La prison de lyon-corbas n’en finit pas de tuer

1401 visites

Sofiane M, détenu à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas, s’est suicidé par pendaison le lundi 11 mars. Il y a deux semaines, un autre détenu a tenté de mettre fin à ses jours en mettant le feu à sa cellule. Il risque d’être poursuivi pour les dégradations commises.

Ces événements font écho aux huit suicides comptabilisés pour l’année 2012 au sein de cet établissement pénitentiaire. Avec une proportion de 89 suicides pour 10000 détenus, la maison d’arrêt de Lyon-Corbas présentée comme « plus humaine » lors de son ouverture en avril 2009 enregistre le taux de suicide le plus élevé de France.
Le GENEPI Lyon dénonce la déshumanité de ces établissements pénitentiaires d’un nouveau type caractérisés par leur taille ainsi que leur encadrement humain réduit au profit d’un dispositif sécuritaire omniprésent, automatisé et anxiogène. 
Depuis le début de l’année, treize personnes se sont suicidées dans les prisons françaises.
Les tentatives de suicide ne sont pas comptabilisées. 
Constatant le silence de l’administration pénitentiaire, le GENEPI exige une autre politique pénale. 

- Contre la construction de nouvelles prisons.
- Pour l’abrogation des peines planchers et de la rétention de sureté
- Pour la mise en place d’alternatives à la prison
Signez la pétition « Politique pénale : sortir de l’impasse »
http://www.avaaz.org/fr/petition/Politique_penale_sortir_de_limpasse/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info