Brèves locales du 23 au 29 avril 2007

1643 visites
3 compléments

On pourra désormais trouver chaque lundi sur Rebellyon, un certain nombre de brèves locales. Nous inaugurons donc la première série ce lundi 30 avril. Vous pouvez participer à la rédaction de celle de lundi prochain, en rajoutant vos brèves dans le forum de l’article en cours de rédaction.

- 25 voitures ont brûlé, dans la nuit de dimanche à lundi, dans les 4e, 5e et 9e arrondissements de Lyon, dans des quartiers plutôt tranquilles, ainsi qu’à Bron et Vénissieux. (Le Progrès, 24 avril).

- Un bureau de vote a été incendié à Villeurbanne, dans l’école Louis Pasteur. Après avoir pénétré dans l’établissement en fracturant les portes, la ou les personnes auraient mis le feu à un isoloir. Seulement des dégâts de fumée, mais le bureau de vote a dû être déplacé (Le Progrès, 24 avril).

- Dans la journée du 21 avril à Vaulx en Velin, une vingtaine de personnes ont caillassé un car de CRS. A une centaine de mètres de là deux jeunes gens jouaient à la play station ; ils seront embarqués quelques minutes plus tard par les CRS. Accusés d’avoir excercé des violences sur des CRS avec usage d’armes (des pierres), le seul majeur des 2 est passé en comparution immédiate : son casier judiciaire n’est plus vierge, il a écopé de 3 mois de prison avec sursis. (Comparution du 23 avril).

- Dans l’après midi du 21 avril à Villeurbanne, c’est la brigade fluviale qui s’est plaint d’un jet de pierre, d’un bras d’honneur et d’un baissage de pantalon alors qu’elle s’approchait de jeunes gens en baignade vers l’écluse ; les policiers intercepteront deux jeunes majeurs qui sont passés en comparution immédiate le 23/04. Convaincus de l’innocence de ces deux là, leurs avocats ont plaidé le renvoi d’audience pour préparer leur dossier et permettre la relaxe : oui, leur répond le Tribunal ; l’un attendra en liberté sous contrôle judiciaire et l’autre en prison jusqu’à la prochaine audience, le 31 mai. (Comparution du 23 avril).

- Le 21 avril à Villeurbanne était tourné un clip de musique dans les rues de la ville ; une centaine de personnes sont présentes sur les lieux du tournage. La présence de la police déclenche des jets de pierre qui déclenchent les tirs au flashball des policiers qui déclenchent la panique dans la foule. Plus tard un jeune homme isolé qui roule en scooter dans le quartier se fait barrer la route par ces même policiers, se fait gazer (lacrymo) puis reçoit suffisamment de coups pour remplir deux pages sur un certificat médical. Lorsqu’il passe en comparution immédiate son avocat plaide la relaxe : il est condamné à 6 mois de prison avec sursis et une mise à l’épreuve pendant 2 ans, à condition d’indemniser les victimes... policières. (Comparution du 23 avril).

- Le lendemain du premier tour, la présidence de Lyon II, sentant certainement le vent tourner sous un jour favorable à la répression tous azimuts, a convoqué 6 étudiantEs à un conseil de discipline le 9 mai, suite à la lutte de cette année contre la transformation de la fac en milieu carcéral (grilles, vidéo-surveillance, cartes individuelles qui enregistrent les déplacements et ouvertures de portes)…

- À Chambéry début avril un jeune s’est tué en scooter en voulant échapper à la police. Une dizaine de voitures ont cramé, le quartier a été envahi par les CRS.

- Flicage au quotidien. Le décret municipal qui date de quelques années et qui est repris chaque début d’année concernant la consommation d’alcool "sur la voie publique" dans les 1er, 3e et 5e arrondissement, peu appliqué jusqu’à présent (?) permet désormais à la police d’harceler toute personne ne consommant pas dans les lieux prévus à cet effet. Plusieurs cas cette semaine de menace d’amendes sur les Pentes, notamment place Colbert ou aux Jardins des Chartreux : 62 € par personne.

- Guillotière. La construction d’un des plus grands poste de police nationale de la région se poursuit dans le dernier quartier populaire du centre de Lyon, déjà cerné par les caméras.

- Dimanche 22 avril, après l’annonce des résultats du premier tour, plusieurs groupes d’individus ont commencé à se réunir dans la Presqu’île. Ils étaient là pour fêter la victoire de Nicolas Sarkozy, insulter tout ce qui ressemble de près ou de loin à un maghrébin et fêter la pré-victoire de Sarkozy.
Mais rapidement, sur la place Bellecour, des groupes armés de barre et fer, de matraques, sont arrivés. Une cinquantaine d’individus, là pour cogner. Ils étaient aidés par des voitures repérant les rebeus, les juifs, les homos, les gauchistes. L’extrême droite, déçue des scores de Le Pen, et les sarkozystes, euphorisés par ceux de Sarko se sont mis à ratonner (même s’ils se sont aussi battus entre eux). Et tout ça à 21 h, en plein centre de Lyon. Leurs cibles s’enfuyaient de la place Bellecour. Au moins trois personnes ont été blessées et ont du faire un tour à l’hosto.
http://vienne-en-lutte.over-blog.com/article-6464216.html

- La famille Raba est revenue clandestinement en France cette semaine, une conférence de presse avec des membres de cette famille expulsée vers le Kosovo a eu lieu jeudi à l’Assemblée Nationale avec RESF. Ce dimanche 29 avril, au CCO à Villeurbanne, les parents Raba ont déclaré qu’ils voulaient « vivre en France, comme tous les Français » et ils ont intimé le futur président de la République à désormais les laisser vivre ici avec leurs enfants, ce qui serait la moindre des choses.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 2 mai 2007 à 15:41

    on est pas de lyon, juste a une centaine de borne, et on sera a dans la lutte et dans la ville dimanche soir. a dimanche.....
    y aura du monde

  • Le 2 mai 2007 à 11:01

    effectivement il est temps de réagir, et pratiquement, sans quoi il ne sert pas à grand chose de se plaindre de la probable élection de sarkozy dimanche prochain.

    alors organisons-nous, face aux fafs qui seront certainement de sortie ces prochains jours, mais surtout face aux flics qui plus encore se sentiront tout permis.

    soyons présent dans la rue avec nos groupes de potes dimanche soir, et ripostons au quotidien au flicage de nos quartiers : fly, affiche, rassemblement, soutien aux personnes inculpées, « patrouiller les flics » comme disaient les black panthers, et mettre en place toutes sortes d’actions pour ne pas se laisser dicter sa loi par une bande de milicien-ne-s aux ordres de la municipalité ou de la préfecture...

  • Le 1er mai 2007 à 10:00

    Je confirme le harcélement quotidien de la police sur les pentes de la X-Rousse par rapport aux jeunes qui osent boire une bière dans un parc... pour en avoir été victime une fois au « jardin de la grande côte » la semaine dernière et témoins samedi 28 avril au « jardin des plantes ». Pour l’instant c’est surtout la police municipale qui opère (non sans qualquer les méthodes de la police nationale -mépris, humiliation, violence verbale...-). Mais Samedi soir au « jardin des plantes » la police municipale etait « épauler » par la BAC. A quand un sursaut x-roussien ?

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

>La propagande de Bolloré n’est pas la bienvenue à la Guillotière

Après plus d’une semaine de délire médiatique et sécuritaire à la Guillotière, Jean Marc Morandini le pointeur et Jordan Bardella le raciste veulent venir pavaner place du pont pour alimenter cette polémique lancée entre autres par l’association réactionnaire la Guillotière en colère. Donnons leur...

>[Genève] Manifestation contre la venue de Zemmour

Aux groupes, collectifs, associations, partis et individu.e.x.s qui ont à cœur de lutter contre la normalisation du fascisme et de l’extrême-droite et leur présence à Genève, rendez-vous le 24 novembre à 18h.

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"