Place Gabriel Péri : des barrières contre les pauvres

5230 visites
4 compléments

Place Gabriel Péri (Lyon 7e) La municipalité déborde d’imagination pour chasser les plus pauvres de l’espace public...

Pour lutter contre le marché spontané qui se met en place à peu près tous les jours sur la portion de la place Gabriel Péri comprise entre la station de tramway Guillotière, le supermarché Casino et le Mac Donald, les services municipaux viennent d’installer un dispositif dissuasif. Il s’agit de rangées de blocs de béton sur lesquels sont placées de hautes grilles métalliques, le tout occupant une grande partie de la place, limitant l’espace à des voies étroites de passage pour les seuls flux de voyageurs qui prennent le métro ou le tramway.

JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 1.8 Mo

Comme les "fascistes" de bureau qui imaginent des bancs où l’on ne peut pas s’allonger pour dormir, les technocrates de la voirie ont déjà essayé plusieurs dispositifs pour supprimer le marché qui se déroule dans cet espace depuis plusieurs années. Marché de la misère où se vendent le plus souvent chaussures et vêtements récupérés dans les surplus de la fausse abondance marchande, chargeurs de téléphone, câbles téléphoniques, conserves et même produits d’entretien ...

Régulièrement dans la journée, les interventions policières chassent les vendeuses et vendeurs tout en piétinant et en détruisant leurs « marchandises ». Les technocrates municipaux ont déjà essayé plusieurs dispositifs pour chasser les pauvres qui stationnent dans cet espace : suppression des bancs de la station de tramway, installation de faux reposoirs permettant juste de s’adosser, installation dans l’espace utilisé pour la vente d’un massif garni de houx dont les feuilles piquantes étaient sensées chasser les tentatives de déploiement d’un étal de vente.
Si évidement le nouveau dispositif installé, ce vendredi 25 juillet, ne résoud pas le problème des personnes qui n’ont que ce marché pour survivre, il a pour conséquence de restreindre l’espace public à des flux fonctionnels compatibles avec la logique marchande.

N.

JPEG - 495.7 ko
La place Gabriel Peri sur lyon.sous-surveillance

P.-S.

L’évolution actuelle du 7e arrondissement de Lyon n’aura échappé à personne : gentrification, répression, évolution du paysage urbain, chasse aux squats, aux roms, aux pauvres et explosion des loyers sont devenus le quotidien d’un des derniers quartiers populaire du centre ville.

Voici quelques articles récemment proposé à Rebellyon.info sur ce sujet :
- Chasse aux biffins à la Guill’ samedi 28
- Pourquoi, dans le centre-ville de Lyon, une scène de liesse se transforme en émeutes (pas si éloigné de la question)
- Piscine du Rhône : ça fait plouf ! (une piscine pour les riches)
- Quadrillage policier et lacrymo sur le marché place Bahadourian

Vos analyses, observations, récits et témoignages sur cette évolution, ses conséquences et les moyens de lutter sont les bienvenus sur rebellyon.info, que ce soit en complément d’information sous les articles, ou en proposant directement vos articles à la publication (brèves, factuelles ou analyses et réflexions) en cliquant sur le logo « publier » en haut à droite.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 23 septembre 2014 à 20:18, par Julie

    Depuis quelques jours : plus de barrières, mais plus de roms non plus et à la place un fourgon avec ses cinq ou six G.I. Joe postés devant le MacDo en permanence.
    Merci à eux pour l’ambiance... en attendant ils se font bien mater de travers par les passants de la rue et les habitants qui en ont marre de la pression policière qu’ils nous imposent.
    On fait quoi maintenant, on leur lance des cacahuètes ?

  • Le 26 août 2014 à 13:57, par nguyen

    La situation est entrain de tourner à un jeu de qui découragera l’autre. Samedi dernier, la police est venu saisir le matériel du marché. Dès qu’ils ont tourné les talons, d’autres marchandises ont été sorties, le marché a continué. Les rroms sont plus forts à ce jeu, ils sont entêtés comme les gens qui ont déjà tout perdu

  • Le 28 juillet 2014 à 21:13, par Johanny

    Mon commentaire est peut-être un peu hors sujet, mais ce même système de grille a été utilisé pour virer les sans abris qui « logeaient » sous le pont de la gare part-dieu, vous savez, celui qui est juste à côté des hôtels clinquants récemment construits près de la gare (au passage, je crois que je n’ai jamais vu de construction de bâtiment aussi rapide).

    Alors effectivement, ça ne faisait pas super propre, mais les gens qui vivaient là ne faisaient chier personne, pour y être passé à toute heure de la journée ou de la nuit, j’en sais quelque chose. Ils ne faisaient que vivre dans les petits renfoncements des parois sous le pont. Le point ironique dans tout ça, c’est que maintenant c’est verrouillé, et vu le comportement dans gens qui y balancent leurs saletés sans vergogne, ce n’est même plus nettoyable puisque inaccessible. Tellement mieux d’y mettre des gros panneaux publicitaires.

  • Le 28 juillet 2014 à 18:49, par un modérateur de Rebellyon.info

    Un autre témoignage envoyé à Rebellyon

    salut,
    Depuis 2 jours, sur la place de Guillotière, ont été installé des grillages
    maintenus par des dalles en pierre (grosses, lourdes, moches, difficiles à
    détruire...)...
    L’espace réduit, la place occupée par une installation vide de sens et de contenu,
    les roms sont encore une fois visés.
    Ceux qui ont posé les grilles disent clairement que c’est un moyen de « nettoyer » la
    place et de faire en sorte de rendre le quartier plus tranquille. (Je ne connais pas
    les termes ou les excuses utilisés par la mairie qui permettent cette aberration).
    Une fois de plus, nos moyens de vie ou de survie sont criminalisés par l’état.
    Les travaux seront achevés lundi apparemment. Ils faut réagir vite ou au moins se
    rassembler sur cette place soit disant publique afin d’en parler et peut-être
    agir...?
    [---]
    une guillotine !!!!

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Quartiers populaires / Discrimination de classe » :

>Lettre aux voisin.es du 47 rue Béchevelin

Face au froid et à la crise sanitaire, les occupations solidaires se multiplient. Un nouveau bâtiment est occupé sur l’ilôt Mazagran pour intensifier la lutte et organiser concrètement la solidarité.

› Tous les articles "Quartiers populaires / Discrimination de classe"