8 mars : marche de nuit contre le sexisme !

2402 visites

Appel à une manifestation en mixité choisie la nuit du 8 mars ! Viens avec tes pancartes, tes slogans, ta rage et ta force ! ... Rendez-vous à 19h, Place Bellecour.

Si toi aussi, tu en as marre de toutes ces remarques sur ton physique ou ton attitude dans la rue, pendant tes rendez-vous médicaux, dans ta famille, au travail... Si tu veux pouvoir disposer de ton corps comme tu l’entends, pouvoir porter ton voile où tu veux, quand tu veux, pouvoir te balader torse nu si tu en as envie, pouvoir être habillé.e comme tu le souhaites, te maquiller ou pas, t’épiler ou pas, sans qu’on te fasse de remarques ou qu’on te discrimine pour cela.

Si toi aussi, tu veux marcher dans la rue nuit et jour sans avoir peur, sans avoir à changer de trottoir, sans être harcelé.e ou sans te faire contrôler ou arrêter par la police. Tu veux pouvoir te sentir fort.e et fièr.e dans tous les milieux que tu côtoies. Tu veux la paix et pouvoir te déplacer tranquillement sans fachos ni machos.

Si toi aussi, tu te bats pour que le consentement devienne une évidence. Si tu luttes chaque jour contre la culture du viol, contre le patriarcat qui viole et tue chaque année encore plus.

Si toi non plus, tu n’en peux plus d’être sexualisé.e, exotisé.e ou fétichisé.e sans arrêt par rapport à ton identité de genre, la couleur de ta peau, la forme de ton corps. Si tu en as marre d’être un fantasme hétéro.

Si toi aussi, tu veux avoir le choix d’avoir des enfants ou pas, tu veux avoir accès à la PMA comme tout le monde, tu veux que l’IVG soit un droit accessible à tou.tes et puisse se faire sans conditions et sans violence.

Si toi aussi tu t’es senti.e concerné.e par les Gilets Jaunes parce que t’en as marre de galérer pour boucler les fins de mois, que t’as un enfant et tu veux pouvoir le faire vivre décemment sans supplier la CAF. Si toi aussi, t’en as marre de te taper toute la charge mentale du foyer parce que ton mec rentre à la maison pour mettre les pieds sous la table.

Si toi aussi t’as pas trouvé de travail en traversant la rue.

Si toi aussi t’es pas assez friqué.e pour être un.e premièr.e de cordée, que la bourgeoisie c’est pas tes potes mais celleux qui te regardent avec mépris.

Si toi aussi, tu veux plus attendre des mois pour un récépissé dont dépendent ta liberté, ton travail, ton logement et ta famille.

Si toi aussi, t’es fatigué.e des personnes qui te dictent comment tu devrais te conduire, du paternalisme, de toutes les personnes qui ne subissent pas le sexisme mais qui t’expliquent ce que devrait être le féminisme. Si on n’arrête pas de dire que tu es trop radical.e, extrêmiste, hystérique, qu’avec toi, on ne peut plus rien dire. Si parfois même, on te dit que tu dessers ta cause.

Si toi aussi, la norme, tu l’emmerdes. Tu veux qu’on t’accepte comme tu es, et avoir les mêmes droits que tout le monde. Tu te bats pour que ton identité de genre et/ou ton orientation sexuelle soient reconnues et acceptées par ton entourage et par le reste de la société. T’en as marre qu’on t’assigne un genre qui n’est pas le tien, qu’on te mette dans des catégories. Que tu ne puisses pas changer d’état civil librement et simplement.

Si toi non plus, tu ne veux plus être exclu.e et subir des discriminations liées à ton identité de genre, ta religion, tes origines, ta couleur de peau, ton orientation sexuelle, ton handicap, etc. ni subir de harcèlement au travail, dans les milieux militants, à l’école, sur internet ou ailleurs.

Si toi aussi, tu dénonces les violences étatiques et institutionnelles : les violences policières et carcérales qui touchent principalement les personnes racisées et les travailleur.euses du sexe, les violences médicales que subissent les personnes racisées, voilées, grosses, trans, intersexes et les femmes, les violences juridiques qui nous condamnent à rester dans le silence, et les violences économiques et sociales qui précarisent nos vies.

Si toi aussi, tu ne veux plus être invisible. Tu veux prendre de la place. Tu veux prendre la parole, crier haut et fort que tu existes et que tu te battras pour que les violences à ton encontre et à l’encontre de toutes les personnes opprimées, silenciées et abimées disparaissent.

Tout simplement, si toi aussi tu veux en finir avec toutes les oppressions systémiques. Si toi aussi, tu veux réagir face à l’urgence de la lutte pour l’émancipation des toutes et tous !

Alors viens ! Viens avec tes pancartes, tes slogans, ta rage et ta force !

Viens manifester le 8 mars 2019 à 19h00

Départ Place Bellecour

Aucune tenue correcte exigée, viens comme tu es.

Marche en mixité choisie sans mecs cis*.
(pour nous émanciper et créer une force collective entre personnes concernées contre le système patriarcal)

Faisons entendre nos voix, rendons visibles nos luttes et nos colères !
Fièr.es, vénèr.es, pas prêt.es de se taire !

Nous essayons de faire en sorte que la marche soit accessible à tous.tes et cherchons un camion pouvant transporter des personnes qui en auraient besoin.


GARDERIE

Nous sommes en train de mettre en place un système de garde d’enfants pour le soir de la manif : n’hésitez pas à envoyer un MP à Sasha Vance pour davantage d’informations.

Nous utilisons la date symbolique du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, pour manifester, tout en dénonçant les autres oppressions, parce que nous considérons que s’émanciper uniquement du sexisme ne libérera que les femmes blanches, cis, valides, hétérosexuelles et bourgeoises, ne souffrant pas des autres systèmes d’oppressions, laissant sur le carreau tous.tes les autres.

* Cisgenres : personnes dont le sexe assigné à la naissance correspond au genre ressenti et défini par la personne

vendredi 8 mars 2019

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Rapports sociaux de genre » :

>La Décroissance, ce journal que nous n’achèterons pas

Le journal « La décroissance, journal de la joie de vivre » édité à Lyon, lié à l’association Casseurs de pub, se veut un journal critique de la consommation, prônant une société de partage et de sobriété. Mais ce partage ne se veut pas avec tout le monde. Cela fait de nombreuses années que ce journal diffuse...

› Tous les articles "Rapports sociaux de genre"

Derniers articles de la thématique « Discriminations » :

>Kanakÿ : une lettre oubliée de Pierre Messmer

Alors Premier ministre, il écrit le 19 juillet 1972 à son secrétaire d’État aux DOM-TOM, car il veut, en 1972, et oui en 1972, coloniser la Nouvelle-Calédonie. Pour lui, les Kanaks, qui peuplent cet archipel depuis près de 5 000 ans, c’est moins que rien, ils n’existent pas. Ou plutôt ils ne sont là que...

› Tous les articles "Discriminations"