Du rififi à l’Opéra de Lyon

3159 visites
2 compléments

Avec un budget (2016) de 37 millions d’euro et 370 employé⋅e⋅s, l’Opéra de Lyon est la plus grosse institution culturelle de la région, c’est aussi l’un des plus gros budget pour la collectivité. La colère gronde pourtant dans la très mondaine maison de l’opéra de Lyon. Les représentations de l’hymne pacifiste du compositeur anglais Benjamin Britten le War Requiem qui jouaient en ce mois d’octobre ont été précédées d’une prise de position d’une représentante du personnel. Petit retour sur la situation

Avec un budget (2016) de 37 millions d’euro et 370 employé⋅e⋅s, l’Opéra de Lyon est la plus grosse institution culturelle de la région, c’est aussi l’un des plus gros budget pour la collectivité. En effet une convention de subvention le lie à différentes institutions locales ce sont ainsi 18 millions qui émanent de la Ville (plus de 13% du budget patrimoine et culture de la ville à lui tout seul), 6 millions de l’Etat , 3 millions du Département du Rhône et 3 autres millions de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (soit un total de 30 millions d’euro sur les 37 du budget total). A ces Subvention il faut ajouter les mise à disposition de personnel qui coûte à la ville environs 10 millions d’euros supplémentaires. Malgré l’importance des ces investissements de la collectivité il semble que le personnel soit loin d’y être une priorité.

La colère gronde en effet dans la très mondaine maison de l’opéra de Lyon. Les représentations de l’hymne pacifiste du compositeur anglais Benjamin Britten le War Requiem qui jouaient en ce mois d’octobre ont été précédées d’une prise de position d’une représentante du personnel (voir document plus bas). Il faut dire que depuis quelques années si l’opéra est loué pour la qualité des œuvres qui y sont jouées, le personnel subit lui des conditions de travail toujours plus dégradées. Dès 2012 on apprenait à ce propos par Lyoncapital que « Les contentieux aux prud’hommes de l’Opéra sont montrés du doigt par la chambre (Ndr : Chambre régional des comptes) : onze sur la période 2005-2009, ayant occasionné pas moins de 97.000 euros de frais ». En 2014 c’est une lettre ouverte d’une partie du personnel réclamant la tête de leur directeur qui attirait l’attention sur la question. En 2016, ce sont les agents d’accueils de l’Opéra qui se fendaient eux aussi d’un courrier à leur direction dans laquelle ils dénonçaient leurs condition de travail et le manque de considération de la direction à leurs égard [1]. Entre temps la direction et les délégués du personnel ont mis en place une commission « bien travailler ensemble » qui sur le modèle des consultations citoyennes semble surtout être un moyen pour la direction de payer quelqu’un pour tenté de désamorcer la colère des employés sans chercher de réelles améliorations en terme pratique. En début d’année c’est finalement le site d’information médiacités qui révélait les frais de "Diva" du directeur de l’institution... ce qui à l’opéra tenait du secret de polichinelle.

Depuis le début de l’année 2017 cette contestation disparate semble se mettre en ordre de bataille, et plusieurs assemblées générales ont été pour le personnel l’occasion de discuter des formes de mobilisation possible. C’est dans ce contexte que se déroule les interventions de début de spectacle. Le niveau de tentions est tel que celle ci sont systématiquement suivies d’une intervention de la direction qui se félicite en substance de la qualité du travail présenté au public.

JPEG - 568.2 ko

Cliquez sur le document pour agrandir

Notes

[1La situation du service accueil est d’ailleurs particulièrement compliquer et se sont pas moins de 5 personnes qui se sont succédé à la tête des agents depuis 2 ans

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

› Tous les articles "Salariat - précariat"

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

>La bataille des retraites va démarrer !

Si les gilets jaunes ont permis un ralentissement du programme de réforme des retraites prévu par le gouvernement, ne nous y trompons pas, il n’est pas passé à la trappe pour autant ! La réforme des retraites, c’est pour cet automne, et ça concerne tous les salarié·e·s ! Pour s’y retrouver un peu...

› Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"