Il y a 50 ans, le 17 octobre 1961...

1853 visites
9 compléments

Souvenons-nous
Il y a 50 ans, le 17 octobre 1961, des milliers d’Algériens manifestaient
pacifiquement à Paris contre le couvre feu discriminatoire qui leur avait
été imposé par la Préfecture.
La manifestation était pacifique mais la répression policière fut terrible
et brutale.
Plus de 200 morts, plus de 2000 blessés, des milliers d¹arrestations et le
transport des manifestants dans des camps d’internement provisoires.

Voir cet article de Rebellyon : Le massacre du 17 octobre 1961 à Paris : « ici on noie les Algériens ! »

Rendez-vous lundi 17 octobre 2011 à 18h30
Quai Victor Augagneur au coin du pont de la Guillotière, en face du manège,
en haut des gradins du Rhône
L’expression du Collectif et les témoignages seront suivis d¹un jet de
fleurs dans le Rhône à la mémoire des manifestants noyés dans la Seine et
d¹une minute de silence.

Collectif lyonnais du 17 octobre : Agir Ensemble pour les Droits de l¹Homme,
attac Rhône, Ligue des Droits de l¹Homme, Maison des Passages, Mouvement
contre le Racisme et pour l¹Amitié entre les Peuples, Parlons-En, Parti des
Indigènes de la République, Survie


CONFERENCE-DEBAT
17 Octobre 1961 - 17 Octobre 2011 : 50è anniversaire d’un massacre non reconnu

Vendredi 14 Octobre 2011 à 19h30 / Entrée libre

avec Jim HOUSE, historien (Université de Leeds - Royaume-Uni)
et Linda AMIRI, historienne (Institut d’Etudes Politiques - Strasbourg)
à la Maison des Passages / 44 rue st Georges (Lyon 5è) ­ Métro D / arrêt
Vieux Lyon ­ 04 78 42 19 04

Cette soirée fait partie du cycle France Algérie, les chemins de la
rencontre organisé par l’AFARA, le CARA, la CIMADE,

Coup de soleil en Rhône-Alpes et la Maison des passages. Elle est organisée
en partenariat avec le Collectif lyonnais du 17 Octobre 1961.


PROGRAMME DE LA NUIT DU 17 OCTOBRE 1961 sur RADIO CANUT (102.2Mhz)

DU 17 AU 18 OCTOBRE 2011 DE 22 HEURES à 6 HEURES

Rediffusion d’émissions bistanclaque théâtre et l’intégralité d ’une
lecture à 4 voix à partir d ’une adaptation d’un texte théâtral de Marie
Christine PRATI BELMOKHTAR : C’ETAIT UN DIX SEPT OCTOBRE
par l’association artistique PARLONS EN avec Annie Claude SAUTON, Myriam LE
CHANOINE,Bernard GERLAND


Dans le cadre de la semaine anticoloniale organisée par SURVIE,
Dimanche 23 octobre, à partir de 18h :

- 18h : Projection de courts-métrages autour de l’histoire coloniale
- 20h : Une journée portée disparue, documentaire (52’) de Philip BROOKS et
Alan HAYLING, 1992
Témoignages de victimes, policiers et journalistes sur le massacre des
Algériens à Paris le 17 octobre 1961.
- Cette projection sera suivie d’échanges avec les membres du collectif du
17/10/61.
A l’Atelier des Canulars (91 rue Montesquieu)

A lire sur Rebellyon.info :
- Le massacre du 17 octobre 1961 à Paris : « ici on noie les Algériens ! »
- Le programme complet de Semaine anticoloniale lyonnaise 14-26 Octobre

P.-S.

On profite de l’occasion pour vous signaler la sortie, après près de 50 ans, du film Octobre à Paris de Jacques Panijel dans les salles le 19 octobre 2011.

vendredi 14 octobre 2011
lundi 17 octobre 2011
dimanche 23 octobre 2011

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 22 octobre 2011 à 13:01, par luc n.

    on comprend mal ce qui a permis au pas-mieux-identifié Jean, le 17 octobre à 20:15, de venir doctement chier dans la colle, en se revendiquant de la vérité historique, et d’affirmer que « il y eut entre cinquante et cent morts et non pas deux cent ». Pour ma part je ne suis pas spécialiste de cette question, mais pas plus tard qu’il y a deux jours j’ai vu le très beau film de Panijel, Octobre à Paris : il me semble bien que le commentaire actualisé de Jean-Luc Einaudi parle de plusieurs centaines de victimes, et avance un chiffre non exhaustif de 384 disparus.

  • Le 20 octobre 2011 à 13:43, par Christian Merlette

    C’est en cherchant des informations sur le 17 octobre 1961 que j’ai eu l’occasion de découvrir votre site. Je veux donc vous faire lire le texte poétique qui en est sorti.

    17 octobre 2011. 50 ans

    Si tu te souviens, la Seine
    Leur râle et leurs cris
    Sont inscrits dans ton eau
    A jamais
    Tes berges de Paris à Rouen
    Et bien même au delà
    Portent trace
    De leur sang
    De chaque peur
    A jamais

    Puis tout s’est emmêlé
    A d’autres ignominies
    Dans l’énigme océane

    Si tu te souviens, la rue
    Du tout vous est permis
    Les portes ont dû
    Se taire
    Bien des volets se clore
    et les yeux se baisser
    Mais le son âcre
    Des coups
    S’est infiltré partout
    A jamais

    Il parait que parfois
    Quand le temps se relâche
    Un écho nous parvient

    Et si tu te souviens, la France
    La trace est dans ton coeur
    Noire, brune, hideuse
    Partout elle te démangera
    A jamais

    Regarde ton drapeau
    Les couleurs se délavent
    Comme les yeux des morts
    qui flottaient ce jour là

    Christian Merlette,
    17 octobre 2011

  • Le 19 octobre 2011 à 12:29, par luc nemeth

    mesurent-ils le sens de leur demande, ceux qui voudraient que « la France » reconnaisse ici ses propres crimes ? Imaginons (par pure hypothèse) que le fascistoïde-nabot délaisse un instant son racolage lepéniste, pour venir verser sa larmichette sur les cadavres du 17 octobre 1961... Ah oui pour sûr : ils auraient bien travaillé pour la France des « éternels » salauds, les auteurs de cette demande !
    Est-ce que ça ne leur a pas suffi de voir le nommé Chirac, « digne » successeur de ces hauts fonctionnaires qui en d’autres temps envoyaient les juifs et les résistants à la mort, venir faire ses simagrées au Vél’ d’Hiv, et en tirer le bénéfice politique que chacun est à même de constater ?
    Ici encore, l’enfer est pavé de bonnes intentions...

  • Le 18 octobre 2011 à 17:38, par prr

    En fait au dernier bilan c’est entre 150 et 200 morts pour la soirée du 17 octobre et 300 disparut pour l’automne 1961.

  • Le 17 octobre 2011 à 22:51, par Pti’Sam

    Petit clip sur le 17 octobre 1961 du groupe :Classik. (www.classik.tk) : http://www.youtube.com/watch?v=JuZRMn5pdS0

  • Le 17 octobre 2011 à 20:15, par Jean

    La France doit reconnaître ce massacre et ses crimes pendant la guerre coloniale, mais nous devons être du coté de la vérité historique et non du mensonge : le 17, il y eut entre cinquante et cent morts et non pas deux cent.

    Si nous ne sommes pas irréprochables, nous tendons le battons pour nous faire battre par les fascistes.

  • Le 17 octobre 2011 à 00:36, par Toto
  • Le 11 octobre 2011 à 15:46, par LivoSons

    A écouter un reportage radio réalisé en 2008 à Lyon autour du massacre du 17 octobre 1961 sur le blog livosons

  • Le 10 octobre 2011 à 21:46, par g

    il y aura aussi une projection à Lyon 2 sur le campus de Bron de : Nuit noire, 17 octobre 1961
    ça se passe le 17 octobre a 12h amphi B
    c’est organiser par des gens qui s’ennuient

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info