À Lyon, manifestation de soutien aux luttes des peuples Tunisien et Algérien

4385 visites
4 compléments

Cette manifestation SAMEDI 15 JANVIER 2011 partira à 10h30 des Brotteaux : Place Jules Ferry, passera par le Consulat d’Algérie (126, rue Vauban), par le Consulat de Tunisie (14, avenue Foch) jusqu’à la Préfecture, face au silence du gouvernement français et à sa complicité avec la dictature.

Un mouvement social d’une grande ampleur secoue la Tunisie, depuis bientôt
un mois, et l’Algérie depuis plus d’une semaine. Même si la situation dans
les deux pays diffère à plus d’un égard (structures du pouvoir, politique
économique, étendue et durée du mouvement en cours, ampleur de la répression
et nombre incomparable de ses victimes, etc.), les causes du mécontentement
à l’origine de ce mouvement sont similaires : échec des politiques des
pouvoirs en place depuis des décennies, chômage massif des jeunes,
augmentation des prix, dégradation des conditions de vie, absence de
liberté, refus de prendre en compte les aspirations démocratiques de la
société, corruption, main basse sur les richesses nationales accaparées par
les clans et les familles proches du pouvoir.

Ces maux qui rongent les deux
pays sont la cible du mouvement social actuel. Au lieu de reconnaître leur
échec et d’entendre les revendications légitimes de leurs populations, les
pouvoirs s’enferment dans le déni de la réalité et persistent dans la voie
qui a conduit au soulèvement : criminalisation du mouvement social pour
justifier la répression, promesses démagogiques que personne ne prend au
sérieux. Le régime tunisien va jusqu’à accuser les médias étrangers et
d¹imputer à des « mouvements extrémistes » des actes « terroristes » pour
justifier la répression les tirs à balles réelles qui ont fait des dizaines
de victimes.

Malgré l’ampleur du mouvement social et la solidarité nationale et
internationale, et malgré les appels de l’ONU, de la communauté Européenne
et de certains pays « amis » habituellement silencieux sur ce qui se passe
au Maghreb, les régimes en place persistent dans leur aveuglement.

Dans le cadre de la journée de solidarité internationale, les organisations
signataires de cet appel vous invitent à venir nombreuses et nombreux à la manifestation
qu’elles organisent à Lyon ce samedi 15 janvier 2011 à partir de 10h30 de la Place
Jules Ferry (en face de la gare des Brotteaux) à la Préfecture (150, Rue
Molière), en passant par les consulats d’Algérie (126 rue Vauban) et de
Tunisie (14 avenue Foch).


- Pour exprimer notre solidarité avec les luttes des peuples tunisien et
algérien pour l’emploi, la liberté, la dignité et la démocratie

- Pour exiger des pouvoirs tunisiens et algériens la prise en compte des
revendications légitimes de leurs populations, une meilleure « répartition
des richesses », « la fin de la corruption et du népotisme », la libération
de toutes les personnes arrêtées dans le cadre de ce mouvement et la
poursuite des responsables de la répression

- Pour demander aux autorités françaises et européennes d’exiger des
gouvernements tunisiens et algériens d’honorer leurs engagements
internationaux concernant le respect des droits humains et de tenir compte
des aspirations légitimes de leurs sociétés

AGIR ensemble pour les Droits de l’Homme, Ligue des Droits de l’Homme,
Fédération des Tunisiens pour la Citoyenneté des deux Rives (FTCR), la
Gauche Unitaire, Europe Ecologie-les Verts, les fédérations du Rhône du PS
et du PC, ATTAC-Rhône, le Parti de Gauche, Syndicat des Avocats de France,
Syndicat de la Magistrature à Lyon, le MAN, le mouvement des Jeunes
Socialistes, le Mouvement des Jeunes Communistes, Témoins, Union syndicale Solidaires Rhône, Parti des Indigènes de la République, unef, CGT Educ’Action du Rhône, FSU, Observatoire lyonnais pour la défense des libertés fondamentales en Tunisie, NPA 69, UJFP, CIMADE, VORACES, FSQP Rhône-Alpes, Mouvement de la Paix du Rhône...

samedi 15 janvier 2011

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 14 janvier 2011 à 20:31

    Ben Ali est tombé !!

    et en Jordanie, des émeutes commencent...

    la contagion peut se faire.

    mais Ben Ali n’était qu’une tête. le premier ministre a pris sa place, l’état d’urgence décrété, et les rassemblements interdits. à l’heure actuelle, on entend des tirs...

    la répression est loin d’être finie...

    solidarité !

  • Le 14 janvier 2011 à 15:14

    Ben Ali assassin, Etat français complice !

    Le mercredi 12 janvier en Tunisie, les forces armées prenaient position dans la capitale, gagnée à son tour par la vague de contestation sociale et populaire qui secoue le pays depuis le 17 Décembre 2010. Un pas de plus était franchi dans l’escalade de la violence du régime contre les manifestations et les émeutes.

    Partout en Tunisie, les jeunes, les travailleurs, les chômeurs et toutes les personnes qui subissent le régime oppressif de Zine El Abidine Ben Ali, à la tête du pays depuis 23 ans, sortent dans les rues avec un courage exemplaire pour dénoncer la situation que vit la population. Le chômage, y compris des diplômés, l’absence d’avenir, l’inégalité croissante entre les régions et l’inégalité sociale sont les traits marquants de la situation dans ce pays, élève modèle du FMI, dont le gouvernement a tout privatisé.

    Face à ce mouvement de contestation légitime, pour un avenir meilleur, pour le respect des droits démocratiques les plus élémentaires, la réponse du gouvernement tunisien est la répression meurtrière : on compte plus de 50 morts depuis le début des manifestations, tués par la police qui n’hésite pas à tirer à balles réelles sur les manifestants. Sans parler des blessés, des matraqués et des arrestations par centaines. Malgré cela, malgré cette répression sanglante et monstrueuse, les manifestants ne baissent pas les bras. Les affrontements se poursuivent, les mots d’ordre se durcissent, les grèves s’étendent à tout le pays.

    Alors que Ben Ali tue impunément ceux et celles qui osent s’opposer à son régime dictatorial, la France, par la bouche de ses représentants, se contente de « déplorer les violences » et « d’appeler à l’apaisement », et préfère garder le silence sur la situation sous prétexte de « volonté de non-ingérence » dans les affaires tunisiennes. Le gouvernement français sait où se trouvent ses intérêts, qui n’hésite pas à faire de l’ingérence en Côte-d’Ivoire pour défendre le président qui arrange le mieux ses affaires, mais préfère laisser l’allié précieux de l’impérialisme français qu’est Ben Ali réprimer dans le sang une révolte qui pourrait bien lui être fatale.

    Michèle Alliot-Marie va jusqu’à proposer de renforcer la collaboration policière de la France avec la Tunisie, au moment même où les familles sont endeuillées par le meurtre de leurs proches !

    Dans ces conditions, nous ne pouvons nous adresser ni aux autorités tunisiennes ni aux autorités françaises comme le font un certain nombre d’organisations de gauche qui appellent à la manifestation de ce samedi.

    C’est seulement en démasquant le soutien de l’Etat français au régime dictatorial en Tunisie par une mobilisation de rue massive et déterminée que nous contribuerons à un soutien efficace à la lutte du peuple de Tunisie.

    Les travailleurs, la jeunesse et toute la population de France doivent dénoncer haut et fort et s’opposer de toutes leurs forces contre les exactions commises contre le peuple en lutte de Tunisie !

    Nous devons soutenir sans conditions le courage face à la répression du régime de Ben Ali et la volonté d’expression et de liberté du peuple tunisien !

    Le mouvement de solidarité a commencé dès la semaine dernière, avec un rassemblement devant le consulat de Tunisie. Multiplions les manifestations de soutien, dès samedi 15 janvier, et tant que les revendications de la population en lutte de Tunisie n’auront pas été entièrement satisfaites !

    Halte à la répression sanglante contre le peuple tunisien en lutte !
    A bas le régime dictatorial de Ben Ali !
    Honte au gouvernement français complice de la violence d’Etat tunisienne !
    Solidarité internationale avec la population tunisienne en lutte contre l’oppression !
    Pour la liberté, l’égalité et le droit à un avenir meilleur en Tunisie !

    Manifestation le Samedi 15 JANVIER 2011 à 10h30 Place Jules Ferry (Brotteaux) en soutien à la lutte de la jeunesse et des travailleurs de Tunisie contre la dictature de Ben Ali.

    Premiers signataires : Union Pour le Communisme, Fédération syndicale étudiante Lyon, OCML-VP Partisans

  • Le 12 janvier 2011 à 21:22

    Passant au Terreaux aux alentours de 19h30 j’ai croisé une quinzaine d’étudiants tunisiens qui se ressemblaient vis-à-vis de ce qu’il se passe là-bas.
    Surtout ils prévoient de se retrouver demain (jeudi 13) vers 12h30 devant l’ambassade de Tunisie (14 avenue Foch).
    Il ne sont pas du tout organisés (ne connaissaient pas rebellyon) mais étaient super content de voir ( au moins ) un passant (moi) s’arrêter pour aller discuter avec eux et manifester son soutient. Bref pour dire qu’il faut du monde avec eux demain !

  • Le 12 janvier 2011 à 20:54

    Ha oui tiens si on demandait aux tortionnaires et à leurs soutiens impérialistes d’appliquer le " DROIT " - dont ils n’ont jamais rien eu à foutre.
    Soyons nombreux, mais pour dire : Ben Ali assassin, Sarkozy complice !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

}