Site collaboratif d’infos alternatives

Grand Banquet des Ingouvernables le samedi 15 avril

3 compléments

Samedi 15 avril, au Rafio, à partir de 12h, ramène tes potes, tes plats cuisinés et tes envies de t’organiser.

Une centaine de palettes se volatilisent dans une zone commerciale des environs de Lyon, des victuailles apparaissent par miracle d’une association de malfaiteurs. Ici et là on se rejoint pour mettre en commun des recettes un peu folles. Dans la rumeur des visseuses, des bricoleurs en herbes enchevêtre palettes et planches en bois pour monter des tables en kit. Ce qui se prépare ? Un banquet de retrouvailles ! Un radeau géant pour partir à l’aventure ! Un moment de joie et de magie commune !…..

Pourtant on aurait toutes les raisons d’être un peu dégouté-es…

La campagne présidentielle qui se joue interpelle tant par sa médiocrité que par le désintérêt qu’elle suscite. Rien n’est plus ordinaire que l’offensive à laquelle nous faisons face, cette offensive qui sature l’espace public et politique, et qui nous dit, allez voter, prenez part à cette vaste blague et soyez solidaires d’un système politique en décomposition.

L’argument du vote utile n’ est jamais apparu aussi hypocrite. La “démocratie” brandit, comme justification, la montée d’un autoritarisme qui la gangrène déjà. Voilà maintenant près d’un an et demi que l’état d’urgence a été décrété, octroyant toujours plus de pouvoirs aux flics et restreignant dans le même mouvement nos libertés. L’anti-terrorisme est devenu une forme de gouvernance et pour eux, la sécurité est la première de nos libertés. Aucun des candidats susceptibles d’accéder au pouvoir n’a prévu d’inverser cette tendance.

Celles et ceux qui aspirent à nous gouverner, de quelque bord qu’elles ou ils soient, seront les continuateurs des gouvernements précédents. Ils nous promettent toujours plus de précarité et toujours moins de liberté. Ils serviront toujours les intérêts de ceux qui nous exploitent et nous dominent. État d’urgence, xénophobie, dégradation de nos conditions de vie, d’étude, réformes des retraites, du travail, ubérisation, flexi-sécurité etc. sont leurs mots d’ordre communs. Leurs programmes auront les mêmes effets : accentuer les inégalités.

Nous ne sommes plus dupes de cette mascarade électorale et nous ne sommes pas seuls, si l’on en croit le taux d’abstention en constante augmentation. Le vote ne suscite plus d’espoir, il est bien souvent le résultat de la peur suscitée par l’épouvantail fasciste que l’on ne cesse d’agiter sous nos yeux. Nous n’avons plus envie d’asseoir leur légitimité en votant contre un monstre qu’ils ont eux-mêmes fabriqué et dont ils s’inspirent de plus en plus.

Face à leurs échéances et leurs échecs, nous voulons construire nos propres perspectives. Nous sommes déterminés à penser le politique hors des cadres démocratiques qui nous ont été imposés. C’est ici et maintenant que nous voulons construire une réelle solidarité et créer les conditions de notre émancipation.

Tables et Commune

Ce banquet c’est d’abord une proposition de mise en commun à grande échelle de tout ce qui nous habite en ce moment. Un temps où on puisse éprouver en un même lieu cette texture et cette aventure collective qui se construit en plein d’endroits de la ville. Pour approvisionner cette tablée : le plein de mystères, des fourneaux à allumer, des étals de grands magasins à dépouiller, des bonnes bouteilles à repêcher, des complicités paysannes à activer.

Pour ça, nous invitons chacune des personnes ou des groupes intéressés à prendre très au sérieux cette invitation en préparant un petit quelque chose à partager : textes renversants, entremets exquis, alcools frelatés, discours porteurs de fièvres et de folies communicatrices, prochains rendez-vous ou toutes autres propositions conspiratives… Des chansons, des cris de guerre, des formules magiques avec au bout, au moins, des petites parcelles de perception et d’ambition communes : devenir ingouvernables, vivre à plein, foutre des grains de sable dans leur machine.

Se rendre ingouvernable, construire l’autonomie

Dans la suite de ce banquet on aimerait proposer différents ateliers, groupes de travail pour commencer à se poser ensemble la question de l’autonomie et de comment se doter à court et à long terme d’outils communs sur Lyon : Journal, radio, cantines, lieux, soins ….

Nous invitons donc toutes les personnes à se joindre à ces groupes et à commencer des maintenant à réfléchir à une ou plusieurs de ses thématiques.

Soyons ingouvernables !

P.-S.

N’hésitez pas à nous demander des compléments d’information sur ce mail :

lyoningouvernable(arobase)riseup.net

#lyoningouvernable

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 15 avril à 13:30, par

    Il faut écrire un message à lyoningouvernable(arobase)riseup.net

  • Le 14 avril à 20:52, par Mariam

    Bonjour,

    Avec des amis de lyon nous voulons venir au banquet mais nous ne savons pas où se trouve le "rafio "

    Merci bcp de nous indiquer ?

    Mariam

  • Le 14 avril à 10:17, par

    Concernant l’organisation du banquet, une table et un espace de jeu minimal pour les enfants à été prévu. N’hésitez pas à venir en famille avec de quoi occuper les plus petits, jeux, livres... A samedi.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Fêtes - Festivals - Vie du mouvement » :

Repas de quartier de Radio Canut le 1er mai

Oyez grèvistes, activistes et trapèzistes !! Radio Canut vous invite à son traditionnel punch du 1er Mai. C’est lundi, après la manifestation (à partir de 12h30), place Sathonnay.

Les Mutineries - festival des arts militants

2e édition du festival des arts militants à Lyon ! Quatre jours de spectacles : musique, théâtre, cinéma, une pluralité de formes et d’acteurs, en intérieur et sur l’espace public pour faire de la révolte une action collective et créative.

> Tous les articles "Fêtes - Festivals - Vie du mouvement"