Blocage de la gare de Perrache, et manif sauvage dans les rues de Lyon.

1761 visites
1 complément

Ainsi une bonne centaines de lycéen.nes accompagnés de quelques activistes se retrouvent à 15h place Carnot par un rendez vous qui a tourné de bouches à oreilles.

Le groupe grossi lentement place Carnot. Les gens arrivent sans trop savoir ce qu’il y a de prévu. Ca parle « d’action coup de point », de blocage ou d’occupation.

Une mini AG commence. Quelques buros monopolisent le mégaphone avec des considérations de luttes et tutti quanti. Mais les gens qui se sont déplacés sont venus pour une action et donc assez rapidement quelques personnes proposent des actions comme bloquer le périf’ ou le tram.
Finalement il y a consensus pour la gare.

JPEG - 889.3 ko
sur les voix !

Très vite la centaine de personne envahie la gare, les quais puis les voix sous l’œil surpris des passager et goguenard du personnel de la SNCF.

JPEG - 577.2 ko
ça rigole

Petite occupation des voix pendant 20 minutes dans une ambiances bonne enfant. De nombreux journalistes mitrailles...
Au bout de 20 minutes la police commence à faire sont apparition et le chef de gare commence à être plus pressent avec à la main une plainte près remplie pour « obstruction de la voix publique ». Il demande l’identité à certain jeunes espérant en trouver un trop naïf pour lui filer sont identité.
Bien sur les lycéens sont pas assez con pour se faire avoir.
Devant la très légère pression l’avis général semble être de partir avant que ça se corse, de rester mobile et de trouver d’autres cibles en ville.

JPEG - 698.4 ko
Et on repart

On sort de la gare et là, débute une manif sauvage. D’abord la rue Victor-Hugo, puis on tourne sur les quais du Rhône. Tentative de faire un sitting mais une bonne part des gens pensent qu’il faut rester mobile car on est pas assez nombreux pour bloquer un axe aussi large.

JPEG - 366.7 ko
seating

Le temps de prendre une décision et un certain nombre de CRS commencent à prendre position face à nous. Ils profitent du « flottement » pour couper le groupe en deux.

JPEG - 498.5 ko
... en actions

On repart direction Bellecour. Y a pas vraiment de but ni de chef, la foule se déplace de manière homogène comme un banc de poisson. Rue de la Ré, puis quelques rues perpendiculaires et on arrive place des Jacobins. Là, les flics chargent un première fois pour nous pousser sur la rue de Brest.
Il s’en suit une série de charges (3 ou 4) qui nous poussent jusqu’à Terreaux. De nombreuses voitures de flics sont dans les rues parallèles pour nous aiguiller vers la place des Terreaux, on sent qu’ils veulent serrer quelques personnes et que le piège se referme. On se dit tous :
« après Terreaux on se disperse dans les rues alentours. »
Encore une bonne course et tout le monde disparait.
Il semblerait qu’il y a eu une arrestation, mais sans plus de précisions.

Vivement la prochaine ! ;)

JPEG - 600.8 ko
manif sauvage 2

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 2 juin 2008 à 05:24, par cheminot

    « il et pas beau le controleur » ?
    ce n est pas un controleur sur la photo,mais un « agent de mouvement » (casquette blanche) qui donne le depart des trains ávec le sifflet et la palette,en relation radio avec le poste d aiguillage et le personnel d accueil.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info