Collectif Ouvrons les yeux : se mobiliser contre les expulsions

1752 visites

Un groupe d’étudiant⋅e⋅s de l’ARFRIPS se mobilise en soutien à un camp expulsable à coté de leur école.

Nous sommes un groupe d’étudiant⋅e⋅s de l’ARFRIPS à Vaise, une école de formation, de recherche et d’innovation en travail social. Nous sommes interpellé⋅e⋅s et indigné⋅e⋅s par la situation d’un bidonville voisin de l’établissement, qui est en fait un parking souterrain à haut risque d’incendie, et dépourvu d’électricité.
Y vivent 120 personnes : une quarantaine de familles, dont tous les enfants sont scolarisés dans le 9e arrondissement. Ce camps devait être expulsé avant fin juin, mais la procédure d’appel du propriétaire du terrain [la SACVEL, bailleurs sociaux] ayant abouti, le camp peut être démantelé et les familles expulsées à tout moment.
Une prise de conscience citoyenne a émergé et nous avons crée notre collectif Ouvrons Les Yeux en mars. Il est actuellement composé d’une vingtaine d’élèves monit⋅rices⋅eurs éducat⋅rices⋅eurs et éducat⋅rices⋅eurs spécialisé⋅e⋅s, persuadé⋅e⋅s qu’à plusieurs, nous pourrons faire bouger les choses !

Nos objectifs sont simples :

- Être un soutien dans l’urgence pour les familles : nous avons établi avec elles une liste de leurs besoins que nous avons diffusé au plus large qui nous permettent de leur faire passer des dons de produits d’hygiène, de nourriture et de vêtements. Nous récoltons des fonds grâce à une vente régulière de gâteaux à l’ARFRIPS, permettant l’achat de produits neufs. Des boulangeries du quartier nous offrent leur invendus chaque semaine.

- Nous préoccuper du sort des familles post expulsion, puisqu’elles ont été très claires sur leurs souhaits d’obtenir l’accès à un logement pérenne après l’expulsion, mais que très peu seront potentiellement relogées. Pour cela nous nous sommes mis en contact avec Médecins du Monde et C.L.A.S.S.E.S. ; qui interviennent quotidiennement sur le camps afin de faire converger nos actions de manière cohérente, et de nous coordonner au mieux pour le jour de l’expulsion : jour qui peut arriver n’importe quand, et où nous aurons besoin de CITOYENS !

Nous avons interpellé notre institution l’ARFRIPS afin qu’elle se positionne moralement et publiquement contre les discriminations qu’elle tend à réduire dans son éthique d’enseignement et de recherches. L’ARFRIPS soutient publiquement notre Collectif (de façon matérielle) mais elle s’est refusée à prendre une position institutionnelle directement en faveur camp, du fait de la politique régionale de Wauquiez qui a la main mise sur la moitié des financements du centre de formation, et qui a l’habitude de couper les vivres aux assos dont la politique ne lui plaît pas… !
Nous nous apprêtons à faire bouger la mairie de Lyon 9e, et à leur demander d’agir dans l’intérêt et surtout dans le respect des droits de ces familles.

Bref nous sommes en colère contre le manque de considération nationale et régionale qui laisse ces personnes survivre dans des conditions scandaleuses. Cela porte atteinte à leur dignité humaine, et viole de ce fait les principes fondamentaux de la Constitution. Nous rappelons que des lois et droits existent déjà et sont chaque jour bafoués : une circulaire en 2012 a clairement stipulé qu’aucun démantèlement de bidonvilles ne devrait se faire dans l’urgence sans solution de mise à l’abri ni accompagnement social / scolaire. Nul n’est censé ignorer la loi et surtout pas le gouvernement, qui est le premier à la violer et surtout lorsqu’il s’agit des Roms !

Aujourd’hui la solidarité en France est devenue un délit et nous rappelle de sombres heures de l’Histoire, nous pensons de ce fait que ne pas prendre position, c’est prendre position. Plus nous serons nombreux⋅ses à nous engager, plus nous pèserons dans la balance. Nous devons revendiquer de façon collective les droits d’accès à la domiciliation, à la santé, à la sûreté, à l’éducation, la protection des enfants et la dignité de ces familles !

Nous invitons tous les Lyonnais motivés et concernés à rejoindre notre Collectif !
Pour nous contacter par mail : collectif_ouvrons_les_yeux@riseup.net

Ce collectif a été interviewé par le Canut infos du vendredi Soir, retrouvez l’émission complète sur leur blog

ou juste l’interview ici :

Entretien avec deux membres du collectif Ouvrons les yeux
Canut Infos du vendredi
12 mai 2018

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

>Appel à témoin - Zaâma d’banlieue et JALB

Dans le cadre d’un projet d’exposition multimédia autour des luttes des populations de l’immigration post-coloniale dans l’agglomération lyonnaise depuis les années 70, nous recherchons des personnes ayant été membres ou proches des collectifs Zaâma d’banlieue et/ou JALB (Jeunes Arabes de Lyon et sa...

>Causerie du mardi aux Clameurs, mardi 17 septembre

Comme d’habitude, il sera question d’actualité ! L’expulsion de l’amphi Z, l’affaire Balkany, les drones en Arabie Saoudite, les extra-terrestres... ce qui n’exclut pas vos propositions ! Mardi 17 septembre de 19h00 à 22h30 au bar fédératif les...

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"