Appel à témoignages pour un dépôt collectif de plaintes suite à la « garde à vue à ciel ouvert » de Bellecour et du Pont de la Guillotière

2874 visites
Mouvement sur les retraites 5 compléments

Le jeudi 21 octobre, entre 13h30 et 19h30, plusieurs centaines de personnes, majoritairement des jeunes, voire des mineur-e-s, ont subi, sur
ordre de l’autorité préfectorale, une garde à vue de fait en plein air, place Bellecour, totalement illégale.

Le jeudi 21 octobre, entre 13h30 et 19h30, plusieurs centaines de personnes, majoritairement des jeunes, voire des mineur-e-s, ont subi, sur
ordre de l’autorité préfectorale, une garde à vue de fait en plein air, place Bellecour, totalement illégale. Elles étaient venues rejoindre le cortège d’une manifestation autorisée, ou passaient simplement pour se
rendre à leur travail ou ailleurs. Elles ont été gazées, flashballées, matraquées, arrosées pendant plusieurs heures dans la nasse fermée par
un double cordon de CRS, de gendarmes et de policiers qu’était devenue
la place Bellecour (extrait du communiqué du 1/11/2010 du collectif [1]).

Aux fins d’organiser un dépôt collectif de nos plaintes, le collectif
recueille des témoignages écrits et signés de personnes ayant subi la
violation de leurs droits
(droit d’aller de venir, droit de manifester) et des comportements illégaux (violences, injures, tri au faciès) de la part des force de l’ordre le jeudi 21 octobre 2010 sur la place Bellecour et la veille sur la Pont de la Guillotière.

Vos témoignages sont à adresser à l’adresse créée par le collectif à cet effet :

temoignage.bellecour [arobase] rebellyon.info [2]

Le collectif tiendra une permanence tous les mercredis du mois de novembre, de 14h à 20h (excepté le mercredi 10, jusqu’à 18 h)

au siège de la Ligue des droits de l’homme (5, place Bellecour) afin de vous expliquer notre démarche, d’y recevoir vos témoignages le cas échéant en main propre et tenter d’apporter une aide aux personnes arrêtées et/ou condamnées lors de ces événements.

P.-S.

Un article a été publié à propos de la création de ce collectif : « Casseurs ? Coup de gueule contre certaines organisations lyonnaises »

Notes

[1Le collectif est composé de :

CGT (UD Rhône), CIMADE, COVRA (Collectif Villeurbannais pour un Rassemblement Anti-libé­ral), CCRASS (Comité Critique de Réflexion et d’Action Solidaire et Sociale), CRI (Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie), Divercité, FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique), GAL (Gauche Alter Lyon), MAN (Mouvement pour une Alternative Non-vio­lente), Mouvement Jeunes Communistes de France 69, Mouvement de la Paix Rhône, Parti Communiste Français Rhône, Parti de Gauche, PAG69 (Pour une Alternative de Gauche), RESF (Réseau Education Sans Frontières), RUSF (Réseau Universitaires sans Frontières)

et les asso­cia­tions et orga­ni­sa­tions sui­van­tes, mem­bres du CIRDEL (Centre d¹Initiatives et de Réflexion pour la Défense des Libertés) : Alternatifs, attac-Rhône, CABIRIA, Europe Ecologie/Les Verts, FCPE Rhône, FSU, Gauche Unitaire, LDH Rhône, MFPF 69 (Planning fami­lial), Mouvement des jeunes socialistes du Rhône, MRAP, NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), Ras l’front69, Solidaires, SOS Racisme Rhône, SAF (Syndicat des Avocats de France), SM (Syndicat de la Magistrature), Témoins/Caisse de solidarité

[2Rebellyon n’est pas membre du collectif et ne fait qu’héberger sa messagerie

mercredi 10 novembre 2010

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 17 novembre 2010 à 07:56, par Anne

    Quelques conseils pour bien rédiger votre témoignage :

    Ne parlez que de ce que vous avez vu

    Evitez de donner votre opinion ou de faire des commentaires.

    Soyez le plus précis possible : Donnez des indications sur le lieu, les distances, l’heure. Tachez de trouver les mots justes pour bien décrire ce que vous avez vu.

    Si vous avez été témoin de prises de photo lors du contrôle d’identité à la sortie de la place ou du pont, indiquez-le.

    Si vous avez été témoin ou victime de scènes de violence policière, de discrimination raciste, n’oubliez d’en noter aucun détail.

    Si vous avez entendu des propos racistes ou à caractère discriminatoire de la part des forces de polices, n’oubliez pas de le mentionner.

  • Le 12 novembre 2010 à 22:10, par ANNE

    Précision complémentaire à mon message :
    La réunion du comité du 21 Octobre se tiendra le mardi 16 novembre à 18H15 à la Bourse du Travail.

  • Le 12 novembre 2010 à 12:10, par East Coast

    Un petit mot de soutient aux Lyonnais, ne lâchez rien, allez jusqu’au bout de vos droits, la liberté reste un des rares gratuit, mais en passe d’être effacé par le gouvernement actuel !
    Montrez au reste du pays la voie à suivre, pour une fois, la révolte viendra peu etre d’ailleurs que de Paris.
    Tous ensemble contre la bêtise et le pouvoir abusif !

  • Le 11 novembre 2010 à 21:27, par Benjamin Cottet

    Ils cherchent aussi des gens pour témoigner sur le blocage du pont de la Guillotière le mercredi 20.
    Tu peux aussi les contacter pour témoigner sur d’autres répressions, et notamment le mardi 19.
    N’hésite donc pas à aller à la LDH pendant les permanence le mercredi, ils sont très sympa et très accueillant.

  • Le 11 novembre 2010 à 19:44, par Violaine

    On peut témoigner que sur pour the punishment park Bellecour ou pour tous ce que l’on a vu durant cette semaine là ?

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mouvement sur les retraites » :

>Semaines Agitées. Mouvement des retraites, Lyon, Octobre 2010

Des matériaux pour une pensée en chantier Ce livre relate des expériences vécues à Lyon en octobre 2010 lors du mouvement social contre la réforme des retraites. Ce mouvement dura plusieurs semaines, les semaines agitées. L’intégralité de l’ouvrage est consultable dans l’article et sur le site de...

>Megacombi sur Radio Canut : retour sur la prison Bellecour

C’était il y a pile poil 5 ans. À l’apogée de la rébellion contre la réforme des retraites en 2010, à Lyon, le 21 octobre, la police a enfermé 500 personnes pendant 6 heures sur la plus grande place de France tout en usant de leurs armes de dispersion sur les manifestants qui ne pouvaient pas partir....

> Tous les articles "Mouvement sur les retraites"
}