Ce matin une heure de blocage des voies ferrées entre Perrache et Jean-Macé

905 visites
3 compléments

Ce matin une centaine de personnes (quasi toutes étudiantes) ont investi les voies ferrées au niveau de Perrache et ont remonté doucement en chantant jusqu’à Jean-Macé. La trafic a été interrompu une petite heure.
L’action s’est parfaitement déroulée. Les flics sont arrivés à la fin de l’action au niveau de Jean-Macé (environ 3 ou 4 camions de CRS). AucunE blesséE et aucune arrestation.

Une partie des personnes se sont ensuite dirigées vers la fac de Lyon 2 Bron.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 9 novembre 2010 à 22:11, par chat

    tof, ça fait plaisir de voir qu’il n’y a pas que des masochistes chez « les travailleurs ».

    Vous êtes-vous déjà interrogé sur ces deux mots collés ensemble : « les travailleurs » ?

    Ne trouvez-vous pas ça bizarre ?

    N’y a-t-il, pas, derrière, « les non-travailleurs », c’est-à-dire les riches qui n’ont pas besoin de travailler, ou très peu ?

    Révoltez-vous, cheminots ! Nous sommes avec vous ! Nous ne lâcherons rien ! Courage ! À ceux qui vous qualifient de « preneurs d’otages », dites-leur d’ouvrir un dictionnaire et de vérifier la définition du mot. Nous les vaincrons par la langue, les arguments, et s’il le faut...

  • Le 9 novembre 2010 à 20:54, par tof

    félicitation j’ai eu deux heures de retard au boulot
    merci et continuer comme cela

    un cheminot en colère

    que les siens aient repris le travail

    je suis fier de vous et j’attends
    le jour ou ????
    ont vous rejoindra !!!!!!!!!!!

    dans la lutte
    la lutte continu

  • Le 9 novembre 2010 à 20:28, par Dav’

    Bien joué pour cette petite action ! Perso j’étais dans un train qui venait de Bourg et donc à peine rentré on nous annonce que des manifestants-es occupent la gare (là un sourire sur mes lèvres...). Cependant un petit reproche : si un tract avait été publié, j’aurais pu l’imprimé et le diffuser dans le train auprès de ces gens qui spontanément se sont écriés : « chomeurs ! ». Du coup j’ai finis ma nuit avec l’espoir d’arriver et apporter mon aide à l’action quand la sncf nous annonce cette fois que « la gare a été libéré » (non mais sérieux on se croirait en temps de guerre quand ils sortent des conneries pareil !). Et là et bien grosse déception, je suis allé au turbin comme d’hab’ (et comme ces voyageurs-euses qui finalement n’auront même pas eu le temps de véritablement subir « l’occupation »...), bien blasé de ne pas en avoir été mais avec l’espoir que ce mouvement n’était pas encore mort... Merci et courage : on ne lâche rien !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info