Action de soutien à une camarade précaire contre Pôle Emploi !

885 visites
2 compléments

Le Collectif Unitaire 69 appelle à une action visant à accompagner massivement une camarade précaire à son agence Pôle-Emploi, en alertant la presse, et en exigeant une régularisation de sa situation auprès de la direction de l’agence.

RDV demain vendredi 5 septembre à 11h place Bellecour, au pied de la statue de Louis XIV.

JPEG - 7.2 ko

Ce soir (jeudi 4 septembre) a été votée en AG une action de dernière minute.

Quelqu’un est venu nous voir à cette AG pour nous faire un témoignage et appeler à l’aide. Confrontée à de gros abus de la part de Pôle Emploi (radiations abusives, paroles blessantes, etc.), elle ne se sent pas d’aller affronter sa conseillère seule une nouvelle fois…

L’AG a décidé par le vote de lancer une action visant à l’accompagner massivement à son agence Pôle-Emploi, en alertant la presse, et en exigeant une régularisation de sa situation auprès de la direction de l’agence.
L’idée est de montrer que face à ces abus, qui sont nombreux, et le seront de plus en plus - les dernières paroles de M. Rebsamen vont dans ce sens - nous sommes solidaires et mobilisés !

RDV demain vendredi 5 septembre à 11h place Bellecour, au pied de la statue de Louis XIV.
Nous rejoindrons ensemble l’agence concernée (qui reste secrète pour ne pas compromettre l’action).

Une bonne dizaine de personnes a déjà répondu présent à l’AG.
Faisons gonfler ce chiffre, soyons nombreux, faisons chauffer nos téléphones, rameutons du monde ! On compte sur vous !

SOYONS SOLIDAIRES, NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE !

vendredi 5 septembre 2014

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 7 septembre 2014 à 08:41, par précarité et offensive

    Pour la suite

    Pour la fin du néo-libéralisme « de gauche » - Coordination nationale des intermittents et précaires
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=7337

    La courbe monte... les chômeurs trinquent - Recours radiations
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=7340

  • Le 5 septembre 2014 à 17:33, par le progres

    L’association Recours radiation s’est présentée devant l’agence Pôle emploi du cours Albert Thomas pour contester la radiation d’une femme de 44 ans.

    Clémentine Lafon était sous cette menace pour manque de recherche active d’un emploi. Ce que l’association entendait bien contester, faisant valoir que la quadragénaire a trouvé un poste d’employée de vie scolaire de 20 heures au mois de septembre.

    Pour autant, la jeune femme doit demeurer inscrite à Pôle emploi faute d’un véritable contrat. "Le renversement de culpabilté est toujours sur les demandeurs d’emploi. Pourquoi doivent-ils sans cesse prouver qu’ils sont en recherche, alors qu’on sait bien qu’il n y a pas de travail pour tout le monde", s’est insurgée Rose-Marie Pechallat, la présidente de Recours radiation.

    Selon Nathalie Halot, directrice territoriale Pôle emploi, "radier les gens n’est pas un objectif. Sur 90% des avis de radiation envoyés, moins de 10% sont suivis d’effets. Mais les demandeurs d’emploi ont aussi des obligations".

    Les échanges ont été vifs verbalement. Des bousculades se sont produites avec les forces de l’ordre.

    (le progres)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

>La chasse aux chômeurs est rouverte

Voici quelques éléments concernant l’attaque en règle du droit au chômage en cours, qui s’annonce comme une véritable chasse aux chômeurs, avec comme trophée de chasse pour les patrons 5 milliards d’euros et de la main d’œuvre disciplinée. On entend pas mal parler en ce moment d’un décret d’application...

> Tous les articles "Salariat - précariat"