Communiqué post-Zbeul de la conférence de Jean Lassalle à Science-Po Lyon

1519 visites

Compte-rendu du Zbeul : risposte féministe anarchiste organisée et déter VS scienpistes virilistes, violents, communautaristes, élitistes, outils servils de l’État macroniste.

Mercredi 14 novembre 2018, nous avons fait annuler la conférence en présence de Jean Lassalle, organisée par l’association Ogmios, à Science Po, par le bruit et la fureur. Notre colère, notre indignation, dont les raisons sont éclairées par l’appel au zbeul précédemment publié sur ce site (voir lien en bas de page), ont su triompher de la violence sexiste que représentait l’invitation d’un prédateur sexuel notoire à Science po.
Pour rappel, nous citons à nouveau les propos tenus par les camarades de Science Po Lille qui ont fait face à la même situation et ont fait annuler la conférence de Jean Lassalle :
« Nous considérons qu’inviter un agresseur sexuel pour débattre et discuter du harcèlement sexuel est non seulement irrespectueux vis a vis des victimes et survivant.e.s d’agressions à sciences po comme ailleurs, mais aussi illusoire dans la mesure où nos questions pourraient et seront éludées. Ce que nous condamnons, ce sont les propos tenus en réunion visant à minimiser les agressions sexuelles. Ce que nous condamnons, c’est le caractère systémique des violences et de la réduction au silence de celleux qui militent contre ce système. »

L’odieuse proposition faite au collectif pamplemousse, d’intervenir en début de conférence, ou selon leurs propres mots, de « service de caution féministe », a achevé de démontrer l’indignité de l’administration de cette école.

Cette violence sexiste, d’abord symbolique, s’est incarnée dans les coups, insultes et menaces que nous avons reçu.e.s de la part d’étudiant.e.s de Science Po : des tentatives de détruire des effets personnels, des bras tordus, une camarade poussée à terre, des insultes misogynes variées et des appels au viol. Le groupe IEP de Lyon en Lutte en fait état (Groupe Facebook : IEP de Lyon en lutte) ainsi que le Syndicat Solidaire Étudiant (Groupe Facebook : Solidaires Etudiant-e-s Lyon).

Notre protestation fut également l’occasion de révéler le vide béant de la moindre conviction politique chez les étudiant.e.s de Science Po présent.e.s à la conférence. Qui gueulant en chœur « Lassalle ! Lassalle ! » ou « Science po ! Science po ! », ont effacé le moindre doute qu’il restait sur leur absence d’indépendance intellectuelle ainsi que sur le sentiment élitiste et communautaire qui les caractérise.
L’apolitisme puant, car il ne fait que légitimer le système capitaliste néo-libéral, et le légalisme grotesque revendiqués dans les réactions en langue de bois que nous avons pu lire sur Facebook révèlent un profond mépris de classe chez les élèves de cette école qui n’incarne pas une seconde les valeurs qu’elle revendique.

Nous avons, parait-il, nui à « vie commune » de l’école et cela nous donne assez à rire pour toute une saison. De quelle vie commune peut se revendiquer une école qui n’a pas démontré la moindre solidarité envers des camarades féministes ? Les revendications qui s’opposent à l’oppression patriarcale ne sont pas sujettes au débat mais au respect. À ce sujet, l’association Ogmios a préféré conserver sa fierté masculiniste minable au lieu d’annuler la venue de Jean Lassalle.

À ceux qui nous accusent de violence, qu’iels se regardent dans un miroir, iels apprendront à différencier leur propre brutalité de notre détermination et des moyens non-violents qu’elle s’est donnée lors de cette conférence : des cris, des chants, de la musique. Nous les invitons également à réaliser qu’iels ne font ici que répéter le discours de répression grandissante de la moindre revendication sociale qui sévit aujourd’hui. Un article : « Cette guerre de basse intensité contre toute forme de révolte » de Gaspard d’Allens (journaliste condamné pour sa présence à Bure, contre tout principe démocratique d’indépendance de la presse) et un livre, Comment la non violence protège l’État de Peter Gelderoos, commenceront à vous apprendre ce que cette école, outil de la servilité étatique, ne saura bien évidemment pas vous enseigner.

Nous avons viré Lassale-té, faites donc le ménage parmi vos ordures virilistes.

Les individu.e.s extérieur.e.s à l’Institut Élitiste et Patriarcal

Riposte Féministe : Appel au Zbeul à Sciences Po Lyon pour la venue de Jean Lassale le 14 novembre

L’association étudiante Ogmios veut faire venir Jean Lassalle à Sciences Po Lyon. Ce prédateur sexuel notoire, qui a reconnu certains faits qui lui ont été reprochés, est une des multiples figures de l’hétérocis patriarcat bourgeois et (...)

15 novembre 2018

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Politicaillerie » :

>Les 7 ambitions du gouvernement pour prévenir et punir les manifestations

Le 23 octobre 2018, le sénat proposait 7 mesures pour encadrer encore plus les manifestations. S’emparant de ce projet « clef-en-main » qui lui était servi par la frange la plus réactionnaire de la droite, le gouvernement a su profiter de l’aubaine pour apporter une réponse répressive et liberticide...

> Tous les articles "Politicaillerie"

Derniers articles de la thématique « Rapports sociaux de genre » :

> Tous les articles "Rapports sociaux de genre"