Initiative de création de groupes de réflexions

977 visites
2 compléments

Parce qu’il ne faut pas tout miser sur les manifestations massives et attendre une mobilisation syndicale/orgas mais se réapproprier nos luttes et nos outils d’action...
Organisons-nous ensemble et indépendament !

A l’AG de jeudi (mais sans attendre son consentement car on est assez grandEs pour décider de ce que l’on fait) a été lancée une idée d’organisation entre individuEs : la création de groupes de réflexions sur différents thèmes (sans pap, banlieues, conditions de travail, logement/squat... à vos idées) pour préparer la résistance avant de subir les attaques et adapter nos modes d’actions (qui peuvent d’ailleurs être divers et variés).

L’idée (qui est transformable selon les envies de chacunEs) est de réfléchir en petits groupes sur un thème pour préparer des réponses aux futures attaques du « sacré con »(eh oui le 16) et pourquoi pas contre attaquer ! C’est en créant des alternatives qu’on dérange...

Comme il n’y aura pas de chef chef pour centraliser l’info ou lancer des thèmes pré-établis , une heure et un lieu de réu...

La concrétisation de ces groupes dépendra des réactions de chacunEs...
Avis aux motivéEs
Affaire à suivre...

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 14 mai 2007 à 22:36

    « Organisons-nous ensemble et indépendament ! »

    Indépendament, oui, mais indépendament de quoi ?

  • Le 14 mai 2007 à 21:57

    Il y a un appel lancé pour la création d’un maquis économique, ça peut donner des idées aux groupes de réflexion. Et au passage, ça commence à se construire dans ce sens en Rhône-Alpes.

    Appel à la création d’un maquis économique.

    La tâche peut sembler pharaonique mais ne devrait pas décourager celles et ceux dont la volonté est de ne pas moisir jusqu’à leur mort dans les rouages de la société du travail et de l’économie spectaculaire marchande.

    Une poignée de pseudo-libertaires ont appelé à une insurrection électorale, nous pouvons leur opposer comme aux autres non-libertaires le projet d’un maquis économique. Il ne s’agit pas pour chacunE de claquer la porte de son boulot du jour au lendemain, quoique perso c’est ce que j’ai fait, mais de préparer une sortie progressive des individus du système politico-marchand par la création d’une réelle économie alternative basée sur la démocratie directe et la distribution non-marchande.
    N’est-il pas envisageable d’appeler tous les individus souhaitant commencer à en finir maintenant avec le monde capitaliste, à se réunir dans des conseils ou assemblées de démocratie directe afin d’évaluer les possibilités de développement de productions en autogestion ? (Quelques pistes ici : http://rakshasa.joueb.com)
    Dans un premier temps, il s’agirait de connaître le potentiel en temps, matériel et force que chacunE peut mettre dans de tels projets et de définir ces projets. Il me semble que la priorité devrait être portée sur les productions répondant aux besoin primaires : nourriture, logement, habillement, énergies et diffusion/développement du savoir (que je met dans les besoins primaires oui, oui et re-oui). Il faudrait pour une réelle économie alternative crédible dépasser l’autarcie et éviter l’écueil de la paupérisation volontaire ou non. La production devrait non seulement répondre aux besoins des producteurs mais aussi devrait pouvoir alimenter des réseaux de distribution basés sur la gratuité ce qui permettrait immédiatement le développement d’une solidarité non caritative ni humanitaire. Le don ne serait plus ciblé. Recevrait qui voudrait, dans la mesure possible de la production. (Quelques pistes ici : http://non-marchand.joueb.com).
    Le risque évidemment serait de construire une énième béquille régulatrice du système marchand, mais c’est aussi un risque à prendre d’un renversement possible de l’ordre économique actuel. En tout cas, au niveau individuel, cela doit sembler toujours mieux que le réel esclavage du salariat. Si des personnes sont intéressées pour réaliser une campagne d’appel à ce maquis économique, elles peuvent venir en discuter ici : http://endehors.org/news/prenons-le-maquis-economique

    Pour une autogestion ici et maintenant, appel à création d’un maquis économique.

    Un texte important pouvant accompagner une réflexion sur le sujet : Critique du travail marginal et de sa place dans l’économie spectaculaire marchande : http://www.geocities.com/nemesisite/travailmarginal.htm...l.htm

    C’est quand il sera trop tard pour qu’ils s’en aperçoivent, qu’on les dérangera vraiment.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info