Grève dans le social et médico-social Le 10 juin

603 visites

Appel pour le rassemblement du mercredi 10 juin devant la préfecture (rue Dunoir) et lettre ouverte des salarié-e-s du social et médico-social.

RASSEMBLEMENT RUE DUNOIR 11H ET APRES ASSEMBLEE GENERALE

Nous sommes au carrefour des secteurs de la santé, du soin, de la justice et de l’éducation. Nous sommes éducateurs-trices, assistant-e-s sociaux, aides médico-psychologiques, orthophonistes, psychomotriciens, psychologues, psychanalistes, médecins psychiatres, veilleurs de nuit, personnels administratifs et services généraux...

A l’heure où notre société détruit droits, solidarités organisées, nous assistons en première ligne, à l’aggravation de : la souffrance, l’exclusion, la pauvreté, la difficulté d’accès au soin, la précarité, la répression, la diminution des services...
APRES LA JUSTICE, L’EDUCATION ET LA SANTE, C’EST LE TOUR DU SOCIAL ET DU MEDICO-SOCIAL...

Dans ce contexte général, où tout ce qui fait corps et cohésion sociale se voit sacrifié au profit de l’économie de marché, nous ne sommes guère surpris par la remise en cause de nos conditions de travail. A l’heure où l’hôpital public est mis en faillite par le nouveau financement (T2A), pourquoi notre secteur serait-il épargné ? Pour qu’il devienne attractif aux capitaux privés il faudrait revoir son fonctionnement salarial « obsolète ».

En ces temps de forte régression sociale, les syndicats employeurs du secteur social et médico-social y mettent leur grain de sel et attaquent la convention collective 66.

Les conséquences sont très concrètes : - fin de l’obligation des diplômes, compétences au rabais, - choix d’un public « rentable » et abandon des publics trop en difficulté, - concurrence entre les salariés, entre les établissements et services, - logique d’appel d’offre public et entrée sur le secteur marchand (entreprise à but lucratif) - ouverture aux sponsors ( assurances, fond de pension, grandes entreprises...)

Il ne s’agit pas uniquement de défendre les avantages acquis par les salarié-e-s du secteur, mais bien de défendre l’accès pour tous à des prises en charge sociales et médico-sociales de proximité et de qualité.

Nous voulons défendre nos professions, nos conditions de travail et surtout les personnes que nous accompagnons.

Nous voulons défendre une éthique du travail social mise en cause par le projet de réforme de la convention collective 66 porté par les syndicats employeurs (SNASEA, FEGAPEI, SOP) sur ordres, chantages et choix politiques du gouvernement.

Donc un rassemblement à la préfecture du rhône rue Dunoir à 11h. 11h30 délégation suivie d une assemblée générale à la Bourse du travail.

Manifestation a Paris (Richelieu Drouot) a 10 h.

http://touche.pas.a.la.66.free.fr/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info