À BAS TOUTES LES ARMÉES ! Quinzaine antimilitariste à Lyon

1459 visites
3 compléments

Guerre française en Afghanistan, livre blanc de la Défense, complexe militaro industriel et sécuritaire, tyrannie technologique mais aussi antimilitarisme en Amérique Latine et opposition à de la militarisation du monde….

Débats et films à la librairie la Gryffe :

Mercredi 5 novembre à 19h30

Amérique latine : la démocratie est-elle soluble dans l’armée ? Un regard antimilitariste.

Rencontre avec Pelao Carvallo, antimilitariste latino-américain, membre de « Periferica » revue antimilitariste et anarcho féministe.

Débat co organisé avec le MAN.

Dans un continent dans lequel nombre de pays ont connu des dictatures militaires et où face à cela la tradition marxiste peine à se démarquer d’une culture militaire issue de l’expérience des guérillas, ce sont des groupes anarchistes qui prennent le relais d’une critique radicale du système militaire.
Ils mettent en lumière le poids du militarisme, qui tend à devenir une forme de gouvernement, sur la situation des droits humains, sur le racisme et le sexisme et sur les processus démocratiques notamment.

o 0 O 0 o

Samedi 8 novembre à 15 heures

Évolution des complexes militaro industriels, dérives militaro-humanitaires, guerre française en Afghanistan et livre blanc de la défense : une logique commune mortelle ?

Débat animé par le COT (Collectif des Objecteurs Tarnais) d’Albi et le CDRPC (Centre de Documentation et de Recherche sur la Paix et les Conflits) de Lyon.

Le COT a édité récemment « Un monde au pas » sur les nouveaux visages du militarisme et de la militarisation du monde.

Que va faire l’armée française en Afghanistan ? Aider le bushisme finissant ?
Préparer son retour dans l’OTAN sous commandement américain ? Mener au son du canon et des massacres de civils la "politique de civilisation" de Sarkozy ?

Que cache le "livre blanc de la défense" : Commerce accru des armes, frappes nucléaires préventives, fusion des outils, méthodes et pratiques de la police et de l’armée, doctrine de "sécurité nationale" (comme au Chili ?)...

Quels sont les nouveaux visages du complexe militaro industriel et sécuritaire à l’oeuvre ici et ailleurs ? Pourquoi "humanitaire" rime-t-il de plus en plus souvent avec "militaire" ?

o 0 O 0 o

Samedi 15 novembre à 15 heures

Tyrannie technologique, militarisation et société de contrôle. Débat avec Guillaume Carnino (La tyrannie technologique, Éditions l’Échappée).

On commence seulement à comprendre que « libéralisation » et « sécuritaire »sont les deux faces d’une même pièce, comme le sont aussi « démocratie représentative » et « militarisation ». Il est, en effet, pertinent de penser le « capitalisme technolibéral » contemporain comme un tout.
Celui-ci, via les nouvelles technologies rendues omniprésentes par leur diffusion massive, participe un peu plus à la destruction du lien social et contribue à la perte d’émancipation des individus. Le capitalisme technolibéral prépare, ainsi, un monde fondé sur le profit réalisé grâce à la vitesse, l’immédiateté, la superficialité, voire la destruction et la mort.

Film en soirée : Renseignez-vous

o 0 O 0 o

Nous vous invitons à venir en discuter nombreuses et nombreux autant pour comprendre que pour commencer à résister au militarisme montant, ici comme ailleurs.

Film en soirée : Renseignez-vous

Organisé par la librairie libertaire la Gryffe, 5 rue Sébastien Gryphe 69007 Lyon. Ouverture du lundi au samedi de 14 H à 20 h.

Tél 04 78 61 02 25. Courriel : librairie#lagryffe.net

Site :www.lagryffe.net

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 6 novembre 2008 à 11:55

    Coordination anti-OTAN Strasbourg
    Qui sommes-nous ?

    Nous sommes une coordination d’organisations et d’individuEs strasbourgeoisES opposéEs à l’OTAN en général et à la tenue de son sommet les 3 et 4 avril 2009 à Strasbourg et Kehl.
    Progressistes ou radicaux, nous venons d’horizons divers : militantEs politiques, syndicaux, associatifs ou individuEs. UniEs dans notre lutte contre l’impérialisme et la barbarie militariste que représente l’OTAN, nous nous retrouvons pour préparer et coordonner au niveau local la lutte contre l’OTAN et la tenue de son sommet, en lien avec le reste de la mobilisation internationale.

    L’OTAN ? Un outil impérialiste

    L’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) a été créée en 1949 par les États-Unis et les pays d’Europe de l’Ouest. Il s’agit d’un pur produit de la Guerre froide. Cet organisme politico-militaire a pour but, à sa naissance, de prévenir et protéger chaque pays membre contre une éventuelle agression d’un pays du bloc de l’Est.
    Avec la fin de la Guerre Froide, l’OTAN aurait dû être dissoute ; au lieu de cela, elle révèle sa vraie nature. L’OTAN est un outil militaire au service des intérêts politiques et économiques de ses membres, c’est à dire un outil impérialiste.
    Cela a d’abord commencé par l’ex-Yougoslavie où sous couvert d’opération humanitaire, l’Alliance atlantique est intervenue pour la première fois de son histoire. Ensuite, sa stratégie d’ingérence s’est transformée en protection active des intérêts de ses membres hors de ses frontières (Afghanistan, Irak) : installation de bases militaires au Moyen-Orient, protection des approvisionnements en pétrole, encerclement de l’Iran, etc.
    Depuis 1966, la France ne fait plus partie du commandement intégré de l’OTAN tout en restant membre de alliance politique et militaire avec les Etats Unis. A ce titre, elle est en guerre, en particulier en Afghanistan depuis 2001.

    L’OTAN : une arme de destruction massive

    L’OTAN, via la France, Etats-Unis et Royaume-Uni, possède des milliers d’ogives nucléaires dont on sait quelle puissance phénoménale de destruction elles peuvent avoir. Et l’Alliance risque de se servir de ces ogives nucléaires pour des opérations préventives, surtout qu’une partie des militaires souhaitent le développement de mini-bombes nucléaires, moyen d’en banaliser l’utilisation.

    Pas de grand-messe militariste à Strasbourg et Kehl !
    Les 3 et 4 avril 2009, l’OTAN se réunira à Strasbourg et Kehl pour son 60e anniversaire. Forcés et contraints, nous recevrons donc des centaines de militaires et politicienNEs, qui prendront pour nous les décisions qui nous concernent. Nous refusons de voir encore une fois la voix des populations confisquée. Nous ne voulons pas voir notre région - pas plus qu’une autre - en état de siège pour servir de cour de récréation à des dirigeantEs coupéEs des réalités du monde.

    Face à l’extrême droite !
    La coordination est farouchement opposée à toute tentative de récupération par les extrêmes droites françaises et européennes de cette lutte anti-impérialiste et anti-militariste. Nous serons vigilantEs à ce que les discours et actions anti-atlantistes, nationalistes, souverainistes des partis et groupuscules d’extrêmes droites soient étouffés par notre mobilisation.

    Notre mobilisation sera internationale
    Face à l’OTAN, en tant que coordination strasbourgeoise anti-OTAN, nous ferons tout pour que la mobilisation soit la plus large et la plus internationale possible.

    En lien avec la mobilisation internationale, nous organiserons un contre sommet fondé sur la désobéissance civile mais également le blocage du sommet de l’OTAN. Face à cette machine militaro-politique, nos armes sont les débats, les conférences, l’information indépendante, les manifestations et les blocages…mais également la solidarité face à la répression, avant, pendant et après le contre sommet.
    Nous souhaitons que des centres de convergences puissent accueillir et informer les dizaines de milliers de manifestantEs, mais également la presse indépendante. Nous souhaitons que des camps puissent accueillir ceux et celles qui refusent l’OTAN et qui veulent construire un monde débarrassé de l’impérialisme et de la barbarie militariste.

    Rejoignez nous !

    Déjà depuis de nombreux mois, l’organisation de ce contre-rassemblement est en œuvre dans différents pays européens. Nous appelons les organisations investies à nous contacter pour travailler ensemble à cette lutte. Nous appelons également les organisations politiques, militantes, associatives et syndicales, les groupes et individuEs à nous rejoindre et à signer notre appel.
    Contact :
    Site web :
    http://sommet-otan-2009.blogspot.com
    Premiers signataires : Fédération Anarchiste - Strasbourg ; No Pasaran - Strasbourg ;OCL Strasbourg ; Alternative libertaire - Alsace ; No Pasaran - Alsace ; Sud Education-Alsace ; CNT 67 (Confédération Nationale du Travail 67) ; CCA (Cercle communiste d’Alsace) ; ATIK (Confédération des travailleurs de Turquie en Europe) ; des individus

  • Le 5 novembre 2008 à 16:15, par Laurent

    Emissions antimilitaristes !

    Radio canut se mobilise autour des commémoration du 11 novembre pour amener son éclairage sur l’armée et son rôle

    Ainsi l’antimilitarisme et le pacifisme seront le thèmes des émissions suivantes :

    - Le blues des Canuts : lien entre musique blues et armées (mercredi 15h-16h)
    - idées noires (mercredi 20-21h)
    - le canut info spécial "antimilitariste" du jeudi 6 novembre (19h-20h)
    - BISTANCLAQUE du lundi 10 novembre 2008 à 20 h vous proposera la rediffusion d une émission de 2004 consacrée à un hommage aux « mutins » fusillés de 1917réalisée à partir de la pièce du CHOCK THEATRE , metteur en scène Alain BESSET ABATTOIR 17
    - Le tremplin du mardi 11 novembre 2008 sera consacré à le rediffusion d une émission consacrée à une émission réalisée en direct en 1994 avec Maurice MOISSSONIER sur le thème LE PACIFISME ET LA GUERRE DE 14

  • Le 5 novembre 2008 à 16:14, par Leirbag

    Mardi 11 Novembre 2008 de 14 h 30 à 0 h 0 Lieu Place Maréchal Lyautey Adresse Lyon, 6e

    Manifestation antimilitariste L’armée opprime et tue pour la défense des intérêts économiques des riches ! A l’appel de : CNT 69, CGA Lyon, OCL, La Gryffe, Radio Canut

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info