Site collaboratif d’infos alternatives

Non à l’occupation militaire de la Guillotière et des quartiers populaires

3753 visites
1 complément

Dès lundi, le préfet annonçait fièrement la mise en place d’un État d’exception pour l’occasion du prochain match de l’Algérie, ce soir. Un tract de Solidaires Étudiants sur les violences policières, le racisme d’État et les médias complices.
Lire aussi :
- Stop aux violences policières et aux menaces de l’extreme-droite lyonnaise
- Rage populaire, à la Guillotière ! Après le match de l’Algérie le 22 juin au soir
- Quand les identitaires rêvent d’occuper la Guillotière

Violences policières, racisme d’État, médias complices : à bas l’État postcolonial !

Dimanche, suite à la victoire de l’Algérie, la police a violemment réprimé les manifestations spontanées de joie. Pour jeudi, le préfet annonce fièrement la mise en place d’un État d’exception pour l’occasion du prochain match de l’Algérie. Refusons l’occupation militaire de la Guillotière et des quartiers populaires ! A bas l’État raciste post-colonial !

Cela avait été l’occasion pour la préfecture de boucler le quartier de la Guillotière dès le début de soirée, le fermant à la circulation, puis de l’occuper militairement pour soi-disant prévenir, (en réalité provoquer !) des affrontements, et pour pouvoir ainsi mater l’affront (lire pour s’en convaincre l’article précédemment rédigé par les militant-e-s de la G.A.L.E Rage populaire, à la Guillotière ! Après le match de l’Algérie le 22 juin au soir).

Se sont alors succédés gazages arbitraires, tirs tendus de grenades lacrymo, tirs de flash-ball, matraquages, arrestations, accompagnées parfois de coups portés sur des personnes déjà à terre.

Les médias dominants en ont fait les gros titres, soulignant "une nuit de violence" ; mais très peu ont relaté les réelles violences : les violences policières. Elles sont au contraire partout légitimées en désignant un ennemi : étranger, jeune, pauvre, les quartiers populaires. Ainsi, l’usage massif de gaz lacrymogène et les tirs de flashball à de nombreuses reprises à l’encontre des manifestants peut ainsi être justifié ! (300 munitions utilisées par les forces de l’ordre dans la soirée selon le Progrès !)

Ce que n’est pas prêt à supporter l’État français c’est de voir des enfants d’immigrés porter la fierté d’un sentiment national envers une ex-colonie française.

Jeudi, les flics, échauffés par l’ambiance de dimanche dernier, seront massivement mobilisés, prompts à réprimer les manifestations de joie des quartiers populaires.

Dès lundi, le préfet annonçait fièrement la mise en place d’un État d’exception pour l’occasion du prochain match de l’Algérie, ce jeudi.

Il prévoit ainsi la mobilisation de 3 unités supplémentaires de la gendarmerie mobile pour l’occasion, deux lanceurs d’eau ainsi qu’un hélicoptère. Ils prévoient déjà de réaliser de nombreuses interpellations et comparutions immédiates en mettant en place un dispositif judiciaire d’exception.

Le directeur de la sécurité publique annonçant dès maintenant la vengeance de l’État. Selon ses propres termes : « Ce sera tolérance zéro, que ceux qui veulent essayer viennent voir, ils ne seront pas déçus. » (!)

Encouragés par les appels belliqueux du préfet, les Identitaires - groupe d’extrême-droite - ont appelé à une manifestation pour 22 h place Gabriel Péri à la Guillotière et essaient pour cela de mobiliser certains hooligans racistes.

Ce qu’attendent les fascistes d’un tel effet d’annonce, c’est encourager une répression policière plus violente encore par le bouclage pur et simple du quartier et l’annulation de toute possibilité de fêter une possible qualification.


NON A L’OCCUPATION MILITAIRE DE LA GUILLOTIERE ET DES QUARTIERS POPULAIRES !
FLICS, RACISTES, FASCISTES, HORS DE NOS VIES !

Sur cet événement, lire aussi :
- Stop aux violences policières et aux menaces de l’extreme-droite lyonnaise
- Rage populaire, à la Guillotière ! Après le match de l’Algérie le 22 juin au soir
- Quand les identitaires rêvent d’occuper la Guillotière

P.-S.

Solidaires Étudiant-e-s Lyon (ex-FSE)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 26 juin 2014 à 08:09, par lolo

    La France a imposé pendant 132 ans les armes aux poings son drapeau à l’Algérie, et les prolétaires immigrés et enfants d’immigrés algériens n’auraient pas le droit d’exprimer un sentiment national sans susciter état d’exception policier et campagnes médiatiques racistes ?

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Apartheid social » :

> Tous les articles "Apartheid social"
}