Comment réagir pour éviter l’expulsion de la maison occupée du 88 rue Anatole France ?

1254 visites
2 compléments

Appel à contribution.

Ce mercredi après midi, hier 30 janvier, étant allée faire recharger les cartes TCL pour les
enfants du 88, rue Anatole France qui sont scolarisés, les familles
m’ont informée que la police était venue hier et leur avait dit que
lundi ils devraient être tous partis.

Dans ce squat, il y a 11 familles dont une trentaine d’enfants dont des
touts petits (1 mois, 6 mois, 1 an et .....). Où vont-ils aller ? Que
vont-ils devenir ? Ils n’ont pas l’air de vouloir retourner en Roumanie.
Donc ils vont continuer à errer d’un lieu à un autre ...

Des enfants,
des jeunes (environ une douzaine) sont scolarisés dans diverses écoles
ou collèges de Villeurbanne ... cela veut dire qu’ils seront à nouveau
déscolarisés. Comment peuvent-il avoir envie d’aller à l’école si ils
sont rejettés de partout ? En même temps, les parents sont inquiets mais
ils ne sont pas prostrés ... ils continuent à faire des poêles avec des
bidons, des caisses ... , les femmes la lessive ... Pas d’électricité
puisqu’elle a été coupée la semaine dernière. Ils vivent sur deux étages
dans le noir, s’éclairant pour certains avec des bougies !!! pour
d’autres c’est le chauffage qui les éclaire...

Que faisons nous ?

Nous pensions que ces familles avaient peut être la
chance de rester dans ce squat, car le propriétaire serait en Italie et
ne s’inquiétait pas de sa maison . On leur a dit que la maison allait
être démolie pour construire autre chose, cela n’est pas étonnant mais
était-ce urgent au point de faire partir ces familles en plein hiver...
La vie des touts petits est en danger si une solution n’est pas trouvée.
Comment pouvons nous réagir ?

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 1er février 2008 à 15:46

    À savoir :
    - les flics ne peuvent pas intervenir légalement s’il n’y a pas eu de procédure d’expulsion devant un tribunal.
    - la tactique de dire aux gens qu’ils doivent avoir dégagé avant telle date est une tentative d’intimidation hors de toute légalité, mais assez fréquente.
    - le mieux à faire est de trouver quelques personnes françaises, qui parlent bien le français et qui peuvent avoir l’air sûres d’elles, pour faire une permanence dans la maison lundi. Si les flics reviennent réellement, ce qui est peu probable, il faut leur demander en vertu de quoi ils agissent, si une ordonnance d’expulsion a bien été pronnoncée, etc.
    - pour après lundi, dans tous les cas, il faut guetter l’huissier qui apporterait une convocation au tribunal, et se mettre en relation avec un-e avocat-e.
    - enfin, c’est toujours utile de faire remonter ce genre d’histoire à l’Alpil (04 78 39 26 38). Avec un peu de chance, ils peuvent prendre plus ou moins les choses en main, conseiller un-e avocat-es, faire jouer leurs contacts...

  • Le 31 janvier 2008 à 17:13

    Toi qui as écrit cet article, je veux bien t’en dire quelque chose, mais pas sur le site. Est-ce que tu me donnerais une adresse internet, en m’écrivant à mercred(arobase)voila.fr ? Je ne vais pas changer la situation, mais il y a un truc assez bien à savoir dans ce cas, si c’est la première fois que tu y es confrontée...

    k.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info