Manifestation contre la criminalisation de l’action syndicale

1655 visites
5 compléments

Après les poursuites à l’encontre des 5 militants de Roanne, c’est encore au tour de deux responsables de la CGT du Rhône d’être convoqués, devant la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Lyon.
Appel à Manifestation de la Place Bellecour à la Cour d’appel de Lyon le 8 janvier à 11h30.

Après avoir été relaxés par le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône, le 20 novembre 2012, le procureur de la République revanchard a décidé de faire appel de la décision de relaxe prononcée en faveur de Pierre Coquan (Secrétaire général de l’UD CGT du Rhône) et de Michel Catelin (membre du bureau de l’UL CGT de Villefranche-sur-Saône).

Comme pour les 5 de Roanne, les faits remontent aux mouvements contre la réforme des retraites de 2010 du gouvernement Sarkozy !

N’acceptant pas la décision de relaxe, le procureur de la République de Villefranche-sur-Saône fait appel pour poursuivre, seul, son acharnement.

Les 5 de Roanne, pourtant relaxés le 17 décembre dernier font eux-aussi face à un acharnement du procureur de la cour d’appel de Lyon qui a décidé de faire appel du jugement.

MANIFESTONS POUR LES LIBERTÉS D’ACTIONS ET D’EXPRESSIONS SYNDICALES

MERCREDIJANVIER 2014 à 11H30

MANIFESTATION de la Place Bellecour à la Cour d’appel de Lyon

Lire aussi l’article Refus de prélèvement ADN : les 5 de Roanne relaxés

mercredi 8 janvier 2014

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 11 janvier 2014 à 15:17, par Bananarchiste

    @19h09

    Non.

  • Le 10 janvier 2014 à 11:35, par tiph

    Communiqué : La CNT – Solidarité Ouvrière du Rhône se joint à l’appel à manifester de la CGT contre la criminalisation de l’action syndicale ce 8 janvier 2014 de la place Bellecour à la cour d’appel de Lyon
    http://www.cnt-so.org/?La-CNT-Solidarite-Ouvriere-du

    La CNT – Solidarité Ouvrière du Rhône se joint à l’appel à manifester de la CGT contre la criminalisation de l’action syndicale ce 8 janvier 2014 de la place Bellecour à la cour d’appel de Lyon.

    Ce mercredi, deux responsables locaux de la CGT du Rhône sont convoqués par le procureur de la cour d’appel de Lyon. Le tribunal de Villefranche avait relaxé Pierre Coquan et Michel Catelin, jugeant qu’une distribution de tract ne devait pas être soumis à une autorisation préféctorale comme les manifestations. On assiste là à une volonté claire d’entraver les libertés syndicales. Nous ne pouvons l’accepter.

    Par ailleurs, il faut souligner aussi l’acharnement contre les 5 syndicalistes CGT * de Roanne qui avaient fini par gagner leur bataille juridique le 5 décembre dernier. Ce ne fut pas au goût du procureur qui a fait appel de cette décision le 31 décembre dernier. La CGT estimant que l’appel du parquet est hors délai, on assiste là encore à une volonté délibérée d’attaquer le syndicalisme revendicatif.

    Nous refusons que la police, la gendarmerie et justice se mêlent de luttes syndicales. Nos pratiques relèvent d’un syndicalisme d’action directe qui ne se soumet à aucun contrôle autre que celui de sa base ouvrière, nous refusons tout fichage patronal, judiciaire ou étatique et nous refusons toute répression sur des faits qui sont déjà des réponses à une agression bien plus insupportable sur nos vies, en l’occurrence ici celle de la réforme des retraites de 2010.

    Au-delà de ces deux « affaires » ce rassemblement est l’occasion d’affirmer notre solidarité avec toutes les victimes de la répression antisyndicale et de réclamer le vote de la loi d’amnistie pour les inculpés lors des mouvements sociaux de ces dernières années.

    La CNT-Solidarité Ouvrière appelle donc chacun et chacune à rejoindre la manifestation de la Place Bellecour à la Cour d’appel de Lyon ce MERCREDIJANVIER 2014 à 11H30.

    *Pour mémoire : reconnus coupables pour « dégradations en réunion » (tags sur un mur lors d’une manifestation contre la réforme des retraites de 2010), mais dispensés de peine, ils sont aujourd’hui poursuivis pour avoir refusé un prélèvement ADN qui avaient pour but de les inscrire au fichier national automatisé des empreintes génétiques.

    UD CNT-Solidarité Ouvrière du Rhône Tél. 07 81 36 07 27 ou 04 26 00 16 31 - Mél : ud69@cnt-so.org Palais du travail – 9, Place Lazare Goujon - 69100 Villeurbanne www.cnt-so.org www.sub69.org

  • Le 10 janvier 2014 à 01:36, par zora la rousse

    Environ 500 personnes présentes (disons entre 400 et 500, pour être exacte). Avec présence de la CNT SO et de SUD.
    Et au niveau CGT : une importante présence de camarades de Roanne, de la CGT éduc’action du Rhône, des télécoms, du Vinatier, pour ne citer que les plus visibles (étaient bien sûr également présentes d’autres fédés : CGT pôle emploi, CGT chômeurs rebelles, notamment).

    On peut simplement regretter que dans les slogans et discours, il y ait des :

    - réductions : ainsi, il a été, de manière répétitive, question de « la répression anti-CGT ». Non il ne s’agit pas d’une répression uniquement « anti-CGT » : il s’agit d’une répression « anti-tout ce qui lutte et fait du bruit ». Les camarades de la FSE, les camarades non syndiqué.e.s, notamment, seraient content.e.s d’être enfin inclu.e.s dans les analyses de certains membres de la direction CGT départementale du Rhône notamment. Car si « les voyous, c’est pas nous », pour reprendre le slogan, ça n’est certainement pas eux non plus ! Attention à « l’ethnocentrisme » d’organisation, donc... les condamné.e.s du mouvement des retraites de 2010 à Lyon, étaient majoritairement des jeunes non syndiqué.e.s ; les 6 inculpé.e.s du 21 novembre 2013 sont majoritairement des syndicalistes de la FSE (et non de l’UNEF, n’en déplaise à nos p’tits camarades de l’UD CGT ;-) ).

    - croyances persistantes et affirmées comme celle d’un syndicat entier : « le gouvernement n’a pas été élu pour servir les intérêts du patronat, mais pour servir le peuple ». Depuis 1981, aucun bilan n’a été tiré ?
    Relire (ou plutôt lire) « De la capacité politique des classes ouvrières » (écrit au 19e siècle) pourrait être utile...
    En outre, la Charte d’Amiens constitue une référence un peu oubliée (« indépendance du syndicat vis à vis des »sectes« politiques de toutes sortes »).

    Mais malgré ces défauts, se rendre au tribunal avec un véritable cortège était une bonne idée : la sensation n’est pas la même que lors d’un « simple » rassemblement devant le tribunal. Il y a une dimension « on va ensemble jusque là », qu’il n’y a pas dans le simple rassemblement.
    L’idée de manifestations ayant pour cible le palais de justice où l’on nous traîne, c’est donc (peut-être) pas mal...et ça n’est pas non plus le monopole de la CGT ;-)

  • Le 9 janvier 2014 à 19:09, par 19h09

    Y’a que moi que ça met mal à l’aise l’opposition militant/voyou ?

  • Le 4 janvier 2014 à 16:14, par ul cgt lyon

    Un lien pour signer pétition contre la criminalisation de l’action syndicale :
    http://www.petitions24.net/militants_pas_voyous

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"