Site collaboratif d’infos alternatives

À Saint-Laurent d’Oingt (69), le Clos des Plaines, la nouvelle salle des fêtes de l’extrême droite radicale

4 compléments

Un restaurant du Beaujolais a sauvé de justesse le Forum des négationnistes de l’Œuvre française, le 16 février, en le recevant dans ses locaux. Le lieu ne devait pas fuiter. Oups. Le même restaurant pensait pouvoir accueillir, samedi 9 mars, à nouveau en toute discrétion, un concert organisé par les Jeunesses Nationalistes et d’autres groupuscules. Encore raté.

Mise à jour samedi 9 mars 17 h : photo de la salle de réception du Forum de la Nation changée. Conclusion modifiée.

Mise à jour samedi 9 mars 16 h : on apprend que la même salle avait déjà accueilli un gros meeting de Jean-Marie Le Pen le 21 juin 2006. La salle s’appelait alors "Le Malaga 4". Elle a changé de nom suite à un triple meurtre dans ses murs en 2008.

Mise à jour samedi 9 mars 10 h : les organisateurs confirmaient hier soir sur Facebook, une heure après la publication de l’article de Rebellyon, que le concert se tiendrait bien au Clos des Plaines à Saint-Laurent d’Oingt.

Les néo-nazis se donnent rendez-vous pour un départ collectif au 5 quai Rambaud à 18h30. Il faudra donc éviter les quais de Saône autour de Perrache sans être au courant.

JPEG - 69.1 ko

Dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 février, la salle qui devait accueillir le Forum de la Nation et ses petites stars du négationnisme part en flammes. Les néonazis de l’Œuvre française cherchent en urgence un autre lieu d’accueil, près de Lyon, pour leur sauterie annuelle et internationale.

Le 16 février 2013, le Forum de la Nation a bien lieu, dans un "lieu tenu secret" officiellement. Certains journalistes, assidûment courtisés par nos grands pourfendeurs de la presse, sont quand même au courant. Peu de photos filtrent du meeting sensé avoir rassemblé 350 personnes. Une ou deux pourtant permettent de confirmer l’endroit : il s’agit d’un complexe restaurant-salle des fêtes situé, effectivement, à St-Laurent d’Oingt.

JPEG - 11.5 ko
Forum de la Nation 2013
Photo issue du communiqué de l’Œuvre Française.
JPEG - 194 ko
Un vrai lieu de fête. Photo de la salle du complexe où s’est tenu le mini-Forum de la Nation 2013. À l’époque de la photo, le restaurant s’appelle encore "Le Malaga".

Moins d’un mois plus tard, nouveau raout de l’extrême droite radicale près de Lyon, organisé par les Jeunesses Nationalistes, le groupuscule jeunesse de l’Œuvre Française. Nouveau lieu tenu secret. Sauf que l’info fuite. Et que c’est le même endroit : toujours le Clos des Plaines, le samedi 9 mars ce sera pour un gros concert cette fois-ci.

JPEG - 57.7 ko

Samedi, l’initiative "France jeunesse révolution" est destinée à recueillir des fonds (15 € l’entrée) pour les fachos ayant des embrouilles avec la police [1]. Sur Lyon, les nervis d’extrême droite commencent à être nombreux à avoir des problèmes avec la justice, particulièrement pour des faits de violence. Ainsi les réseaux néo-nazis (dont les membres sont proches de Gabriac) avaient en 2011 essayé d’organiser un concert pour soutenir les accusés de l’agression ultra violente d’un couple à Villeurbanne [2]. Depuis, des identitaires ont été condamnés pour violence à 15 mois de prison.

Cette soirée est l’aboutissement des tentatives, depuis plus d’un an [3], de fédérer les groupes les plus radicaux de l’extrême droite lyonnaise autour de l’Œuvre Française, grâce aux Jeunesses Nationalistes. Une affaire compliquée quand il s’agit de regrouper les cathos intégristes activistes du Renouveau Français et les néo-nazis païens de Terre & Peuple.

Les restaurateurs du Clos des Plaines exprimaient leur plaisir, dans Le Progrès, d’avoir été si bien accueillis dans la commune. Pas sûr que les habitants du village de la vallée d’Azergue se réjouissent longtemps qu’on leur impose d’être le nouveau lieu de festivité des néo-nazis de la région.

Au journaliste du Progrès qui les interrogeait sur leurs projets pour 2012, les exploitants de l’ensemble "Le Clos des Plaines" répondaient alors : "Il reste à mieux exploiter nos salles de réception ". Pari tenu. Et le filon des pires raclures antisémites, homophobes, fascistes, réactionnaires semble fonctionner. À moins que ça ne soit par conviction ?

Pour contacter le restaurant :
Téléphone : 04 72 29 10 00

Pour contacter la mairie de Saint Laurent d’Oingt
Téléphone : 04 74 71 21 74
Télécopie : 04 74 71 10 26

Notes

[1L’association à laquelle sera probablement reversé les fonds, le Comité de Soutien aux victimes de la répression (CSVR), sert de caisse de solidarité au mouvement nationaliste, ainsi qu’aux catholiques intégristes proches de Civitas. Ils annoncent sur leur site
- avoir aidé financièrement les agresseurs des FEMEN lors de la manifestation parisienne contre l’égalité des droits et le mariage pour tous,
- apporter systématiquement leur soutien aux membres des reseaux catholiques intégristes, accusés notamment à la suite des manifestation contre les pièces de théatre ou pour la destruction de l’oeuvre piss christ à Avignon en 2011 (suite à une campagne de CIVITAS et de l’AGRIF).

Autre association montée sur le même sujet, le Clan, dirigée par l’ex-frontiste Laura Lussaud. Elle avait été virée manu militari du FN pour avoir été reconnu sur des photos d’une manif des Jeunesses Nationalistes.

[2Deux ans après l’agression, le procès n’a toujours pas eu lieu, et après plusieurs mois de prison les accusés ont été relâchés.

[3Comme le révélait déjà l’Opération Lyon Propre Anonymous : Suites de l’Opération Lyon Propre : les nazis s’organisent et se lâchent

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 13 juin 2013 à 10:19

    Je suis habitante de Saint-Laurent et je découvre par hasard et avec effroi ce qu’il se passe chez nous. Cette affaire ne reflète pas du tout l’état d’esprit de notre village qui est connu et reconnu dans le pays pour sa convivialité, sa solidarité, sa tolérance.
    Certes, je n’ignore pas que le Beaujolais est un terreau pour l’extrême droite mais Saint-Laurent se détache de cette tendance. Ce n’est donc pas surprenant que les habitantEs de Saint-Laurent ne soient même pas au courant de ces soirées qui se passent dans le secret le plus total.
    Vous donnez les coordonnées de la mairie et du restaurant, les avez vous vous-même contacté ? Quelles ont été leurs réponses ?
    En attendant d’en savoir plus, il est clair que je ne ferai pas la pub d’un établissement où l’on donne l’opportunité à ces groupuscules haineux et violents de se rassembler et développer leurs actions nauséabondes et dangereuses pour notre état démocratique déjà bien en souffrance et en difficulté.

  • Le 30 mai 2013 à 14:53, par Patricia

    J’apprends aujourd’hui ce qu’il se passe à côté de chez moi, et ce, avec écoeurement. Comme le dit Pierre, le Clos des plaines se trouve isolé, en bord de route départementale... Le lien avec le village est difficile à établir vu la zone géographique dans laquelle est implanté le restaurant.
    Faut il prévenir la mairie puisque tout s’est déjà passé ??? Comment peut-on savoir quand une nouvelle réunion d’extrême droite aura lieu là-bas ???
    Voilà... Si ce n’est faire de la "publicité", du boycott... pour l’instant, on se retrouve un peu désemparé de découvrir ce genre de chose une fois qu’elle s’est déroulée, en toute quiétude, tout près de chez soi.
    Je suis St Laurentaise depuis 10 ans, apprécie cette magnifique région des Pierres Dorées ainsi que les gens qui la nourrissent. Je souhaiterais qu’aucun amalgame ne soit fait entre un restau sans scrupule ( si seul l’aspect financier a motivé l’ouverture de ses portes à des pourritures) et les habitants du village. L’absence de réaction pour ma part n’est pas dûe à une complicité ou un idéal politique partagé, mais a une absence d’information.
    Heureusement pour moi, je ne pense pas être conviée à ce genre de réjouissances ; toutefois, merci de passer des infos afin de permettre aux St Laurentais de réagir, se préserver et résister.
    Patricia.

  • Le 12 mars 2013 à 23:30

    Sauf que le maire de ce "charmant village" a légalement le pouvoir d’interdire ce genre de rassemblement. Il est officier ministériel et a les compétences policières et juridiques pour ! Mais comme à Lyon on laisse faire ?

  • Le 11 mars 2013 à 17:21, par Pierre

    Le "Clos des plaines" est certes situé sur la commune de Saint Laurent d’Oingt, mais le long de la vallée d’Azergues, en marge du reste du village.
    Cette information peut vous paraître anodine mais elle est révélatrice. Le nom de Saint Laurent d’Oingt ne devrait pas être associé à la réception de ces groupuscules d’extrême droite, ni même au front national.
    A en voir les résultats des dernières élections, les habitants ne sont pas spécialement de grand défenseurs de la cause nationaliste, pas plus qu’ailleurs en tous les cas.

    Merci donc pour cette publicité maladroite !

    P.S :
    Est-ce utile de rappeler le triple meurtre du "Malaga" de l’époque dans votre article ? Ce crime étant d’une part un acte de violence isolé, et d’autre part sans aucun rapport avec les groupuscules d’extrême droite Lyonnais ?
    Est-ce également utile de communiquer les coordonnées de la mairie ? Quid du rapport entre politique municipale et évènement privé ?

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info