Euro de Foot 2016 : militarisation de la société et fermeture de l’espace public, ça pique !

693 visites
1 complément

L’Euro 2016 de foot commence aujourd’hui et Lyon accueillera six matchs dans le stade Aulas de Décines. Quelles conséquences pour les Lyonnais.e.s et leur mouvement social ?

Cloisonner l’espace public

Le dispositif le plus impressionnant mis en place à Lyon est assurément la "Fan-Zone" de la place Bellecour. Cette privatisation à grande échelle de l’espace public se traduit par une fermeture totale de la place. La "Fan-Zone", d’une capacité d’accueil d’un peu plus de 20 000 personnes, sera complètement clôturée par des barrières, il y aura des palpations aux entrées et il y aura un système de consignes pour les sacs. Entre 100 et 120 agents de sécurité privés sont recrutés en plus des services de la police municipale et de la police nationale qui sont également mobilisés dans le pourtour de la Fan Zone. Le parking situé sous la Place Bellecour, restera fermé pendant un mois et les accès en voiture seront limités en soirée.

JPEG - 124.4 ko

Installée sur l’ensemble de la place Bellecour, la fan-zone sera le cœur des activités festives de l’Euro 2016 à Lyon. Elle accueillera les supporters venus de toute l’Europe et les habitants du Grand Lyon, qui pourront assister à la retransmission de chaque rencontre du tournoi sur écran géant [---]
La fan zone est un espace entièrement sécurisé, ouvert tous les jours de matchs de 12h à 23h45. Son accès est gratuit [1].

Des flics, encore des flics

Le préfet a décidé la mise en place du plan ORSEC [2] à Lyon pour la durée de l’Euro. Celui-ci vient s’ajouter à la mobilisation de l’ensemble des effectifs de police nationale et municipale.

Au sein de la police municipale, l’Euro verra le déploiement de la cinquantaine de flics du GOM (Groupe opérationnel mobile). On rappellera que ces flics ont été armés il y a peu par un Gérard Collomb qui s’était pourtant exprimé de longue date contre cette mesure.

La venue de renforts de la police nationale supplémentaire est également évoquée par les flics :

"Tout le monde est sur le pont avec l’État d’urgence. Nous savons depuis longtemps que les congés sont interdits durant l’Euro. Nous ne pouvons pas mobiliser plus d’effectifs ici, donc il nous faudra des renforts. Mais, pour l’instant, nous ne connaissons ni la nature, ni le nombre des collègues qui viendront nous épauler pour l’Euro" [3]

Le déploiement policier est également l’occasion de plusieurs "exercices" grandeur nature par la police. Un premier exercice a déjà eu lieu en gare de la Part Dieu le 3 mai dernier. Par ailleurs, mardi 7 juin, une simulation d’attentat kamikaze et à l’arme lourde dans la fanzone de Bellecour est organisée entre 20h et 23h.

L’Euro sous pression du mouvement social

La poursuite du mouvement social pendant l’Euro fait partie de la hantise des pouvoirs publics.
Vendredi 13 mai, face à une manifestante poursuivie suite à la manifestation sauvage du mardi précédent dans les pentes de la Croix-Rousse, la procureur réclamait une peine lourde, sur l’argumentaire suivant :

Au-delà du débat d’idée (des idées ?) il y a une attente majeure il faut donner une réponse forte et rapide, il faut montrer l’exemple pour l’Euro dans un mois, il faut montrer qu’à Lyon on ne casse pas sans risque.

L’Euro 2016, au-delà de l’engouement sportif et convivial que le football peut susciter, semble cependant être davantage synonyme de restrictions et de répressions. Les dispositifs de "maintien de l’ordre" se multiplient. La répression du mouvement social s’annonce justifiée au nom de la communion sportive. « On ne va pas s’asseoir sur nos conditions de travail pour 2,5 millions de footeux. S’il faut faire péter l’Euro, on le fera péter. » [4]. Ici et , on lit des appels à perturber la mascarade, à bon entendeur... rendez-vous le 14 juin !

Notes

[1Source : site du Grand Lyon

[2pour ORganisation de la réponse de SECurité civile

[4Fabien Villedieu, syndicaliste SNCF

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 10 juin 2016 à 21:06, par P’tit Louis

    Une simple réponse aux médias aux ordres et aux chargé de com’ des gouvernants.
    Si on part sur 65M de la populace en "notre" territoire et 2,5 M de footeux combien est le pourcentage de ces derniers qui nous prennent en "otage" pendant 1 mois ??? et qui vont nous gavez d’un tas de ... et tout le toin-toin ...
    Perso, bien que les maths sont plus dans les choses que je ne pratiques plus au quotidien je trouves 1.625%, à vérifier ...

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

> Tous les articles "Salariat - précariat"