Lancement de l’ouvrage « Résister à la militarisation. Le Garm, Lyon, 1967-1984 » le jeudi 17 janvier

782 visites
1 complément

Ce livre est édité par l’ACL (Atelier de création libertaire) avec le Cedrats et l’Observatoire des armements. Il retrace l’histoire du Groupe d’Action et de Résistance à la Militarisation. Ils sont à l’origine de nombreuses actions à Lyon pour faire connaître de tous la militarisation et ses secrets, et pour la dénoncer.

JPEG - 345.9 ko

Jeudi 17 janvier de 18 heures à 20 heures
à l’Observatoire des armements, 187 montée de Choulans, Lyon 5e

Bus C21 ou 55 (de Perrache) ou C20 (de Bellecour) : arrêt Saint-Alexandre


La présentation de l’ouvrage sera suivie d’un apéro…

Créé en 1967 par quelques militants déjà aguerris — leurs convictions étaient, de manière prépondérante, pacifistes, non-violentes, chrétiennes et / ou socialistes — le Garm (Groupe d’action et de résistance à la militarisation), s’est enrichi de l’esprit libertaire de Mai 68 et de l’apport de nombreux jeunes. Il a mobilisé des centaines de membres et des milliers de sympathisants. Ses actions dans la région lyonnaise, souvent spectaculaires et teintées d’humour, ont provoqué un retentissement national. Comme ses analyses, elles ont largement été le moteur de nouvelles pratiques et réflexions critiques à propos de l’armée et de la militarisation. Alors que la plupart des organisations de la même mouvance proposaient des objectifs et des méthodes spécifiques (le pacifisme, l’opposition aux armes nucléaires, les droits des soldats, l’objection, l’insoumission, la défense non-violente, l’armée populaire, l’anti-impérialisme…), le Garm, lui, a systématiquement abordé tous les aspects de la politique de défense et a pratiqué et soutenu de nombreuses formes d’opposition à cette dernière en France et à l’étranger, jusqu’au milieu des années 1980.

La création de l’Observatoire des armements s’inscrit dans la filiation du Garm auquel ses trois co-fondateurs ont participé activement.

Ce livre — rédigé par Maurice Balmet, Patrice Bouveret, Guy Dechesne, Jean-Michel Lacroûte, François Ménétrier, Mimmo Pucciarelli — est édité par l’ACL (Atelier de création libertaire) avec le Cedrats et l’Observatoire des armements. Il comporte des photos et des reproductions de documents. 324 pages.
http://www.atelierdecreationlibertaire.com/Resister-a-la-militarisation.html

jeudi 17 janvier 2019

Lancement de l’ouvrage « Résister à la militarisation. Le Garm, Lyon, 1967-1984 »

18h00 - 20h00
Observatoire des armements

187 montée de Choulans, Lyon 5e

bus C21 ou 55 (de Perrache) ou C20 (de Bellecour) : arrêt Saint-Alexandre

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 16 janvier 2019 à 15:09, par

    C’est une chose excellente que le lancement de ce bouquin sur le GARM à Lyon. Que de souvenirs inoubliables avec les actions du GARM... N’oublions pas Jean-Pierre Lanvin, qui nous a quitté, un des fondateurs du GARM et dont un article de Rebellyon nous rappelle comme passion militante extraordinaire :
    https://rebellyon.info/Jean-Pierre-Lanvin-infatigable-activiste-2965

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Militarisme / Armements » :

>Thomas Sankara : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Le 15 octobre 1987 à Ouagadougou, Thomas Sankara a été assassiné par Blaise Compaoré, celui qui a pris le pouvoir à sa place. Sankara avait redonné le nom local à son pays : le Burkina Faso , « le pays des hommes intégres », à la place du nom colonial de Haute-Volta. Il avait bouleversé la façon de faire la...

>Octobre lyonnais en 1942 : « Pas un homme en Allemagne ! »

C’est le cri des cheminots lyonnais des ateliers d’Oullins qui ont eu le courage le 13 octobre 1942 d’arrêter le travail pour s’opposer aux réquisitions de leurs collègues dans les entreprises de guerre allemandes. Le mouvement s’étend dans la région. L’unification de la résistance ouvrière et de la...

› Tous les articles "Militarisme / Armements"

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Restaurant de la Caisse de solidarité mardi 13 octobre

Cette année la formule du Bistrot de la Caisse sera légèrement modifiée, en réduisant la fréquence des événements, mais aussi en naviguant entre différents lieux. Pour le premier, nous vous donnons rendez-vous à l’Amicale (31 rue sébastien Gryphe), mardi 13 octobre, avec un repas sous le thème « mange du...

>3 Rencontres-débats autour du livre « Espoirs déçus »

Rencontre débat autour du livre Espoirs déçus sur l’engagement libertaire de Bernard Pensiot lors de la « transition démocratique espagnole » le vendredi 25 septembre à 19h à la Plume Noire, le samedi 26 à 17h à l’Abergement de Varey (01) et le dimanche 27 à 16h30 au Salon du livre libertaire de Cluny...

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"