Grève des serveurs de Rebellyon

2692 visites
4 compléments

Le 10 février, sans même un préavis, les serveurs se sont mis en rade et ont tenu ainsi dix jours. Tout a été tenté, négociations, propositions de rajouter des serveurs supplémentaires, aménagement des espaces entre les machines, réduction de la sollicitation mémoire.....
Dès les premières heures, d’autres serveurs politiquement proches tels les sites du collectif sous-surveillance, certains sites Indymédias avaient dejà rejoint le mouvement et s’étaient auto-crashés.
Notre reporter sur place nous indique que la panne autogérée de certains serveurs dure encore.

On aurait pu blaguer autour d’une panne banale, d’une interruption momentanée de l’image et des sons, mais non, on ne rigole pas... Le site du collectif Rebellyon vient de ressortir indemne – ou presque – d’un crash sans précédent.

Un crash de serveur qui aura duré dix jours

C’est en fait la panne la plus sérieuse qui soit jamais arrivée à notre serveur. C’est une panne matérielle. Rebellyon mais aussi d’autres sites présents sur le même serveur ont été et sont toujours impactés : tous les sites du projet sous-surveillance.net et des Indymedia, comme ceux de Lille, de Madrid, de Chicago, d’Autriche, etc.
Il s’agit d’une panne très rare : concrètement, le contrôleur RAID et un disque du serveur sont tombés en rade en même temps. Le serveur assurait, théoriquement, une sauvegarde, mais les sauvegardes se sont également crashées, il a fallu remonter les serveurs puis le site en le recomposant morceau par morceau.
Cette panne a mis hors service, depuis une bonne dizaine de jours, l’integralité des données concernant les sites, mails et applications hébergés sur les serveurs ainsi que le fonctionnement de tous les programmes installés.

Qu’est-ce qui est touché : le serveur hébergeur dans son ensemble (impactant une quantité non négligeable de sites dont : Rebellyon + Indymedia + sous-surveillance.net, les mailing-list, les serveur de mails), le serveur de noms de domaines a également été impacté chez notre hébergeur mais sans trop de gravité.

Concernant le site et les applis de Rebellyon, on en est ressorti presque indemne, cependant les archives et certaines applis n’ont été récupérées que partiellement. Certains auteurs, des mois entiers d’articles, brèves ou commentaires ont ainsi totalement disparu.

Concernant les sites amis tels sous-surveillance, ils sont encore entre les mains de developpeurs avertis qui tentent de délicates opérations de réparations des liens brisés ou de squelettes un peu cabossés (Spip)
Concernant les mails hébergés sur notre serveur, ça risque d’être plus chaud, pour l’instant les sauvegardes ont l’air intactes jusqu’à novembre 2012, pour les mois suivants ça va être un peu difficile, et l’intégralité des mails ne sera pas sauvée.
Concrètement, on s’est retrouvé devant un puzzle contenant des éléments récents et anciens à recombiner, avec des éléments disparus au milieu, pas simple…

Le collectif Rebellyon tient à remercier tous les potes qui ont oeuvré dans l’ombre, notre situation ayant ému ici et là des devs et des collectifs qui nous ont ouvert leurs serveur ou proposé des ressources informatiques pour de véritables sauvegardes quotidiennes.
Nous remercions aussi toutes celles et ceux qui nous ont envoyé des messages de soutien sur tous les supports qui continuaient à fonctionner, twitter, mail, téléphone, bouche à oreille, pigeon voyageur...
Notre silence en réponse a parfois été un peu long mais devant la complexité et le nombre des problèmes à résoudre nous restions prudents et ne voulions ajouter une inquiétude démesurée ou un optimisme deplacé à l’ambiance générale.
Nous avons bu beaucoup de café... cachés des heures durant derrière nos machines.... nous avons parlé toutes les langues même des plus étranges....

Et maintenant ?

Et bien c’est le moment d’envoyer vos articles, analyses, brèves, proposition de concert etc... Les modérateurs ont été en vacances forcées, ils sont sur les dents et n’attendent que ça !

Mais comme les articles risquent d’être légion, parce que 10 jours de non-rébellyon, ça va sûrement créer un ras-de-marée de nouvelles idées et propositions, il va nous falloir du renfort.
Et oui, pendant que des pointures de la technologie informatique oeuvrent pour que le site renaisse de ses cendres, des petites mains s’activent pour corriger, mettre en forme des articles, trouver des illustrations tape à l’oeil et discuter jusqu’au bout de la nuit sur la place de tel ou tel article sur le site.

Rebellyon est avant tout un site collaboratif animé par toi, par vous, par nous (lecteurs, contributeurs) et par un collectif. Ce collectif bouge, change, des personnes partent, arrivent, d’autres reviennent... bref, il est OUVERT !
Si vous vous sentez de venir discuter, corriger, écrire, ou juste trouver des supers images pour la manchette, n’hésitez pas à nous rejoindre !

Des réunions du collectif Rebellyon et d’autres collectifs lyonnais ont lieu tous les mois.
En attendant, vous pouvez nous écrire ici : rebellyon@riseup.net

HAVE YOU TRIED TO TURN IT OFF AND ON AGAIN ?

JPEG - 141.4 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 23 février 2013 à 22:46, par zora la rousse

    Et dans certains cas, on peut aussi le faire pour ses propres articles (parce qu’on sait mieux ce qu’on a écrit soi).

    En effet ils trainent encore en cache dans google...mais je ne sais pas combien de temps cela durera ?

  • Le 23 février 2013 à 07:42, par # #[]

    Pour les articles perdus, si ils sont identifiés et si c’est toujours accessible, google et les autres moteurs de recherche, ont en cache toutes les pages (donc le contenu textuel et image des pages sont normalement récupérables).
    Ça peut être un gros travail mais une fois la méthode trouvée, c’est du copier/coller, donc réalisable par un gros collectif bien motivé en peu de temps (en se partageant le travail de récup par rubrique par exemple).
    bravo pour tout ce qui est déjà fait, bon courage et merci pour la suite

  • Le 22 février 2013 à 14:35

    Certains auteurs, des mois entiers d’arti­cles, brèves ou com­men­tai­res ont ainsi tota­le­ment dis­paru.

    Ça fait beaucoup d’articles ça ?

    En tous cas rebellyon nous a bien manqué. Ce pose la question des sauvegardes des données. En 10 ans rebellyon a amassé beaucoup d’infos sur les mouvements à Lyon et ce sera une mine d’info pour pouvoir écrire notre Histoire. (accessoirement ça pourra servir aux historiens pro). Ce serait dommage qu’on perde 10 ans de luttes et de critiques à cause du support dématérialisé.
    Rebellyon a-t-il réfléchie à des sauvegardes physiques ?

  • Le 21 février 2013 à 13:12

    10 jours c’est très long ... Compliqué quand il n’y a meme pas de traitement de substitution à rebellyon. Des sueurs froides et des mal de dos ont commencé à faire leur apparition au bout de 4 jours.
    Merci a tous ceux et celles qui ont taffées comme des bourrins et bourrines.
    La prochaine fois je serais obligé de me sevrer au progret. fr. Enfin c’est surement pire qu’une crise de manque à rebellyon.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Rebellyon (collectif d’animation de) » :

>Rebellyon.info : comment ça marche ?

Rebellyon.info est un média collaboratif et participatif, animé par un collectif autogéré à la composition et à l’effectif variable dans le temps. Le collectif de Rebellyon, n’est pas composé de journaliste, n’écrit pas d’article non plus, il anime la vie du site ! La nuance est de taille, Rebellyon est...

>Plus de 350 000 visites en avril sur Rebellyon

Distribuer un tract à 50 ou 5 000 exemplaires, ce n’est pas le même geste. Sur Internet, c’est pareil. L’un des enjeux de Rebellyon.info, c’est de diffuser le plus largement possible les analyses, récits, témoignages, rendez-vous ou communiqués des luttes anti-autoritaires lyonnaises. En avril,...

>10 ans de Rebellyon, merci à tou-te-s !

Les 10 ans de Rebellyon.info c’est fini, une semaine de rencontres, de débats, de projection et de fêtes qu’on a pris beaucoup de plaisir à vivre avec vous (et beaucoup de stress à organiser aussi). Un petit retour en photos sur cette semaine intense et des remerciements en pagaille pour tou.te.s...

› Tous les articles "Rebellyon (collectif d’animation de)"

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>Université Lyon 2 : Le Progrès sert la soupe aux réactionnaires

Fidèle à sa ligne éditoriale, le Progrès a gratifié son lectorat d’une Une et d’une double-page une nouvelle fois bien réactionnaire. La cible de la semaine ? L’Université Lyon 2, clouée au pilori au travers d’un récit délirant dénonçant les « dérives » d’enseignements entièrement acquis au féminisme et à...

› Tous les articles "Médias"