Asselineau invité à l’IEP de Lyon le 29 janvier : y’a t’il un directeur dans le navire ?

1391 visites

Après Jean Lassale en novembre, c’est maintenant au tour de François Asselineau le président fondateur de l’UPR, mouvement de droite souverainiste et chantre du confusionnisme, d’être invité à l’IEP de Lyon. Il est étonnant que cette nouvelle invitation choquante soit faite sous la direction de Renaud Payre, lui qui signait fièrement en décembre une tribune contre la montée de l’extrême droite à Lyon...

Nous pouvons d’ores et déjà anticiper la défense de Renaud Payre à cette accusation de faire le jeu du confusionnisme et de la droite radicale : il nous expliquera certainement qu’il faut une pluralité des vues, et qu’inviter quelqu’un n’est pas lui signer un blanc-seing. Certes, mais offrir une tribune publique à l’un des principaux chantres du complotisme d’extrême droite est aussi permettre à ses idées de se diffuser dans la société. De plus, en l’invitant dans un lieu d’enseignement universitaire dit d’excellence, il offre à Asselineau une respectabilité qu’il ne mérite nullement, tant sur le plan politique (Asselineau ne représente en France rien d’autre qu’une secte de nationalistes d’extrême droite en mal de repères), que sur le plan scientifique (l’UPR passant son temps à diffuser, répandre, voir inventer des théories conspirationnistes qui feraient hurler toute personne un tant soit peu rationnelle).

Il est peut être intéressant de se rappeler, et de rappeler à l’association CRE - Sciences Po Lyon (CRE pour Critique de la Raison Européenne), les 5 bonnes raisons pour virer l’UPR de nos manifs mais aussi pourquoi il faut lutter contre l’UPR tout azimut. La ville de Lyon est malheureusement déjà, et grâce à la complaisance de notre bon Duc Gégé le cumulateur, connu pour être un haut lieu de l’extrême droite en France, où les locaux de toutes les branches du nationalisme et du néofascisme peuvent avoir pignon sur rue sans encombre. N’offrons donc pas plus de tribunes à ces idées nauséabondes, et refusons de laisser Asselineau et sa secte conspi s’installer dans nos facs et nos écoles.

JPEG - 32.9 ko

Cette liberté dont se prévaut la direction de Sciences Po, d’inviter des représentants de la droite "traditionaliste" davantage connus pour leurs dérapages sexistes que pour leur légitimité sur la scène politique (Jean Lassale), et aujourd’hui de l’extrême droite complotiste, est d’autant plus déconcertante si l’on regarde quelques années en arrière. Nous n’oublions pas en effet qu’en 2014, la direction de l’IEP interdisait à la toute dernière minute une conférence, intitulée « Les relations universitaires franco-israéliennes : enjeux et perspectives », en raison de sa thématique, jugée « potentiellement conflictuelle » .... La pluralité d’opinion semble être un concept pluriel à Sciences Po. Lyon...

De même, à Lyon 2, dont dépend Sciences Po. Lyon, en 2017, le colloque « Lutter contre l’islamophobie, un enjeu d’égalité ? » était également annulé suite à un « problème de format », mais surtout sous la pression de l’extrême droite.

L’Université Lyon 2 faisant deux poids deux mesures en faveur de l’extrême droite complotiste et ascientifique ... franchement on aura tout vu !

P.-S.

P.S : Bien entendu, pour Asselineau, Rebellyon étant financé par la CIA tout cet article n’est que vaste propagande ...

Asselineau, le retour du complotiste à Lyon (mais que fait la CIA ?)

Asselineau, le complotiste réactionnaire qui arrive à la fois à être ENArque et à se croire alternatif, est malheureusement de retour à Lyon pour quatre conférences démagogiques fin octobre (20-21-22). La plupart des lieux lyonnais avaient déprogrammé la dernière fois le passage de ce peu (...)

8 octobre 2011

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

>12 septembre 1948 : tentative d’attentat aérien contre Franco

Le 12 septembre 1948, une tentative d’attentat aérien contre Franco est entreprise par un petit groupe d’exilés anarchistes à Paris. Les audacieux choisissent la voie des airs pour tenter de bombarder la tribune officielle d’une course de bateaux depuis un petit avion de tourisme qui décolle du pays...

>Des Conseils de Bavière à la montée du nazisme

Si l’insurrection spartakiste de Berlin est maintenant connue, les révolutions - car on peut employer le pluriel en raison de leur manque de coordination - qui agitèrent le reste de l’Allemagne le sont moins. Parmi elles, la République des conseils de Bavière, proclamée le 7 avril 1919, fut l’une des...

› Tous les articles "Extrêmes droites"