Quand la présidence de l’université fait arrêter des étudiants

2299 visites

Alors que la crise de l’université va en s’empirant, des étudiants de Lyon 2 rassemblés jeudi 21 novembre ont été arrêtés.
Voir Interpellations à Lyon 2.
Assemblée Générale mardi 26 novembre.

Ils étaient plus d’une centaine à protester contre l’opacité du congrès élargi convoqué par le président de l’université, Jean-Luc Mayaud, congrès qui devait examiner les possibilités de « dépasser » la crise institutionnelle. Une manifestation avait été appelée par le comité de lutte de l’université, mandaté par l’Assemblée générale des étudiants (qui avait réuni 150 personnes), afin d’empêcher la tenue du congrès jugé non-démocratique.

La BAC et la police nationale ont été appelées par la direction et ont violemment chargé les étudiants qui occupaient le Congrès élargi.

Après cela, comment Jean-Luc Mayaud qui évoquait dans son dernier mail l’université où convergent les intérêts de tous -étudiants, personnels, enseignants, équipe présidentielle- nous fera t-il croire à l’université-sanctuaire ? Monsieur Mayaud organise avec son équipe restreinte la gestion de pénurie qui conduit à la privatisation de l’université : il sait que cette privatisation ne peut qu’aggraver les conditions de travail des personnels les plus précaires et lisser des programmes déjà bien consensuels. Il sait qu’elle ne répond qu’aux intérêt du patronat.

Nous ne nous apitoyons pas sur ces arrestations car nous ne sommes pas dupes : évidemment l’université n’est pas un sanctuaire, évidemment les intérêts de la présidence et les nôtres sont antagoniques. Lorsqu’un tel antagonisme s’exprime -dans la mobilisation croissante des étudiants, dans les récentes démissions qui ont affecté l’administration-, il n’est plus surprenant qu’un président d’université fasse appel aux matraques pour faire régner l’ordre.

Nous exigeons la libération immédiate des camarades qui ont été arrêtes sans aucune inculpation et nous appelons l’ensemble des organisations syndicales et politiques à adresser leur soutien en relayant et signant ce communiqué. Nous appelons également à témoignages, photos et vidéos de la répression et des arrestations.

Rassemblement à Marius Berliet (métro sans Soucis, Tram jet d’eau Mendes france)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante

Retour de l’ordre bourgeois dans le sang, la Semaine sanglante reste l’un des évènements les plus sombres du mouvement révolutionnaire français. Pas moins de 30.000 communard.es seront tué.es dans les combats et 46.835 seront fait prisonnier.es. En une semaine Adolphe Thiers et ces sabre-peuple...

› Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

>Rencontre « La Ville (in)Hospitalière » Place Guichard le 29 Juin

À l’heure des mobiliers anti-sdf, des déplacements de populations migrantes, de la privatisation et de la sécurisation des espaces publics, il paraît plus qu’urgent de questionner notre « chez-soi » urbain. L’association des Robins des Villes vous donne rendez-vous le 29 Juin Place Guichard...

› Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Globalisation - capitalisme » :

>[ZAD Roybon] Chantier barricades du 21 au 27 mai

Le 21 mai prochain, la machine judiciaire va se prononcer sur le cas du toujours inexistant Center Parc de Roybon. Au vu de la situation, une probable expulsion de l’occupation des approximatifs 200 hectares de forêt appartenant à Pierre et Vacances et de la Maison de la Marquise appartenant à...

› Tous les articles "Globalisation - capitalisme"