéo surveillance, 10 arguments contre le fliquage !

6764 visites

Pour mémoire, et pour fêter d’une autre manière le triste anniversaire de la vidéosurveillance à Lyon qu’en cirant les pompes de la gauche ultra-sécuritaire, voici un tract diffusé il y a 15 ans par le collectif Non à Big Brother. Un tract dont les arguments sont toujours autant d’actualité.

D’ici à février-mars 2001 une cinquantaine de caméras de vidéosurveillance doivent être installées dans le ler et 2e arrondissements de Lyon, dont une vingtaine autour des Terreaux et une dizaine rue de la République.

JPEG - 26.1 ko

- 1 - La vidéosurveillance est une atteinte aux libertés individuelles et publiques

- 2 - Elle constitue un outil supplémentaire de contrôle social

- 3 - Elle s’attaque aux conséquences et non aux causes de la misère

- 4 - C’est une mesure électoraliste et démagogique a l’approche des municipales

- 5 - C’est un gadget dangereux qui s’insère dans la dérive sécuritaire

- 6 - Cette mesure est à replacer dans une logique d’urbanisme qui vise à aseptiser la ville

- 7 - Les dizaines de millions de francs dépensés ici mériteraient sûrement d’être mieux utilisés : santé, environnement, social..

- 8 - Elle permet le fichage associatif, politique, syndical.,

- 9 - Elle sert à refouler les « indésirables » de cette ville

- 10 - Dangereuse aujourd’hui, elle peut être demain l’arme absolue d’un pouvoir

D’ici à février-mars 2001 une cinquantaine de caméras de vidéosurveillance doivent être installées dans le 1er et 2e arrondissements de Lyon, dont une vingtaine autour des Terreaux et une dizaine rue de la République. Cette mesure prise lors du conseil municipal du 25/04/2000 s’inscrit dans une politique globale de généralisation de la vidéosurveillance sur l’agglomération après les installations de Vaulx-en-Velin (1997) et de la Duchère (mai 2000). Bien entendu, cette décision adoptée par l’ensemble de la classe politique lyonnaise le fut sans aucune consultation ou approbation des principaux intéresséEs : nous autres habitants lambda.

JPEG - 69.6 ko

P.-S.

Photos d’époque issues du site de Laurent Combe.
Ce tract mériterait certainement d’être mis à jour avec d’autres arguments complémentaires, 10 ans après.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Fichage - ADN » :

>Pourquoi s’organiser politiquement sur Facebook n’est pas une bonne idée

Boudé il y a quelques années par les milieux militants, les réseaux sociaux et particulièrement Facebook sont aujourd’hui utilisés sans aucune retenue ni questionnement. Facebook c’est peut-être pratique pour sa fluidité, ses buzz, son côté populaire, bien que cette impression soit largement surestimée....

>Ateliers d’auto-défense numérique

Le dispositif numérique du CCO - Hackelier propose 3 sessions de formation gratuites et identiques à 3 dates différentes : 6 et 7 juin, 27 et 28 juin, 11 et 12 juillet. Venir avec son ordinateur dans le cas contraire nous le signaler afin qu’on puisse vous en fournir. Ces formations sont accessibles à...

>Gilets jaunes et réseaux sociaux : Facebook la poucave

Comme lors des printemps arabes, on a beaucoup glosé sur la symbiose entre Gilets jaunes et réseaux sociaux. Si les plates-formes numériques ont pesé dans la structuration du mouvement, elles ont aussi fourni le biscuit aux flics et aux...

› Tous les articles "Fichage - ADN"