Face à la répression : on est pas toust.e.s seul.e.s ! Appel à rassemblement de soutien pour les comparutions des interpellé.es de Lyon

2446 visites

Venez soutenir les personnes interpellées, au tribunal judiciaire de Lyon, les lundi 3 juillet et mardi 4 juillet, à partir de 14h ! Montrons que cette révolte n’est pas isolée !

  • Les salles de comparutions immédiates évacuées pour un t-shirt.

    Alors que la séance venait de commencer dans une des salles de CI ou beaucoup de soutiens se trouvaient, la police a décidé de prendre à partie une des personnes présente en lui demandant de sortir de la salle, au prétexte du slogan sur le T-shirt qu’elle portait, provoquant l’opposition générale de la salle.

    L’audience a alors été suspendue et les salles évacuées, les deux salles de comparutions immédiates réouvrant à huit clos. Une soixantaine de personnes se sont alors retrouvées dans la salle principale du tribunal en chantant « tout le monde déteste la police » et « la police mutile, la police assassine ! ».

    La justice (de classe et raciste) s’abattra donc à huis clos alors que partout en France des mois de prison ferme tombent pour des vols de denrées alimentaires et des jets de projectiles.

    On ne se taira pas, pas de justice, pas de paix !

  • Point rapide sur les délibérés d’aujourd’hui. Solidarité avec toustes les interpellé.es et victimes de la répression.

    • La 1re personne, malgré un casier vierge, écope de 4 mois de zonz ferme avec mandat de dépôt (donc emprisonnement directement à la sortie de l’audience), 8 mois de sursis, 500€ de « préjudice » pour chacun des flics en partie civile (3). Et tant qu’à faire, interdiction d’aller à Vaulx en Velin pendant 5 ans
    • Pour une autre personne qui était en liberté conditionnelle : 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, 800€ par flic (4) et 1000 balles de plus pour faire bonne mesure...
    • La dernière personne prend 6 mois de sursis, 105 heures de tig et interdiction de port d’arme pendant 5 ans.

    On rappelle que les flics n’ont pas eu d’itt, que la cagnotte pour la famille du policier tueur a atteint le million quand dans le meme temps on menace de couper les allocations aux familles de quartiers et on les tient pour responsables, que la personne qui a sorti l’adresse du flic en question a été jugée directement et est actuellement en taule alors que le flic de son côté n’est toujours pas passé devant les tribunaux, et on rappelle aussi que demain après-midi dès 14h il y aura encore 25 comparutions immédiates au tribunal rue Servient et que venir soutenir c’est essentiel, comme participer aux caisses de soutien, pour la famille de Nahel, la legalteam antiraciste ou la caisse de so lyonnaise.

  • Point sur les comparutions d’aujourd’hui avant le délibéré

    Sur les 6 comparutions immédiates qui ont eu lieu aujourd’hui, 3 étaient en lien avec les révoltes de ces derniers jours.
    Sur ces 3 là, les flics ce sont constitués « partie civile » pour 2 d’entre elles. Aucun des flics n’a été blessé mais ils réclament des dédommagements pour préjudice moral.
    Le proc requiert 6 mois ferme et 12 avec sursis/TIG/ stage de citoyenneté pour 2 des personnes et 18 mois ferme et interdiction de port d’armes de 5 ans pour la dernière personne qui avait déjà un casier et était en liberté conditionnelle.

    Pas un mot n’a été prononcé sur la mort de Nahel

    Le délibéré est en cours ...

    (Ps : A noter qu’au même moment 2 fafs passaient, eux, devant le Juge des Libertés et de la Détention(JLD) pour un mandat de dépôt après s’être fait arrêter samedi soir à Bron avec un fusil et des munitions dans une voiture avec fausses plaques.)

  • Un point sur la situation à Lyon ce matin avant le début des procès

    Les derniers chiffres sont tombés, dans la nuit du 29 au 30 juin et du 30 juin au 1er juillet il y a eu en tout 99 garde-à-vue (dont 24 mineurs) et dans la nuit du 1er au 2 juillet 35 garde-à-vue.
    Au plan national, on décompte plus de 3 000 arrestations en moins d’une semaine.

    40 personnes feront l’objet de procès plus tard et 10 font l’objet d’alternatives aux poursuites. Plusieurs enquêtes sont encore en cours pour incendies ; ainsi que « tirs de grenaille » sur policiers (à Vaux-en-Velin).

    Il y a 17 personnes incarcérées à la prison de Corbas dans l’attente de leur comparution immédiate (CI) mardi à partir de 14h.
    Fait inédit : mardi il y aura 3 salles réquisitionnées (contre une seule habituellement) pour effectuer plusieurs audiences simultanées de CI pour les 25 personnes jugées. A priori aucun inculpé ne passera lundi en CI.

    Pour les mineurs arrêtés, peu d’informations filtrent. Certaines familles ne savent même pas où ils sont (à l’EPM, en foyer ?). Eux ne passeront pas en CI mais devant le juge pour enfants (dans le même tribunal que les CI).
    Peut-être encore des audiences lundi.

    Au vu du nombre d’incarcérations et des retours des 1ers procès avec des peines très sévères (Bobigny, Nanterre, Grenoble ...), on peut craindre que la justice n’essaye de poursuivre le sale travail de la police et d’écraser les inculpés. D’où l’importance d’être nombreuxes mardi !

De nombreuses personnes ont été arretées à Lyon suite aux dernières nuits de révoltes. Plusieurs ont été déférées et passent aujourd’hui devant le Juge des libertés et de la détention en vue d’une comparution immédiate lundi 3 et mardi 4 juillet.

Beaucoup ont d’ores et déjà été placé.e.s en détetion provisoire dans l’attente de leur procès. Soyons solidaires, rencontrons nous, organisons nous face à la répression !

Pour la région lyonnaise, il y a eu environ :

  • Une douzaine de personnes placées en garde à vue dans la nuit du 29 au 30 juin
  • 49 pour la nuit du 30 au 1er juillet
  • 35 pour la nuit du 1er au 2 juillet.

Ceraines familles sont sans nouvelles de leur proches. Soutien à elles !

A notre connaissance 17 personnes sont à Corbas, elles vont passer en CI entre lundi et mardi. La situation est inédite, ils ont pas assez de magistrat sous la main, du coup, il y a encore des dizaines de personnes dans les dépots du tribunal et de Marius Berliet ...

Montrons que cette révolte n’est pas isolée, venez soutenir les personnes interpellées, au tribunal judiciaire de Lyon, les lundi 3 juillet et mardi 4 juillet, à partir de 14h !

Nous ne sommes pas tout.e.s seul.e.s

P.-S.

Avocate disponible pour les comparutions immédiates du lundi 3 ou mardi 4 juillet : Céline Cooper.

Si l’un.e de vos proches comparait devant le juge en CI ces jours n’hésitez pas à désigner cette avocate.

Vous pouvez toujours contacter la caisse de solidarité : 06 43 08 50 32

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

› Tous les articles "Répression policière"

Derniers articles de la thématique « Justice / Enfermements » :

› Tous les articles "Justice / Enfermements"