Le 6 juillet, à Francfort, manif européenne géante contre la précarité

1372 visites
JPEG - 46.1 ko
<B>5000 étudiants ont manifesté à Francfort le 6 juillet</B>

Voir cet article sur Indymedia-Germany

Pour créer un lien entre toutes les luttes, la coordination de Strasbourg, qui a eu lieu le 11 juin 2006, appelle à venir manifester à Francfort le 6 juillet contre la précarité imposée par le capitalisme et contre le système marchand dans les études. La prochaine coordination aura lieu aussi à Francfort les 22/23 juillet.

Un camping sera monté sur le campus dès lundi 3 juillet. Il faut juste
amener des tentes, il y aura de la bouffe et tout le reste.

Dans la
semaine il y aura plusieurs actions spontanées, ainsi que deux petites manifs plutôt marrantes à Darmstadt le mardi 4 juillet dès 16h : on fera des batailles à l’eau et en même temps on
informe les gens. Bien sûr, en plus de ça, nous faisons la fête.

Et le jeudi 6 juillet, dès 13h, la manif géante à Francfort.

Il y aura de l’argent pour quelques bus.

La prochaine coordination internationale aura lieu à
Francfort le weekend du 22-23 juillet.
Des jeunes de Grèce et du Chili doivent y participer.

Le logement n’est
pas un problème, ni la bouffe. Simplement prévenir au :

+49 179 75 24 383 (en appelant jusqu’à 16h30, on peut vous rappeler et personne
ne paye rien).

Appel de la Coordination Européenne contre la Précarité à Strasbourg

Malgré une répression étatique généralisée, nous, précaires, marginaux, étudiants, lycéens, chômeurs, salariés, retraités, continuons à lutter contre la précarité engendrée par ce système capitaliste aliénant.

Nous nous sommes réunis en une coordination unitaire et européenne, le 11 juin 2006, pour contribuer à l’organisation, à l’échelle internationale, de ce combat. La mise en commun de nos différentes expériences de luttes et le refus de toute forme de hiérarchisation a abouti à l’adoption d’un fonctionnement non bureaucratique et autogéré.

Le caractère européen de ces luttes provient de la multiplication et de la superposition des structures de contraintes, notamment celles de l’Union Européenne, qui tendent à imposer une politique coordonnée dans l’ensemble des domaines économiques, politiques, culturels et sociaux des États-membres.

L’allongement de la durée de la vie active, la réforme de l’éducation, la réforme des systèmes de protections sociales, sont inscrites dans les objectifs déclarés de celles-ci.

L’ambition affichée est donc de faire rentrer la politique sociale européenne dans une logique de rentabilité néo-libérale dont la finalité est de servir les intérêts d’une aristocratie politique et économique qui décide seule, sans consultation des peuples.

Notre lutte révèle une crise sociale et politique. Il ne s’agit pas d’un accès de fièvre ordinaire, mais d’une manifestation de la crise de toute la société. La logique capitaliste est mise au ban des accusés. Le capitalisme ne peut donner aucune réforme sociale positive. Bien plus, il est même contraint de démanteler les anciennes conquêtes sociales. Tous les lamentables chefs de la droite et de la gauche gouvernementales mènent avec des nuances de méthode la même politique au service d’un système économique prédateur.

La catastrophe humaine, environnementale, économique et affective oblige désormais les États à employer des moyens démesurés afin de perpétuer l’ordre économique. Le renforcement des univers carcéraux (prison, armée, maisons de retraite, hôpitaux psychiatriques) ainsi que la carcéralisation des autres espaces de vie (école, lieux de travail, rue, hôpital, cités) est l’unique moyen mis en œuvre pour embrigader les individus et réprimer tout comportement n’appartenant pas à la norme établie.

De plus, nous dénonçons toutes les structures qui participent à des niveaux plus ou moins avancés à la cogestion et à la reproduction du système. Parmi eux, les médias de masse collaborent au maintien de cet état de fait en pratiquant la désinformation volontaire. Pour pallier à cette carence d’information, nous appelons à la création de nouveaux moyens de communication et avons, à l’occasion de cette coordination, procédé à la réalisation d’un journal international et d’un site internet nologik auquel chacun est invité à contribuer.

JPEG - 89 ko

Nous vous encourageons à vous informer sur l’état de la mobilisation dans les autres pays (Grèce, Allemagne, Espagne, Italie, France, Belgique, Portugal, Angleterre, Chili...) ainsi qu’à créer des réseaux avec ceux-ci.

De plus, nous insistons sur la nécessité de rester mobilisés durant la période estivale quant aux travaux législatifs à venir.

Nous rappelons que, tous ensemble, unis dans la lutte contre la précarité, nous nous devons d’être solidaires et de favoriser la convergence des luttes par des rencontres et des actions au niveau local, régional, national et international.

Dans la continuité des mouvements de lutte, nous appelons à une coordination unitaire internationale en Avignon les 5 et 6 juillet 2006 et à participer simultanément au sabotage de son festival, symbole d’une culture mercantile.

Une journée nationale d’action est organisée, en France, le 30 juin 2006, date à laquelle des enfants et leurs parents sans papiers seront traqués pour être déportés.

Nous invitons à rejoindre les manifestations prévues en Allemagne : à Hambourg et Wiesbaden, le 28 juin 2006 pour l’éducation libre ; à Fribourg, le 1er juillet contre la privatisation des logements sociaux ainsi que le 3 juillet pour l’éducation libre ; à Francfort le 6 juillet pour une manifestation centrale.

Nous ne revendiquons rien. Ce système est à bannir.

Un seul cri :

SISTANCE !

Relayé par La Coordination de Strasbourg contre la Précarité :
strasbourgenlutte

P.-S.

On peut joindre en français un ami allemand qui coordonne sur place et a fait une partie de ses études à Lyon :
dirkounet (Arobase) thebiketour.net

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"